Heaven Island


 
AccueilPortailGalerieCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Les urgences

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Le Conteur
Heaven's God
Heaven's God
avatar

Nombre de messages : 62
Date d'inscription : 14/04/2007

Feuille de personnage
Affinités::
Situation Profesionnelle::
Localisation sur l'ile::

MessageSujet: Les urgences   Lun 4 Juin - 16:39


Revenir en haut Aller en bas
http://heaven-island.1fr1.net
Emma
Riche Héritière
Riche Héritière


Nombre de messages : 117
Age : 33
Localisation : Quelque part...
Date d'inscription : 15/04/2007

MessageSujet: Re: Les urgences   Sam 9 Juin - 12:33

Vite, un médecin!!!!!!!!

Les ambulanciers arrivaient, poussant un brancard sur lequel était allongée une femme. Un drap recouvrait son corps et seul son visage paisible était visible. Elle était plutôt jeune et plutôt jolie à vrai dire!
Un médecin arriva en trottinant, regarda la jeune femme, prit son pouls et secoua la tête. Il fit un signe aux ambulanciers qui le suivirent dans une salle d'examen. Le quatuor disparut derrière une porte.

Au bout d'une dizaine de minutes, un des deux ambulanciers sortit de la salle, le visage fermé et se dirigea vers la secrétaire des urgences. Elle lui fit un sourire mais n'eut rien en retour. Elle commença alors à lui poser des questions sur l'arrivée. Il répondit d'une voix blanche.


Trouvée dans une voiture après un appel. Moins de trente ans, pas de papier sur elle. Il faut ouvrir une enquête, si vous voulez bien appeler la police...

L'ambulancier alla s'asseoir sur une chaise attendant l'arrivée de la police. Pour la première fois de sa vie d'ambulancier, il était désespéré de voir que leur intervention n'aurait servit à rien... La jeune femme était perdue d'après le médecin et l'origine n'était pas encore connue...
Des policiers entrèrent aux urgences et se dirigèrent vers la secrétaire tandis que le médecin sortait de la salle, ôtant ses gants. Il se diridea vers les policiers en maugréant un peu puis en invita un à le suivre. L'ambulancier fut tiré de ses pensés par l'autre policier et commença à répondre à ses questions distraitement.
L4autre policier revint et fit un signe à son collègue qui s'approcha. L'ambulancier put entendre ces mots:


... Héritière Goldy... Prévenir...


Il ne savait pas de quoi il parlait mais il savait que sa journée était foutue! Après un signe de tête des policiers, il sortit des urgences et rejoignit son collègue qui était sortit depuis cinq minutes. Ils remontèrent dans leur ambulance et démarrèrent.
Revenir en haut Aller en bas
Kate
Médecine
Médecine


Nombre de messages : 104
Age : 42
Localisation : Aux urgences
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Les urgences   Sam 16 Juin - 11:35

Kate arriva aux urgences et passa au vestiaire pour se changer. Une fois en blouse, elle se dirigea vers la secrétaire pour voir ce qui s'était passé en son absence. Là elle ne fut pas reçu comme elle l'espèrait.

Mais que faites vous là Docteur Cassidy??? Vous ne deviez pas revenir avant demain matin! Il faut vous reposer. Dit la secrétaire prenant un air outré de voir son amie ici, la vouvoyant exprès pour montrer son désaccord!

Mais je me suis reposée Leslie! Que s'est-il passé pendant mon absence???

Si la directrice te voyait, elle t'engueulerait Kate! Répondit la secrétaire, une amie de Kate. Tu vas mettre la vie des patients en danger à t'obstiner comme ça... Et puis vit un peu ta vie!

Kate fit une moue puis sursauta en entendant quelqu'un se racler la gorge derrière elle. Elle se retourna et tomba nez à nez avec la directrice de l'hôpital.

Docteur Cassidy! Je suis surprise de vous voir là! Il me semble vous avoir demandé de ne pas revenir avant demain! Le docteur intérimaire se débrouille très bien sans vous! Je ne veux plus vous voir par ici avant demain matin! Bonne journée Docteur Cassidy!

Une fois cela dit, la directrice tourna les talons et s'en alla vers les services. Kate pesta puis sourit à Leslie.

Dit si je reste, tu ne diras rien, hein???

Ne compte pas sur moi! répondit la secrétaire en secouant la tête. Tu peux aller te changer et rentrer chez toi Kate! A demain!

Kate soupira puis sans rien dire se redirigea vers les vestiaires et se rhabilla en civil. Elle sortit de l'hôpital en maugréant dans sa barbe! Mais qu'allait-elle pouvoir faire aujourd'hui??
Revenir en haut Aller en bas
John Doe
Nouveau


Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Les urgences   Sam 16 Juin - 11:53

Il avait traversé une partie de la ville, les rues se succédaient différentes a chaque fois
Un coup espagnol, un coup asiatique puis un quartier ou la misère côtoyait le luxe

Il interpella un jeune black
Et toi, dis moi un peu ou je peux trouver un hôpital

Qu’est ce que tu me donnes en échange
Il sortit un billet de 50
Le gamin allait le prendre mais John le tira d’un coup sec

L’hôpital ??

Bon vous allez tout droit puis vous tourner a gauche au feu ensuite dans 500 mètres vous avez un grand panneau qui indique la direction
Pour faire court vous devrez passer l’autoroute et vous verrez l’hopital



Ok Il tendit le billet

Au bout d’une heure ,il arriva sur l’autoroute ,qu’il passa en courant se faisant klaxonner au passage
Il fit un doigt aux voitures, enervait par tout se bruit

L’hôpital

Il fit le tour de l’hôpital pour connaître un peu les lieux

Les gens sortaient et entraient, il repéra les médecins qui faisaient un pause dans un petit square
Ils étaient en général deux ou trois certains fumait une cigarette, d’autres buvaient un café
puis une jeune femme, qui portait un badge, sortit ,plutot enervée
Il supposa qu’elle était médecin
Il la suivit, elle prit les transports en commun
De loin pour ne pas éveiller ses soupçons, il la détailla,bien roulé ,un petit lot intéressant
Espérons qu’elle soit aussi intelligente !!
Elle descendit a un arret ,john toujours sur ses talons
Revenir en haut Aller en bas
Salsa Inferno
Star
Star
avatar

Nombre de messages : 459
Age : 41
Date d'inscription : 15/04/2007

Feuille de personnage
Affinités:: Fiancée à Chick
Situation Profesionnelle:: Actrice internationnalement connue
Localisation sur l'ile:: Lorena Hills.N.22

MessageSujet: Re: Les urgences   Sam 16 Juin - 23:59

55.

Suite de l'incident sur le plateau de tournage.

Ambiance!


Karl avait passé un bras protecteur entraînant une Salsa quelque peu récalcitrante depuis le parking en direction des urgences. En apercevant le bâtiment imposant, cette dernière s’arrêta net, l’observant de ses grands yeux noirs..

- Alors, tu viens?…

Elle ne réagit pas, le visage toujours levé vers les étages de l’immeuble. Il lui redemanda à nouveau.

- Quelque chose ne va pas?..

Elle restait toujours là, ignorant ses questions. Alors cette fois il la tourna face à elle, inquiet.

- Salsa mais qu’est-ce qu’il y a?

Ses yeux noirs semblaient perdus, elle le regarda, mais c’est comme si elle ne le voyait pas. En tout cas elle ne l’entendait pas…

- Je ne peux pas.. Emmène moi chez moi, Karl..
- regarde, je n’ai rien, même pas une égratignure!

- tu dois te faire ausculter, ne serait-ce que tes tympans..
- Hein? Faire quoi?..
- Salsa! Tu n’entends plus un traître mot de ce que je te raconte..
- il faut faire examiner ça voyons.. Mais pourquoi je lui raconte tout ça, moi… Elle ne m’entend pas de toute manière..
- Allez on y va..


En effet Salsa n’avait rien compris à ce qu’il venait de lui raconter, et elle réalisait bien qu’il fallait qu’elle passât un contrôle. Mais elle détestait les hôpitaux, bien trop de mauvais souvenirs s’y reliaient.
Alors que Karl réussissait enfin à la faire bouger, Salsa laissa sa mémoire ressortir de vieux fantômes.

Cette nuit-là, elle s’était réveillée, seule, perdue dans cet endroit qu’elle ne connaissait pas, meurtrie autant physiquement que mentalement. Elle venait de passer quelques heures sur une table d’opération. Salsa avait appelé, hurlé plutôt.. L’infirmière avait accouru et avait tenté de la rassurer.. Elle s’en sortirait..

Oui la plaie au couteau s’était refermée, mais pas celle de son âme, les marques étaient plus sérieuse que la blessure physique.

Au fil des pas qui la menaient toujours plus profondément au cœur du bâtiment, Salsa revoyait les policiers venus l’interroger, elle avait du leur raconter, vivre encore le cauchemar, obligée de se souvenir. Ils avaient fouillé dans sa mémoire, cherchant le moindre détail qui pourrait les mener sur une piste. …

Une pression sur son bras, Salsa leva son visage vers celui de Karl qui était vraiment inquiet de lui voir une mine si sinistre. Elle fit alors ce qu’elle avait de mieux à faire, un sourire qu’elle afficha pour le rassurer, surface polie, agréable mais qui cachait le véritable mal.
Elle le regarda discuter sans rien comprendre de la conversation avec une infirmière qui les invita à s’installer sur les sièges non- loin…

Tendue à l’extrême, mal dans sa peau, Salsa suivit Karl et s’assit sagement à ses côtés, attendant que quelqu’un vînt la chercher, elle l’espérait, le plus vite possible afin de pouvoir quitter cet endroit.


Suite: salle d'examen


Dernière édition par le Lun 25 Juin - 15:01, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kate
Médecine
Médecine


Nombre de messages : 104
Age : 42
Localisation : Aux urgences
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Les urgences   Dim 17 Juin - 17:12

Durant tout le trajet jusqu'à l'hôpital, Kate avait réféchit à l'étrange comportement de John, c'est comme ça qu'elle l'appelerait. Il avait peur de l'hôpital et des policiers et la réaction qu'il avait eu l'avait étonné! Enfin, elle lui avait promis qu'elle ne le laisserait pas aux policiers. Elle espèrait que les tests montreraient d'où venait son amnésie et qu'elle pourrait faire quelque chose pour qu'il retrouve sa mémoire. Visiblement, il était allergique aux poils de chat et ne semblait pas aimer les bêtes. Enfin tout ceci était secondaire.

Ils arrivèrent aux urgences et se dirigèrent vers la secrétaire qui lança un regard mécontent à Kate.


Ne m'agresse pas mais j'ai une urgence!! Tu peux prévoir un shack up complet pour ce Monsieur, stp? demanda-t-elle en montrant John à côté d'elle. C'est un cas d'amnésie et j'ai besoin de savoir d'où ça vient!! Et lui aussi!

La secrétaire regarda la main bandé de l'homme qui acocmpagnait Kate et l'interrogea du regard. Kate acquiesa de la tête.

Bien! La secrétaire prit le téléphone et donna des ordres. Un infirmier arriva aussitôt, salua Kate d'un polie et respectueux "Docteur Cassidy" puis emmena John en lui expliqaunt les différents tests qu'on allait lui faire. Une fois les deux hommes partis, Kate sourit à la secrétaire et dit d'un ton amusé.

Cette fois-ci je te jure, je ne l'ai pas fait exprès! Il s'est blessé dans la rue et je l'ai soigné comme j'ai pu et puis voilà!

T'es vraiment infernale toi!! Bon ben va te changer!


Oui mais avant, tu pourrais appeler un avocat ou autre chose pour faire des recherches sur cet homme? Mais évite la police, stp!

La secrétaire acquiesa en faisant la moue! Kate se pencha par dessus le "comptoir" et déposa un bisou sur la joue de son amie. En se dirigeant vers les vestiaires, elle remarqua Salsa Inferno, qui attendait. Elle espèrait que cela n'était pas trop grave et se dépêche d'aller aux vestiaires pour se changer.
Revenir en haut Aller en bas
John Doe
Nouveau


Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Les urgences   Dim 17 Juin - 19:52

John suiva l’homme sans broncher, l’autre n’arrêtait pas de brailler des infos sur ce qui l’attendait, mais lui restait sourd a toutes ses remarques
Faites ce que vous avez a faire, lui dit il sèchement

Asseyez vous la

L’infirmier prit une fiche

Bon nous allons commencer, il me faudrait une fiche, nom prénom date et lieu de naissance

C’est une blague !!lui dit il menaçant

Oh excusez moi, j’avais oublié, c’est un réflexe ,confus de son erreur
Nous vous appellerons John Doe n°4581, c’est la procédure que nous appliquons dans de pareil cas

L’homme vira sa fiche aussitôt, puis passa aux tests sanguins

John suivit les recommandations et l’homme lui inséra une aiguille dans le bras
Il du tapoter pour trouver une veine, puis pendant que le sang coulait dans le flacon l’infirmier lui fit une remarque sur le bout de ses doigts


Que vous est il arrivé aux doigts, on dirait qu’ils sont brûlés ,vous avez encore de la sensibilité ??il faudra que je le note ,on ne pourra pas vous retrouver grace a vos empreintes en tout cas
John avait déjà remarqué cette anomalie, mais il ne savait quoi répondre, du coup un silence lourd s’installa,
L’infirmier se rendant compte que le personnage ne serait pas plus bavard, il continua ses tests
Il prit une aiguille et lui piqua le bout des doigts

Alors vous sentez quelques choses
Non
Ce n’est pas très vieux on dirait, peut être un accident

Bon il me faudrait aussi un échantillon urinaire euhh vous avez un cabinet de toilette ici


John fit tout ce que l’infirmier lui demandait avec de plus en plus d'exasperation ,cela devenait trop long

Ensuite il l’ausculta, le palpa, le retourna bref le regarda sur toutes les coutures inspectant le moindre cm carré de son corps
Les cicatrices sur le torse étaient assez anciennes par contre sur la tete, on pouvait dire qu’elle était assez ressente



Poids ,82kg .300
Taille ,1m88

Age approximatif ,30 et 40(plus pres des 35)

Pulsation cœur 65

L’infirmier regarda l’homme de plus en plus conscient de la nercvosité de l'inconnu

Il continua


Tension 11.4

Les yeux 10/10
L’ouie ,ok

réflexe ,ok


Pour les examens sanguins et urinaires vous verrez avec le docteur


Il lui fit ouvrir la bouche

John sentit sa nervosité montait en flèche, au fur et a mesure que les tests se suivaient

Il était mal a l’aise, et gauche ,il n’aimait pas cette endroit ,l’odeur ,l’ambiance stérile lui donné l’impression d’être cobaye
brusquement il se leva ,renversa un recipient et dit a l’infirmier

Temps mort ,on arrête un peu la ,que je respire

Mais il faut que je …,je n'ai pas finis ,calmez vous !

Y a pas de mais dit il en se dirigeant vers lui

Bon,bon je reviens dans 10 minutes ,je vais porter les échantillons au labo,puis nous irons faire des radios et un scaner de la tete pour completer les examens
Revenir en haut Aller en bas
Kate
Médecine
Médecine


Nombre de messages : 104
Age : 42
Localisation : Aux urgences
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Les urgences   Dim 17 Juin - 21:24

Une fois changée, Kate revint dans la salle d'attente et se dirigea vers Salsa Inferno.

Bonjour Mademoiselle Inferno! Je suis le Deocteur cassidy! Pourrais-je savoir ce que je pourrais faire pour vous??

Face au faciès de la jeune femme, Kate soupçonna tout de suite la raison de sa venue aux urgences. Elle semblait ne plus rien entendre! Cela lui fit confimer aussitôt par l'homme qui accompagnait Salsa. Kate lui sera la main puis après avoir écouté les expliqcations de l'homme, elle se tourna vers Salsa. Elle s'agenouilla pour être à sa hauteur et dit alors en articulant bien pour quelle puisse comprendre.

Mademoiselle Inferno, je vais vous emmener faire des tests pour savoir ce qui vous arrive, d'accord? Suivez-moi!

Elle se redressa et lui fit signe de la suivre. Elle demanda à l'homme qui l'accompagnait de rester là. Elle entraîna Salsa dans une salle de consultation et la fit s'asseoir sur une chaise. Elle attrapa un dipason puis elle fit un test d'acoumétrie. Le résltat ne tarda pas à se faire attendre, la conduction aérienne était inférieure à la conduction osseuse ce qui était l'inverse en temps normal. Mademoiselle Inferno devait avoir une surdité de transmission. Elle s'assit au bureau en face d'elle et lui expliqua calmement et patiemment la situation.

Mademoiselle Inferno, vous avez une surdité de transmission bilatérale. Pour affiner le diagnostic, je vais appeler un médecin spécialisé en ORL qui vous fera des tests supplémentaires pour voir d'où cela vient réellement et ce qu'il faut faire pour arranger cela! Je vais l'appeler!

Elle décrocha le téléphone et composa un numéro. Elle tomba tout de suite sur le Docteur Duglos qui lui annonça qu'il arrivait immédiatement. Kate raccrocha et observa Salsa, c'était vraiment une belle femme et cela serait dommage qu'elle devienne sourde à jamais. Le médecin arriva et salua Mademoiselle Inferno avant de commencer à lui expliquer certaines choses.
Kate les laissa seule après avoir assuré qu'elle reviendrai pour la diagnostic. A peine était-elle sortie qu'elle tomba nez à nez avec l'infirmier qui devait s'occuper de John. Il avait l'air embarrassé.


Ah! Docteur Cassidy, justement, je vous cherchais... Il est pas très coopératif!

J'y vais tout de suite Jim!!

Kate se dirigea vers la pièce où devait se trouver John, frappa puis entra. Elle le trouva assis, la tête dans ses mains. Quand il l'entendit entrer, il leva la tête et elle lui sourit.

Je sais, tous ces tests ne sont pas évidents et agréables mais je dois essayer de voir d'où vous vient cette amnésie! Allez venez, je vais vous faire passer un scanner et des radios.

Elle l'emmena avec elle dans un couloir pour arriver à une salle d'attente. Elle le laissa entrer puis parla un peu avec la secrétaire présente à voix basse. Kate se dirigea ensuite vers John et l'emmena dans une petite pièce qui servait de vestiaire.

Je vous laisse vous déshabiller et rester en sous vêtements! Après vous irez dans la pièce de radio. Elle ouvrit une deuxième porte et lui montra. Et là vous subirez des radiographies. Ce sera assez long car on va tout radiographer pour être sûr que vous n'avez pas de problèmes, ni de prothèses ou de pace-maker afin de vous faire un scanner après. Voilà, je vous laisse vous déshabiller!

Kate sortit du vestiaire et attendit dans la salle de radio avec la manip radio, disutant un peu du cas de John.
Revenir en haut Aller en bas
John Doe
Nouveau


Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Les urgences   Dim 17 Juin - 22:53

La jeune femme l’emmena dans une pièce plutôt sombre ou il dut se déshabiller entièrement
Une blouse était posé sur une chaise, c’était une invitation a l’enfiler sous peine de rester nu

Cela ne le dérangeait pas vraiment, mais bon puisqu’elle était la

Toute une série de radio furent prises, de la tête au pied


Retenez votre respiration, bougez plus
On lui répétera cela des dizaines de fois

Les radios se succédaient sur l’écran noir et blanc en face de lui,

Les infirmières chuchotaient entre elles de plus en plus,

Entre deux radios il entendait


Merci, asseyez vous
Nous nous allons faire les suivantes dans quelques instants


La porte entre ouverte laissait échapper leurs discutions


Et ben dit donc il est passé sous un broyeur celui la

Incroyable le nombre d' ancienne fracture qu'il accumule ,tibia, pied, epaule, main,,mais aucune trace de vis ,de plaque,
C’est un boxeur ou quoi
Non on ne sait pas qui il est
On m’a dit qu’il est amnésique

Une jeune femme sortit du bureau
Nous allons passé a coté faire une radiographie des dents

Elle lui présenta un siège qui se trouvait au centre d’une machinerie complexe et on lui fit mordre une sorte de bâtonnet
Bougez plus,

Elle repartit dans le bureau

Une machine tourna autours de lui, s’arrêtant et reprenant sa course

Ensuite on passa au cerveau, profil face

Nous allons faire d’autres prises, vous avez une petite anomalie
On dirait un bout de métal vers le lobe temporal, mais nous devons être sur


Il changea une nouvelle fois de pièce ou un médecin l’attendait
Il le guida pour positionner son crâne lui expliquant grossièrement ce qui allait se passait


Bougez plus


La machine tournait autours de sa tête faisant un bruit désagréable,pourtant presque inaudible
Ses oreilles bourdonnaient de plus en plus, et l’angoisse grandissait a chaque tour
Les mouvements circulaires qu’il fixait comme hypnotisé lui déclanchèrent
Un mal de tête intenable, sa boite crânienne allait exploser, des larmes s’échappèrent de ses yeux
Il poussa un rale, haletant comme un chien
Il perdit connaissance une seconde et quand il ouvrit les yeux, le médecin l’appelait

Hey, monsieur, monsieur, sa va

Voila c’est finit
Vous pouvez vous rhabiller on va venir vous chercher

Il s’exécuta, et s’assit, attendant sagement, reprenant ses esprits

l'attente fut plus longue que prevu et il piqua du nez ,glissant dans le sommeil


*reve*
il entendait deux voies ,une feminine et suave ,l'autre masculine



vous croyez que c'est serieux de le lacher comme sa dans la nature
il est tres doué ,il s'en sortira
justement ,j'epere qu'il ne le sera pas trop doué

vous inquiétez pas ,nous n'avons pas mis des millions de dollars dans cette affaire pour que tout foire ,une fois que la cible sera atteinte nous aviserons
et la puce ??
si quelqu'un la repere


de toute façon ils ne prendront pas le risque de l'extraire vu ou elle est placée

on s'est donné assez de mal pour lui faire perdre toute identité
vous croyez qu'il entend


il sort du post operatoire
il est dans les vappes ,qu'est ce que vous voulez qu'il entende

mmm,je vais quand meme mettre une dose de plus

les voies s'eloignerent de plus en plus

son sommeil devint sans reve
Revenir en haut Aller en bas
Kate
Médecine
Médecine


Nombre de messages : 104
Age : 42
Localisation : Aux urgences
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Les urgences   Mar 19 Juin - 15:34

Kate avait laissé John aux mains des deux manip radios et en attendant, elle discutait avec le radiologue devant les radios que les manips lui amenaient au fur et à mesure. Kate était étonnée du nombre incalculable de fracture qu'il avait eu. Le Docteur Tryo, le radiologue, l'était aussi! Le plus étonnant fut quand la radio du cerveau arriva. Ils se regardèrent puis étudièrent de plus près la radio. Aucun des deux n'arrivaient à déterminer ce que pouvait être cette tache noire sur le cerveau, cette sorte de bout de métal. Ils furent interrompu par une manip qui arrivait un peu stressée.

Il s'est évanoui un peu, rhabillé puis maintenant on n'arrive plus à le réveiller...

Kate la regard étonnée puis la suivit. Elle trouva John sur une chaise et prit son pouls, régulier. Elle le regarda puis sourit en voyant qu'il dormait. Elle lui bougea très légèrement le bras pour le réveillé.

John, John! Réveillez vous, il faut que je vous parle!!

Il se réveilla en sursaut et la regarda bizarrement puis sembla reprendre peid avec la réalité. Il suivit Kate jusque dans une salle des urgences où elle entreposa les photos de son cerveau.

Voilà, vous voyez cette tâche là? Nous ne savons pas ce que c'est, cependant, je suis quasiment sûre que votre amnésie vient de là car tout le reste est normal! Pour avoir plus de détails, j'aurais aimé faire un scanner et un IRM mais si c'est bien du métal que vus avez dans la tête, cela sera très dangereux pour vous! Donc vous avez deux options pas très réjouissantes ni l'une ni l'autre! Soit vous restez amnésique et réapprenez à vivre comme cela... soit on tente de vous opérez pour voir ce qui s'y passe mais je ne vous cacherais pas que cela comporte des risues très importants!

Elle lui fit un sourire désolé mais à vrai dire, elle n'aimait pas mâcher ses mots et tournez autour du pot. Elle était assise sur le soin du bureau, lui sur un chaise face à elle. Elle tourna les yeux vers les radios, se demandant ce que cela pouvait être...
Revenir en haut Aller en bas
John Doe
Nouveau


Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Les urgences   Mar 19 Juin - 18:03

John écouta attentivement tout le discours de la jeune femme
Elle lui montra les radios, lui indiquant l’endroit du problème
Il avait le choix
--Où il restait dans le néant
--Ou il se faisait opérer, sans être assuré du succès

Instinctivement, il sut qu’il ne fallait pas passer sur le billard
Comme une lanterne rouge dans sa tête, qui lui indiquait un danger

Il se leva et fit le tour de la pièce

Il n’y a aucune autre alternative?
Où je me fais charcuter, sans espérer qu’il y ait résultat !
Où je reste comme je suis sans rien savoir de moi ??


Il se sentait fatigué, n’arrivant plus a penser correctement, enfin si on pouvait appeler sa ainsi

Aucune donné ne lui permettait de savoir, a part cette lanterne rouge


Je suis exténué
Je ne peux vous donner une réponse, il faut que je me retrouve avec le peu de moi-même qu’il me reste, enfin vous voyez

Si vous voulez, je peux vous donner quelques heures de reflections, mais sachez qu’il n’y a pas d’autre solution Venez, vous pourrez vous reposer un peu dans une des chambres libres
Je viendrais vous chercher des que j’ai tout régler ici


Il la suivit dans l’hôpital ,et elle s’arrêta devant une porte ,ouvrit la porte ,
la chambre de monsieur
dit elle en lui faisant un clin d’œil
Voila ici vous serez tranquille
C’est une chambre en rénovation, elle n’est pas utilisée pour le moment
Prenez vos aises, je reviens tres vite

Il la retint par le bras

Je ne sais pas comment vous remercier ,pour tout ce que vous faites pour moi

Les mots sortaient difficilement, comme si cela allait lui brûler la bouche

Pourtant les mots étaient sincères ,

Apres que Kate soit parti ,il s’installa sur le lit ,regardant fixement le plafond
Puis il ferma les yeux ,s’endormant aussi facilement qu’un bébé
Comme si il devait rattraper des nuits qui n’existaient plus pour lui
Revenir en haut Aller en bas
Leonid
Police
Police


Nombre de messages : 102
Age : 36
Localisation : de retour sur l\'île après une longue absence
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Les urgences   Mar 19 Juin - 18:28

Alors qu'il se faufilait le long des couloirs de l'hôpital, Leonid tomba nez-à-nez avec un infirmier qui sortait d'un chambre.
Le plus naturellement du monde Leonid posa sa main pour entrer.

Mais monsieur vous ne pouvez pas entrer ! Il a besoin de repos !
Laissez-moi passer je vous dit !
L’infirmier bras ouverts croix barrait la porte à Leonid.
Monsieur vous n'êtes pas autorisé à venir ici !
Leonid gardait tout son calme malgré l’insistance catégorique de l’infirmier.
Mais pourquoi donc je n’ais pas le droit d’entrer !
L’infirmier fronça ses sourcils bruns, étonné car la situation se trouvait davantage défavorable à Leonid.
Vous êtes dans un hôpital monsieur, alors vous êtes prié d’en respecter les règles !
J’ai besoin de le voir ! Juste le voir ! Je ne ferais aucun bruit et j’en ais pour 1 minute sa vous va ?
Leonid c’était avancé vers lui et le menaçant du regard il poussant légèrement l’infirmier perplexe pour se faufiler jusqu’à la porte de la chambre.

http://www.radioblogclub.fr/open/90426/welcome_to_the_black_parade/My%20Chemical%20Romance%20-%20Welcome%20To%20The%20Black%20Parade

Il ouvrit lentement et silencieusement la porte de la chambre de John Doe.
L’infirmier derrière lui s’en alla inquiet pour aller prévenir son supérieur de l’incursion en force de Leonid.

S’approchant silencieusement du lit où dormait John, Leonid ne quittait pas des yeux ce visage qui lui était si familier…
Les photos avaient déjà attiré son attention, un frisson passa sur son visage et il murmura un nom…


Il s’assit sur le siège à côté du lit, à la fois ému et pensif…
Amnésique ?
Murmura t-il l’air sombre
Ça n’était pas du tout dans la nature de son frère d’arme que de jouer les amnésiques…

Qu’est qui t’es arrivé ?
Se dit-il pour lui-même, cherchant une réponse… la Russie…, Cubas…, et ils se retrouvaient maintenant à Heaven Island.
Leonid était perdu dans ses pensées… une mission qui avait mal tournée ?
Un petit sourire timide passa sur ses lèvres en pensant à son ami… cet homme endormis lui ressemblait tellement, Leonid en était presque sûr, mais il hésitait toujours...


La gorge de Leonid se serra, il pensait à un très grand ami qu’il avait perdu de vue depuis presque 1 an, qu’il croyait même mort.
Mais son arrivée sur l’île, frappé d’amnésie,… il s’agissait de mauvais présages pour Leonid.
Cet homme qui avait été aussi son supérieur hiérarchique et qu’il respectait comme son frère aîné…
Si c'est lui... alors...
Leonid se remémorait tout se qui c’était passé la dernière fois qu’ils c’étaient vus tout les deux, 1 an auparavant, à Cubas, pour un briefing de la plus haute importance, qui avait été annulé mystérieusement la veille de son application…

Brusquement la porte de la chambre s’ouvrit et trois homme en blouses blanches entrèrent et saisir Leonid par les bras.
Le troisième homme plus petit s’adresse à Leonid

Veuillez nous suivre calmement monsieur.
Leonid ne résista pas et se laisse mener dans les couloirs de l’hôpital jusqu’à un bureau.
Pouvez-vous me donner vos noms et prénoms, adresse et numéro de téléphone s’il vous plaît ?
Fred Ocean …, 47 avenue... 0425 869...
Leonid prit soin de s’improviser une identité inexistante, il ne voulait pas que sa venue ici soit connue.
Le petit homme se mit à taper timidement sur son clavier.


Connaissez-vous cet homme ?
Non pas du tout.
Le médecin fit une moue de déception.
Vous aviez pourtant dit que vous vouliez le voir ?
Oui c’est exact
Alors dites moi donc pourquoi ?
Je suis journaliste, j’ai postulé pour être embauché au Heaven Times… et j’ai pensé que ma petit enquête sur cet homme amnésique pourrais jouer en ma faveur vous comprenez …
Leonid fit un petit sourire pour appuyer son motif construit de toute pièce.
Monsieur, cet homme à besoin de repos, de plus il est couvert par le secret médical, vous n’avez rien à faire ici.
Il le dévisagea d’un regard sévère et Leonid fit un air innocent.
Sortez d’ici et que l’on ne vous revoit plus.
Leonid sortit de l’hôpital sans se faire prier, suivit de près par un infirmier jusqu’à la porte.
Il rejoignit un parking un peu plus loin.
Passant devant un salon de coiffure il s’arrêta devant la vitrine et passa sa main dans ses cheveux.
Le personnel de l’hôpital pouvait le reconnaître facilement avec ses cheveux blonds en bataille, il entra en pris un rendez-vous, et rejoignit sa Porsche pour passer au département de la police avant d’aller manger.
Revenir en haut Aller en bas
Kate
Médecine
Médecine


Nombre de messages : 104
Age : 42
Localisation : Aux urgences
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Les urgences   Mar 19 Juin - 21:24

Kate avait accompagné John dans une chambre avec pour consigne que personne ne le dérange. Elle était alors retourné dans son bureau et avait rangé les radios dans un dossier avec tous les autres résultats des examens. Cet homme l'intriguait plus que de raison et elle s'assit un instant pour retrouver ses idées.

Un infirmier entra alors d'un pas alerte, l'air mécontent! Il l'informa qu'un homme était entré dans la chambre de son patient et qu'il avait appelé la sécurité. Kate sortit immédiatement de son bureau et prit la direction de la chambre. Trois infirmiers tenaient un homme entre eux et l'amenaient vers la sortie. Kate se força de retenir son visage qui lui disait quelque chose. Où avait-elle pu le voir? Elle le regarda s'éloigner de l'hôpital puis tourna les talons et alla voir John dans sa chambre.

Il dormait d'un sommeil d'ange et ses traits n'étaient pas tirés. Elle savait que ce qu'elle lui avait demandé n'était pas évident et bien qu'il ne lui avait pas donné sa réponse, elle se doutait de celle ci. Elle le regarda un instant dormir puis sortit de la chambre. Elle retourna dans son bureau et appela le Docteur Duglos. Il l'informa sur l'état de Mademoiselle Inferno et Kate se décida d'aller lui rendre une petite visite!
Revenir en haut Aller en bas
Kate
Médecine
Médecine


Nombre de messages : 104
Age : 42
Localisation : Aux urgences
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Les urgences   Dim 24 Juin - 13:40

Ambiance

Tout était trop tranquille, Kate savait que ça cachait quelque chose et cela ne tarda pas d'ailleurs. Elle entendit les sirènes arriver et laissa John dans son bureau en s'excusant. Elle arriva dans le hall des urgences au moment où un brancard entrait poussé par deux ambulanciers. Kate s'approcha et regarda le jeune homme dedans avant de prendre son pouls tandis que les ambulanciers lui expliquaient la situation. L'homme était jeune, inconscient et une femme apparut derrière le brancard. Kate reconnut la célèbre avocate Vanzetti en robe de mariée couverte de sang. Tandis qu'elle s'affairait sur la victime, la voix de l'ambulancier lui parvenait de très loin.

Fussillade durant un mariage... Une balle dans l'épaule gauche et une autre logée dans la colonne ils nous semblent. Blessure compressée durant le trajet...

Kate acquiesa aux dires de l'ambulancier et prit la tension du patient tandis que deux infirmiers arrivaient. Ils prirent le brancard et l'emmenèrent dans une salle qui ressemblait à un bloc opératoire. Kate se lava les mains, enfila des gants et prit sur le chariot d'urgences un cathéter, un garrot, des compresses, de la Chlorexidine et un Opsite. Elle mit en place un garrot en dessous du coude après avoir relevé la manche de la veste du jeune homme, désinfecta le site où elle allait piquer puis prit son cathéter et l'introduisit sans aucune difficulté dans la veine près de la main. Elle retira le garot puis mit en place l'Opsite pour maintenir le cathéter. Elle prit ensuite l'ampoule de morphine que lui tendit un infirmier et l'injecta. Une fois cela fait, elle retira ses gants et se désinfecta les mains.

Elle remit des gants, une charlotte et un masque et à l'aide d'une paire de ciseaux découpa la veste et la chemise de l'homme tachées de sang. Elle mit ainsi sa poitrine à nue et put observer la plaie sans difficulté. Elle prit une pince et une autre paire de ciseaux et commença à découper doucement les chairs pour accéder à la balle sans trop de difficulté. Une fois écarter les chairs, elle prit sa pince et l'introduisit doucement pour rechercher la balle. Le corps du jeune homme eut un sursaut et Kate fit attention pour ne pas endommager les nerfs! *Heureusement qu'ils n'avaient pas été touchés!* Kate parvint finalement à toucher la balle et réussit à l'extirper sans trop de problème. Un infirmier lui tendit un sac en plastique dans lequel elle déposa la balle pour l'enquête. L'infirmier nota les informations dessus.

Kate entreprit alors de refermer la blessure avec des points de suture, qu'elle fit presque comme une automate... tous ses gestes ne lui posaient plus de problème. Elle nettoya ensuite le sang puis fit un pansement. *Au moins pour cette blessure c'était bon!!* Elle donna ensuite pour ordre aux infirmiers de l'emmener faire une radio du dos pour voir où était logée cette balle et ce qu'elle pouvait faire. En attendant, elle jeta le matériel utilisé dans une poubelle spéciale, enleva ses gants, le masque et la charlotte et se releva les mains.

Elle se dirigea ensuite vers le service de radiologie et lorsqu'elle arriva elle regarda le faciès de la victime et prit aussitôt son pouls... quelque chose n'allait pas... aucun pouls carotidien. Elle ordonna aussitôt aux infimiers de l'allonger à terre et écouta sa respiration sa main sur le torse... rien...


Arrêt cardio respiratoire!! Allez me chercher le DSA!!

Elle se mit aussitôt en position et commença de lui faire un massage cardiaque externe. 30 pour deux insufflations. L'infirmier revint enfin avec le DSA et elle arrêta son massage, ouvrit la boîte et plaqua sur le torse du jeune homme deux électrodes puis les brancha à la machine. Elle la mit en marche et celle-ci détecta une défibrillation ventriculaire. Kate fit signe aux infirmiers et manips radios de se reculer et appuya sur le bouton que lui indiquait la machine. Celle-ci fit un choc électrique au jeune homme dont le torse se souleva sous l'effet électrique avant de retomber doucement sur le sol. La machine identifia un rythme cardiaque normal et Kate reprit son pouls carotidien qui était normal.

Les infirmiers le réinstallèrent très prudemment sur le brancard et Kate observa la radio qui avait eu le temps d'êytre prise juste avant. La balle était coincé dans la moëlle épinière entre la vertèbre numéro 14 et la numéro 15. Il faudrait une opération pour l'enlever mais le risque allait être énorme. Elle décrocha son téléphone portable et appela le docteur Acevedo, spécialiste de la colonne et de la moëlle qui était justement de garde. Deux minutes plus tard, il était là et confirma ses dires. Ils ne pouvaient laisser la balle là car cela entraînait une paralysie mais l'enlever pourrait provoquer le même problème.
Kate sortit de la salle et retourna dans la salle d'attente des urgences. Elle y trouva l'avocate, toujours en robe de mariée couverte de sang, les yeux et le nez rouges. Elle était entourée de quatre coréens et d'une autre jeune femme. Elle s'approcha d'elle et parla doucement.


Madame Young? Je peux vous parler s'il vous plaît?

La femme releva la tête et se leva face à la médecin. Elle resta près de ses gardes et Kate ne lui proposa pas de lui parler en privée. Visiblement, elle avait besoin d'eux et Kate n'y trouva rien à redire!

Madame, la vie de votre mari n'est plus ne danger, il a fait un arrêt cardio respiratoire mais tout s'est arrangé. Nous lui avons enlevé la balle qu'il avait dans l'épaule mais le problème réside pour celle qu'il a dans le dos. Seule une opération est envisageable pour le sauver de la paralysie! Cependant, sachez qu'elle encourre des risques car c'est une opération lourde. Acceptez-vous l'opération?

Kate observa la femme qu'elle avait en face d'elle. Malgré sa force visible, Kate la voyait complètement détruite. Elle avait beaucoup entendu parler d'elle et était malheureuse que tout ceci se soit passé le jour de son mariage...
Un des gardes du corps se leva et posa sa main sur son bras. Il lui parla d'une voix calme.


Joy....Kim prefererait mourir que de ne plus marcher...

La femme acquiesa et releva la tête. Kate eut l'impression d'avoir une autre personne en face d'elle, tant la détermination au fond de ces prunelles contrastait avec le désespoir qu'elle y lisait un peu plus tôt. Kate esquissa un sourire et entraîna Madame Young vers le secrétariat pour la faire signer une décharge. Cela fait, elle lui mit une main sur le bras et lui sourit pour la rassurer.

Je vous tiendrai au courant Madame Young...

Kate la laissa rejoindre ses compagnons et se dirigea vers le bloc opératoire ou Kim Young devait être en train de se faire préparer pour le bloc. Une fois prêt, il fut emmener dans la salle opératoire avec le Docteur Acevedo qui se chargerait de l'opération. Kate avait refusé de le seconder, d'autres patients attendaient son aide et notamment, un homme blessé lui aussi pendant ce mariage. Elle se dirigea vers le box où il avait été placé accompagné d'une blonde au bord de l'hystérie...
Revenir en haut Aller en bas
Juliana Young
Admin en cheffe - Mafia
Admin en cheffe - Mafia
avatar

Nombre de messages : 1637
Age : 43
Localisation : Perdue dans les abysses de ma folie
Date d'inscription : 14/04/2007

Feuille de personnage
Affinités:: Veuve de Kim Young ; Maman de Jae-Min ; cousine du Gouverneur Lucrezia de Rossi
Situation Profesionnelle:: Capo di Tutti i Capi ...Grande cheffe de la Mafia sur l'île et côte Est US (retraitée)
Localisation sur l'ile:: Seodaemun-gu....Corée du Sud

MessageSujet: Re: Les urgences   Dim 24 Juin - 16:49

Ambiance


Une jeune mariée était assise en salle d'attente....ses cheveux défaits...et des trainées de maquillage zébrant son visage...
Elle voyait des gens passant dans les couloirs des urgences...enviant l'épouse qui accompagnait son mari qui venait de se casser le poignet...
Hébétée, triturant son kleenex en charpie, elle releva à nouveau les yeux sur l'horloge grise de l'hôpital
Le trotteur d'une marche invisible et sûre, rythmant ses battement de coeur...tap tap tap...
A cette heure là....ils auraient dû couper la pièce montée...
Elle se mit à sourire de manière cynique étouffant un sanglot.

Une infirmière passa...leurs yeux se croisèrent....elle s'arrêta....
Prit un nouveau Kleenex et s'agenouilla devant ce symbôle du bonheur brisé....
L'infirmière qui devait avoir l'âge de Juliana, lui essuya les yeux et éffaça les traces de maquillage...


Voilà...c'est mieux comme ça...
Juliana lui fit un sourire triste...
Bah...ce n'est pas important....
De sa voix douce l'infirmière lui répondit:
Si c'est important...
Elle lui prit la main et y déposa le collier de Kim....la perle qu'elle lui avait offert quelques jours avant....et referma la main de Juliana.
Gardez-le pour l'instant...
Elle lui posa la main sur l'épaule...
Courage....
Puis elle disparu...
Juliana la remercia, mais elle était déjà partie....
Elle rangea la perle dans son sac pour ne plus la voir....elle chercha quelque chose afin d'y accrocher son regard


Un couple s'énervait à l'entrée....ils n'avaient pas d'assurance...et leur petit garçon se tenait douloureusement le bras...visiblement cassé...
Combien coûtait une assurance ???...le prit d'un bouquet de fleurs à leur mariage sans doute....
La nausée lui monta à la gorge....la trotteuse avançait...impassible...

Juliana le visage entre les mains se mit à prier....le dieu auquel elle ne croyait plus...par flashs elle imaginait le pire...
Elle rongea ses ongles...et regarda son alliance....une autre surprise de Kim...




Un dragon et un phoenix

cette perle est le symbôle de l'amour véritable Mee-Ae...jamais le dragon ne laissera le phoenix....

Juliana sentit alors la chaleur de ses larmes imbiber son visage....
Elle se croisa les bras sur sa poitrine et noya son regard dans le rouge de sa robe de mariée...

_________________

N'oublies jamais QUI je suis Invité


Dernière édition par le Mar 28 Aoû - 16:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Johnny Cash
Star
Star
avatar

Nombre de messages : 197
Age : 42
Date d'inscription : 11/06/2007

Feuille de personnage
Affinités::
Situation Profesionnelle::
Localisation sur l'ile::

MessageSujet: Re: Les urgences   Dim 24 Juin - 17:18

(Précédement)




Une deuxième ambulance était arrivé peu de temps après la première avec à son bord la célébre star Johnny Cash, accompagnée de Salsa Inferno.. Pendant le mariage, ce premier s'était prit malencontreusement une balle dans l'épaule en jouant la carte de l'héroïsme, évitant une mort certaine à la mariée.. Mais il n'avait pas l'âme d'un héros en ce moment, il ressentait cette douleur abrupte qui lui meurtrissait les chairs et il avait hate que ça cesse. Des ambulanciers, l'avaient tout de suite prit en main sur les lieux de la fusillade, mettant l'endroit de l'impact de la balle à nu pour compresser la blessure et éviter au sang de couler. Son costume était bon à foutre à la poubelle mais c'était sans importance, sa chair était meurtrie et il était encore sous le choc, car même s'il avait agit par instinct son cerveau n'avait pas encore saisit toutes les informations, tout s'était passé vite, si vite..

Tenant sur ses deux jambes, qui pourtant tremblaient, Johnny avait été emmené dans une petite salle isolée des urgences, et là, le plus incroyable c'est qu'on les fit patienter, cinq minutes au moins avant qu'un médecin ne fasse enfin son apparition.


"- Bonjour, je suis le Docteur Cassidy."

Johnny bien sur ne se présenta pas, il était facilement reconnaissable et Salsa s'agitait dans tous les sens, fulminant qu'on s'occupe enfin d'eux, c'est pas vrai ça, son homme était blessé mais personne n'y faisait attention. Une infirmière était prèsente avec eux, le Docteur Cassidy souleva alors la compresse qui avait été mise sur la plaie, observant les dégats avant de reculer.

"- Vous avez de la chance, la balle a frolé de peu l'os, mais il va falloir vous l'enlever quand même."

Johnny était un peu dans les vappes à cause du choc certainement et du sang qu'il avait perdu, mais heureusement ce n'était rien de grave. Cependant il observa le docteur avec des yeux ronds, ne comprenant pas vraiment de quoi elle parlait, il lança alors un regard à interrogatif à Salsa qui devant son état pitoyable décida de prendre les choses en mains.

"- Il est hors de danger vous êtes sur?"
"- Il ne devrait y avoir aucune complication pendant l'extraction de la balle normalement."
"- Normalement?"

Salsa équarquilla les yeux, posant une main sur son coeur, mais le docteur qui était habitué à ce genre de situation garda son calme et posa sa main sur son épaule pour la rassurer.

"- Ne vous inquiétez pas, tout va bien se passer. Nous allons l'endormir et l'emmener en salle d'opération. Dans deux heures il vous sera rendu comme neuf."

Ces paroles ne la rassurérent pas vraiment, elle le serait quand il lui serait enfin rendu. Le docteur Cassidy appela alors deux infirmiers qui emmenèrent Johnny pour le préparer à l'opération, c'était bénin mais il ne fallait pas attendre trop longtemps non plus, la balle pourrait se frayer un mauvais chemin par un acte trop précipité et des complications pourraient survenir. Dix minutes plus tard il était fin prêt et installé sur la table d'opération. Salsa montra tellement d'énergie derrière les portes qu'on lui permit de le voir une dernière fois avant que l'opération ne commençe, malheureusement on lui avait déjà injecté une dose de somniféres pour l'endormir et ses paupières devenaient de plus en plus lourdes. Elle s'approcha de lui, suivant les consignes, du coté duquel son visage était tourné et elle glissa sa main sur sa joue, se penchant sur lui pour lui murmurer des mots à l'oreille.

"- Reviens-moi vite Johnny... Je ne veux pas te perdre encore."

Elle posa alors un baiser sur son front, alors que les paupières de Johnny finirent par se fermer totalement, mais il avait entendu sa voix, de loin, très loin dans sa tête et on la pria de sortir pour que le chirurgien pratique l'opération... Elle se résolut alors à le laisser là et rejoignit la salle d'attente...

(Salle de réveil)


Dernière édition par le Lun 25 Juin - 17:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kate
Médecine
Médecine


Nombre de messages : 104
Age : 42
Localisation : Aux urgences
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Les urgences   Dim 24 Juin - 19:19

Ambiance

Kate s'était retrouvé avec Salsa Inferno et Johnny Cash. Après avoir examiné sa blessure, elle avait fait appel à un chirurgien et préparé l'acteur pour le bloc op. Elle avait ensuite accompagné Salsa Inferno dans la salle d'attente et lui avait offert un café. Elle était ensuite retourné au bloc opératoire pour voir ou en était l'opération de Kim Young.
Pour le moment tout avait l'air de bien se passer, il était en train d'essayer de récupérer la balle sans toucher tous les organes, nerfs et autres qui se trouvaient là. Une fois cela fait, il n'aurait plus qu'à le refermer. Kate ressortit et quitta la tenue spéciale qu'elle avait mise pour entrer.

Elle retourna dans la salle d'attente et prit en charge une autre personne touchée lors de cette fusillade. C'était un homme touché d'une balle dans le torse du côté droit. Il avait un manche de chemise roulée en boule à l'endroit de sa blessure pour l'empêcher de trop saigner. Il était conscient mais respirait difficilement. Kate lui mit une ampoule de morphine puis un produit pour l'endormir tant il semblait souffrir. L'infirmier avec elle surveillait ses constantes.
Kate mit charlotte, masque et gants puis entreprit d'enlever doucement le tissu. Lorsqu'il fut enlevé, le sang se mit à gicler comme jamais. Kate compressa la plaie avec l'aide d'un deuxième infirmier. Elle ne pouvait pas laisser la balle dedans...
Elle ordonna à l'infirmier de compresser plus haut que la plaie et enleva le tissu. Le sang coula mais moins fort et Kate voyait assez pour faire quelque chose. Elle prit alors une pince et chercha la balle qu'elle trouva assez rapidement. Une fois cela fait, elle le recousue et fit un pansement compressif.

L'homme devint bleu et soudain l'infirmier chargé des constantes s'écria que le pouls chutait dangereusement. Kate mit alors en place le défibrillateur, mais il ne servit à rien... Elle rouvrit alors le pansement et enleva les points de suture. Il devait être en train de faire une hémorragie!! En effet, elle avait raison!
Un infirmier l'intuba et pompa pour lui envoyer de l'air. Kate, elle luttait pour stopper l'hémorragie interne, aidée de l'autre infirmier... Ils luttèrent pendant presque une huere mais rien n'y fit...

Kate nota le constat et l'heure du décès sur une feuille que lui tendait l'infirmier. Elle enleva ensuite masque, gants et charlotte, tandis que le patient était recouvert d'un drap blanc... Elle regarda le brancard partir l'air absent... Elle avait failli... pour une fois, elle n'avait pas réussit à sauver une vie innocente...
Elle marcha telle une automate en dehors de la salle et se dirigea vers son bureau. Elle entra, ne remarqua même pas John qui était toujours là et s'assit derrière son bureau, se prenant la tête dans ses mains...

Elle avait échoué...


Dernière édition par le Dim 24 Juin - 21:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lana Fox
Nouveau


Nombre de messages : 36
Age : 32
Localisation : Sur un écran couleur...
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Les urgences   Dim 24 Juin - 19:59

Deux ambulanciers entrèrent dans le hall des urgences. Sur le brancard , Lana Fox était allongée avec un masque pour respirer. Durant le trajet il y'avait eût quelques complications; l'actrice avait fait une chute de tention et la fièvre montait. elle avait aussi perdu beaucoup de sang.

- Perforation de l'estomac par un morceau de verre, il semble qu'aucun organe vital aie été touché toute fois elle a perdu beaucoup de sang. Elle a perdu connaissance pendant le trajet jusqu'ici, nous pensons aussi qu'elle a un traumatisme...elle était juste à côté de Mr Young vous comprenez

Pendant qu'il relatait tous les évênements aux urgentistes, elle entendait une voix lointaines et affreusement grave et lente qui lui parlait comme aux ralentis. Si rien n'avait été touché pourquoi avait-elle perdu connaissance;

-Vous savez comment elle s'appelle?

- C'est Lana Fox.


- Décidemment, les célébrités auraient mieu fait des rester chez elles aujourdh'hui. Bien nous allons nous occuper d'elle , le docteur ne devrait pas tarder.

(A suivre. )
Revenir en haut Aller en bas
Kim
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 180
Age : 34
Date d'inscription : 16/04/2007

Feuille de personnage
Affinités:: Juliana et Jae-Min
Situation Profesionnelle:: Jeune retraité
Localisation sur l'ile:: disparue

MessageSujet: Re: Les urgences   Lun 25 Juin - 11:20

Ruthless gravity


Fusillade... mariage... balle... épaule... colonne... Blessure...
Kim ne percevait plus que des bribes de phrases tandis que des lumières l’aveuglaient régulièrement...
Salle 4 !

Il sent son corps retomber lourdement sur la table tandis que déjà les instruments de métal s’entrechoquent sur les plateaux....
Cathé... passé... Compresses...

La douleur était si terrible qu’il n’était même plus sûr de souffrir... Ses nerfs avaient lâché sous la trop grande pression...
Ampoule... morphine...
Morphine... Il aurait bien protesté... Quelle utilité de le faire sombrer encore plus... Il ne sentait déjà plus rien...
Nerfs... intacts... chance...

De la chance... Qui pouvait bien oser dire cela... De la chance d’être au seuil de la mort, au premier jour de sa nouvelle vie...
Son cœur rata un battement... Il n’était peut être pas qu’au seuil finalement... Interminable silence...

Arrêt cardio respiratoire!! Allez me chercher le DSA!!
Et ce cœur qui ne repartait toujours pas... Il ne connaissait que trop bien le silence de la mort...
Le patient est cliniquement mort pendant plusieurs secondes...

Sursaut d’un corps qui ne répondait plus à aucun ordre...
Ca... Y... Est...

Son cœur a reprit son rythme... Il entend à nouveau ce qui l’entoure bien que les phrases soient hachées et à moitié compréhensibles....
On...Fonce...

Pas bon... Balle... moëlle... épinière... vertèbre 14... 15... docteur Acevedo...

Docteur Acevedo... Certainement finirait-il les jambes brisées s’il faisait mal son travail... Kim souriait intérieurement... Se rassurant comme il pouvait... Plus le temps passait, et plus ce qu’il entendait dans son semi-coma l’inquiétait...

Il ouvrit les yeux un demi millième de seconde... A nouveau ébloui par un néon... Et sombra...
_____________________________________________________

Le bip régulier des appareils qui le maintiennent encore en vie pour seul réveil...

Ouvrir les yeux ? Non... Encore impossible... Il subit simplement... Spectateur passif de ce qui l’entoure...
Des voix lui parviennent...
Juliana... Jacky... et... un docteur semble-t-il...


Allons... Dehors...
Jacky refuse... Il sait que Kim les entend et veut savoir tout autant qu’eux...
Opération... Réussite... Hors... Danger...
S’il avait pu hurler à cet instant il l’aurait fait... Vivant il était vivant...

Mais... Car il y a toujours un « mais »...

Lésions graves... Paraplégie... Aucune chance... Un jour.... Perte complète... motricité... troubles moteurs...

NON !
Un hurlement silencieux lui traversa la gorge... Une douleur atroce lui coupa la respiration, lui brisant le cœur, lui brûlant les entrailles... Une larme s’écrasa contre les draps... Seule preuve qu’il était parfaitement conscient... Et que maintenant il savait....

Finalement il aurait peut être du mourir... Au premier jour de sa nouvelle vie... Une vie qui ne serait jamais ce qu’elle aurait du être...

_________________
"Des huits enfers, le pire de tous est appelé enfer permanent. Celui qui est dans l'enfer permanent ne meurt jamais. La longévité y est une dure épreuve."
Revenir en haut Aller en bas
Juliana Young
Admin en cheffe - Mafia
Admin en cheffe - Mafia
avatar

Nombre de messages : 1637
Age : 43
Localisation : Perdue dans les abysses de ma folie
Date d'inscription : 14/04/2007

Feuille de personnage
Affinités:: Veuve de Kim Young ; Maman de Jae-Min ; cousine du Gouverneur Lucrezia de Rossi
Situation Profesionnelle:: Capo di Tutti i Capi ...Grande cheffe de la Mafia sur l'île et côte Est US (retraitée)
Localisation sur l'ile:: Seodaemun-gu....Corée du Sud

MessageSujet: Re: Les urgences   Lun 25 Juin - 12:02

Des médecins accourent dans le couloir....la trotteuse n'avance plus...bloquée comme un signe, le temps s'est arrêté, celui d'un battement de coeur, de deux peut-être...son sac tombe par terre, la perle tombe de son sac, comme elle était tombée sur la terre...sans le dragon et le phoenix pour la protéger....formant un lac de sang... Jacky la retient par le bras, elle se défait de lui....

avance dans les couloirs....

*Reste encore un peu avec moi Kim.....*
Prenant les voiles de sa robe de mariée dans les mains, son pas s'accellère...

On la dévisage...elle court....


*Reste encore....un peu....*


Elle s'arrête, croise des médecins qui poussent un chariot avec des défibrillateurs...un homme vient de mourir dans un des box...
Une vie pour une autre...et dans un élan de désespoir, elle aggripe un médecin...supplie, interroge, espère....

Une main se pose sur son bras....

Un homme en blouse verte....

Madame Young ? Dr Acevedo....venez....

--------------------------------------------------

Ils entrent....Jacky la tient par l'épaule....

Juliana sent qu'on lui arrache le coeur....la salle est remplie de machines..reste-t-il de la place pour lui.?

Elle porte la main à sa bouche pour étouffer un sanglot...il est là, intubé, la vie accrochée à ces machines qu'elle bénit autant qu'elle les déteste...
Elle tend les doigts vers lui puis referme la main...il n'y a plus de place entre les fils et les bandages...

Juliana n'entend plus que les battements de son coeur et les machines, dont les bruits ont remplacé la trotteuse de l'horloge....rythmant le temps qui ségrène inexorablement vers un avenir brisé.

le couperet tombe...paraplégie....
Et les mots "courage"...."temps"....."assistance"..."espoir".....gifflent Juliana jusqu'à la phrase finale....celle qui raméne la jeune femme à la réalité de leur cauchemard...."peu de chance de remarcher un jour....paralysé, entièrement paralysé des jambes...
Dans le brouillard de ce moment tragique, le médecin tente de donner une lueur d'espoir....

Par la FIVE ...vous gardez 80% de chance d'avoir des enfants.....

Juliana se met à trembler.....Une larme coule sur la joue de Kim.....
Elle sait que cette fois, connaissant l'homme qu'elle vient d'épouser...qu'il ne tiendra pas sa promesse...celle de revenir à elle...

Jacky porte la main à ses yeux....le medecin baisse la tête...

Je suis désole....

(HRP: FIVE:
fécondation in vitro)

suite ici

http://heaven-island.1fr1.net/Heaven-Island-RP-c10/En-bord-de-mer-c8/Milany-Beach-f10/Propriete-de-Kim-Young-p1782.htm#1782

_________________

N'oublies jamais QUI je suis Invité


Dernière édition par le Lun 25 Juin - 20:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Holly
Nouveau


Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 24/05/2007

MessageSujet: Re: Les urgences   Lun 25 Juin - 15:36

http://www.radioblogclub.fr/open/97992/gladiator/Gladiator%20-%2008%20Sorrow

Holly avait assisté au somptueux mariage de son amie.
Elle aurait voulu avoir été plus présente pour elle ces derniers temps.
Mais une partie de son passé l’avait rattrapée. Une partie que même Juliana –et à fortiori Joy- ignorait.
Elle avait dû retourner aux Etats-Unis pour régler ses affaires, définitivement, l’espérait elle.

Ces réflexions l’accompagnaient dans le taxi qui la conduisait vers l’hôpital où se trouvait Kim et les autres.
Ahn était parti en 1er, elle était restée seule avec Alessandro.
Le déroulement de la soirée défilait dans sa tête, comme défilaient les lampadaires diffusant une lumière orangée, devant ses yeux.

L’entrée des mariés, la cérémonie, leurs vœux échangés, le bonheur partagé et trahissant les effusions de joies, la salve de tirs.
Même si ils avaient tous été des proies faciles, comme des lapins en cage, ce soir, elle avait espéré que rien ne viendrait assombrir la soirée.
Ses vœux n’avaient pas été exaucés et le sang avait coulé.
Le sang qui, pour certains symbolisait la pureté, ce soir, c’est la guerre qu’il représentait.

Comment quelqu’un peut il être assez bête pour s’en prendre aux Vanzetti-Young ?

Cette question, formulée à voix haute n’amenait pas de réponse et elle n’en attendait pas.
Alessandro la regardait sans parler.
Lui aussi se posait cette question, comme tous les invités, probablement.
Lorsque la fusillade éclata, il l’avait plaquée au sol. Heureusement.
C’était sa première fois et comme pour toutes les 1eres fois, elle avait été un peu gauche.
Elle n’aurait pas eu le réflexe de s’allonger.
Il lui avait sauvé la vie, mais elle ne l’avait même pas remercié.
Choquée par les évènements, et anxieuse pour son amie, son époux et les autres victimes, ça ne lui était même pas venu à l’esprit.

Lorsque le taxi s’arrête devant l’hôpital, cela la sort de sa torpeur.
Elle le règle et avant de descendre de la voiture, pose sa main sur celle de son garde du corps et se tournant vers lui, lui dit ce simple mot : Merci.
Un clin d’œil et un hochement de tête furent la seule réponse du jeune homme.

Ils sortent de la voiture et pénètrent dans l’hôpital. Il se renseigne et invite Holly à le suivre.
Arrivant dans la salle d’attente des soins intensifs, elle se retrouve face à Lino et à quelques autres.
Personne n’échangeait un mot.
Elle cherche du regard, sur les visages une information sur l’état de santé de Kim, mais aussi de l’état de Juliana.

Si Juliana existait encore après cette nuit …
Revenir en haut Aller en bas
Kate
Médecine
Médecine


Nombre de messages : 104
Age : 42
Localisation : Aux urgences
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Les urgences   Lun 25 Juin - 16:58

Ambiance

Ne pas s'arrêter, ne pas se reposer, oublier ce qui s'était passé pour repartir de plus belle. Kate sortit de son bureau et elle était redevenue la professionnelle, ayant oublié son erreur précédente. Elle arriva dans le hall des urgences et vit du monde... trop de monde!
Elle se dirigea vers le premier brancard tandis que le deuxième médecin appelé en urgences en prenait un autre en charge. Elle regarda la femme sur le brancard, à moitié dans les vapes et leva le drap pour regarder la blessure. Elle écouta le résumé et ordonna aux brancardiers de l'emmener dans le box n°4. La perforation de l'estomac était un problème sévère avec risque vital, il fallait agir vite. Elle étudia la plaie et le problème et fronça des sourcils.
Finalement, elle ordonna de préparer la patiente pour le bloc, elle allait opérer. Elle aurait aimer appeler le spécialiste de l'etomac mais il était en congé et elle n'avait pas d'autres choix.

Elle enleva sa tenue dans une salle spéciale et se vêtit d'une tunique verte, d'une charlotte et d'un masque. Elle entra dans le bloc et se dirigea vers la salle numéro 3. Elle se lava les mains pendant 5 minutes avant d'entrer dans la salle où avait été placé la patiente. Un anesthésiste était en train de l'endormir. Une panseuse était là ainsi que l'aide habituelle du spécialiste. Kate respira profondément et se lança.

Cathéter... Intubation... Surveillance... Bistouri... Compresses... Pinces... Compresses...Aspiration... Sang... Pouls... Argile... Compresses... Aiguille... Tension... Saturomètre... Pansement...

L'opération avait duré un peu moins d'une heure et s'était bien passé. La perforation de l'estomac avait été résolvé et Kate espèrait que l'argile tiendrait. Elle sortit de la salle tandis que les brancardiers emmenaient la femme en salle de réveil.
Elle se déshabilla et se rhabilla en blanc pour retourner dans le hall des urgences... Ele fut happé au passage par le second médecin qui la força à s'arrêter.


Kate, va te reposer! Tu as l'air épuisé... Je m'occupe du reste, il n'en reste plus beaucoup...

Kate secoua la tête, elle ne voulait pas entendre parler de repos tant qu'il y aurait encore du monde aux urgences. David, l'autre médecin la regarda en soupirant. Il n'avait jamais rencontré d'autre femme aussi têtue et passionnée par le métier qu'elle faisait. Il essaya de capter son regard mais elle le tenait baissé. Il abandonna donc.

Soit fait ce que tu veux Kate, mais tu vs devenir dangereuse si tu continues... Va au moins boire un café...

Il retourna s'occuper des patients, tandis que Kate levait les yeux avant de retourner vers la salle d'attente. Des familles attendaient, certains pleurant, d'autres calmes et résignés... Kate fit demi-tour et alla boire un café dans le couloir... manquant pour la première fois de sa vie de courage... L'image du patient mort de l'hémorragie interne imprimé dans la tête...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les urgences   Dim 15 Juil - 19:05

ambiance :
http://radioblogclub.fr/open/104310/funeral_song/4__Apocalyptica___One



Jade était devant un verre. Vide, sec. À côté, la bouteille de vodka. Aux trois quart vides.
Jade elle, était assise, mais dormait la tête sur la table.


Six heures plus tôt :
Jade se réveilla, mal à l’aise. Quelque chose clochait. Elle ouvrit un œil.
Jake se tenait devant elle, visiblement éméché. L’œil hagard. L’œil vicieux. Il se tenait contre sa porte, d’un air satisfait. Un sourire sadique aux lèvres.
Les matins qui déchantent. Jade enfila son kimono en soie bleu et sortit du lit, fait mine de ne rien avoir remarqué de spécial.
Elle voulu entrer dans la salle de bain, mais son squatteur lui bloqua le passage. Rapide comme un singe.
Jade battit en retrait, dans le salon. Faire mine que tout allait bien.


Alors ? Bien dormi ?
-Mais voui ma douce. J’ai rêvé de toi.


Il se rapprocha d’elle, posant une main possessive sur son avant bras. Jade se retint de le retirer. Inutile de le froisser. Il avait l’air visiblement de vouloir chasser et hors de question qu’elle devienne sa proie.

Tu en as de la chance. Moi je ne me souviens jamais de mes rêves. Ou alors ce sont des cauchemars.
-je peux t’aider à rêver…
- vraiment ? C’est gentil à toi, mais j’aime me débrouiller seule. J’en ai besoin. Tu veux un café. Je vais faire monter le petit déjeuner. Il devait venir un peu plus tard, mais puisque nous sommes debout.
- non
- j’ai faim en fait. Je vais leur dire quand même
- NON !


Le mot claqua comme un coup de fouet pour Jade. Trop tard pour fuir. De toute façon, elle n’aurait même jamais dû le laisser entrer dans sa suite.
Elle prit peur. Elle était tétanisée. Elle savait ce qu’il comptait faire.




En fait j’ai dormi deux petites heures. Et puis j’ai pensé, elle joue avec moi, elle s’en fiche. J’aurais pu être un autre. Tu aurais pu draguer n’importe qui. Juste pour de la pub. Mais tu m’as aguiché. Tu m’as laissé penser que… non bien sur que non, juste de la pub… et là… tu t’en fiches. Tu penses que je vais faire quoi hein ? Quand je me suis réveillé, j’ai ouvert le bar, j’ai bu. Un peu trop voui, mais pourquoi tu refuses de te laisser tenter. Allez, je suis pas si moche et puis tu ne peux qu’avoir envie. Ma douce, il est temps de grandir. Tu es une alcoolique. Oh tu diras ex. on s’en sort jamais de ça. Viens voir ton petit cul. Tu sais comment j’ai fait ? Ah oui tu avais verrouillé la porte de ta chambre hein. T’es de la saleté. Ah oui, je suis passé par le balcon. C’est con hein. Ramène toi donc. Qui te croira ? on nous a vu sortir ensemble. Et puis t’as disparu. Sois sage ou tu pourrais encore disparaître. Oui t’es belle. On va prendre notre pied.

Pendant tout ce monologue, incohérent pour elle, Jade ne parvint pas à ouvrir la bouche. À chaque phrase il se rapprochait mais elle ne pouvait rien faire.

Un déclic se fit en elle. Elle se décala d’un pas sur la droite au moment où il tendait le bras. Elle fit le tour de la table en cherchant de ne pas paniquer. Elle sentait que son cœur allait exploser. Ses yeux montraient qu’elle était une proie. À quelques pas d’elle, le téléphone pour l’accueil. Faire diversion. Elle fit un demi tour et se planta devant Jake.


écoute, sois raisonnable. On est grands oui, mais j’aime découvrir un homme, prendre mon temps.

Ce disant, Jade reculait pour se saisir du téléphone.

Inutile ma douce. Pas de téléphone, pas de fuite. Juste toi et moi, tout de suite. Pas de non, pas un mot. Que nous deux. Nous. TU M’ENTENDS ???
-je t’entends oui, mais tu crois quoi que je vais me laisser faire ?
- ma belle, résiste donc, je m’en contrefous… de toute façon, je vais prendre mon pied avec toi.


Jade paniqua, elle courut à la porte. Verrouillée, pas de clef. Ah oui le loquet. Jade le tourna.
Trop tard. Une main s’abattit sur mon épaule et la fit pivoter. Jake lui asséna alors un coup de poing magistral.
À moitié assommée, Jade se fit traîner jusqu’à sa chambre. Elle devait se battre, se révolter. Elle N-E V-O-U-L-A-I-T P-A-S.
Elle se mit à se débattre. Un autre coup. Elle lui crache au visage. Un coup de poing au ventre. Elle suffoqua. Elle se mit à crier. Jake lui saisit la machoire et lui dit d’un ton froid, glacial, méprisant :


Ta gueule. T’entend ? Ta gueule. J’aime pas les chiennes comme toi. Toujours méprisantes, meilleures que tout le monde. Qui choisissent qui aura l’honneur de partager son lit. Tu seras à moi.

Le kimono craqua. Jake venait de l’arracher. Elle était nue devant lui. Elle serra les jambes, tenta de les relever. Encore un coup. Cette fois elle était K.O.

Elle émergea quelques minutes plus tard. Les mains étaient attachées dans le dos. IL avait utilisé les lambeaux de son kimono. Les pieds aussi étaient attachés. Elle tira. Rien ne venait. Elle était totalement impuissante. Et baillonnée. Elle tenta de hurler. Jake était à l’autre bout de la pièce. Un rictus déformait ce qui lui paraissait la veille au soir un si beau visage.
Il se déshabillait. Jade ferma les yeux. Hors de question de voir ça, de penser, de bouger. Mourir. S’il la touchait, elle mourrait.
Elle sentit le lit s’abaisser sous le poids de Jake. Elle se tortilla. Elle sentait son sexe s’approcher d’elle. Elle voulut hurler.
un Nième coup. Elle se mit à sangloter.


Arrêtes. Petite pute. Tu vas prendre ton pied. Regardes, je suis prêt pour toi. Allez, regardes-la. Tu l’aimes déjà hein ? rien que pour toi. Si t’es sage, tu auras droit de faire mumuse avec.

Sans attendre, IL la pénétra sans ménagement. Une telle honte, une douleur si fulgurante. Oui, elle était en train de mourir.

Une fois, deux fois, trois fois. IL l’avait violé trois fois. Des coups partout. Cette douleur. Ce déchirement. Elle n’avait plus bougé, crié ni même pleurer après la première fois.
IL l’avait aussi forcé à des fellations. IL l’avait humilié de toutes les façons possibles.
Puis, satisfait, lui avait craché dessus, vidé une bouteille de wiskhy dessus. IL lui avait dit qu’une pochtronne pareille serait ravie de se relecher après ça. Et IL était sorti, non sans l’avoir refrappé et libéré de ses entraves. Elle n’avait pas bougé.

Une fois sorti, Jade, comme une boîte vide, prit une douche. Elle se sécha, passa un ensemble confortable. Et surtout qui cachait tout son corps. Elle avait appelé le service d’étage pour ne pas être dérangée et avait ouvert la bouteille de vodka.

Elle finit la bouteille. Elle prit son sac, encore un automatisme et partit à l’accueil de l’hôtel. Elle avait mis un chapeau et des lunettes de soleil pour cacher les marques, mais sa façon de se tenir. Elle n’aurait jamais dû sortir, ou bouger.


Appelez moi un taxi s’il vous plait.
- oui madame. Votre destination.
- Les urgences. Pas de question s’il vous plait.
- Bien madame.


Le taxi vint la déposer devant l’entrée des urgences.
Au guichet d’accueil elle se présenta :


Jade Sibrieski. Je viens parce qu’on m’a violé. Et battu.

Elle s’effondra alors sur le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Johnny Cash
Star
Star
avatar

Nombre de messages : 197
Age : 42
Date d'inscription : 11/06/2007

Feuille de personnage
Affinités::
Situation Profesionnelle::
Localisation sur l'ile::

MessageSujet: Re: Les urgences   Ven 20 Juil - 22:35

( Précédemment )

Deux berlines noires arrivérent devant l'hopital central d'heaven island par l'entrée des urgences, dans le premier véhicule se trouvait Johnny Cash et Salsa Inferno, accompagnés des gardes du corps de celle-ci et dans la seconde deux inspecteurs de police, les agents Potter et Mc Kay. Jo qui conduisait ne prit pas la peine de garer la voiture en ligne, s'arrêtant carrément devant les portes, s'extirpant en hate de la carcasse du véhicule pour ouvrir les portières arrières, chacun s'occupant des passagers. Le premier c'était Salsa qui semblait troublée, pensive et sous le choc, le second c'était Johnny, la chemise ensanglantée, à l'endroit même où il s'était fait tiré dessus pendant le mariage de Juliana et Kim..

De la sueur sur les temps, la tête lui tournait et si Tom ne lui avait pas servi de soutien corporel il se serait écroulé, incapable de monter la petite pente abrupt donnant directement dans les urgences. Les lieux étaient actifs comme toujours et le personnel courait dans tous les sens pour en venir en aide aux différents blessés, la salle d'attente pleine de personnes qui attendaient pour des migraines, des grippes et autres petits bobos sans grande incidence.


"- Un docteur, on a besoin d'un docteur !"

Tom avait prit la parole, attirant l'attention d'une infirmière qui se dirigea vers eux d'un pas hatif observant les dégats, vérifiant les pupilles de Johnny en premier avant de s'occuper de Salsa, vérifiant les blessures corporelles possibles, alertée par le sang qui s'écoulait librement sur son épaule, ouvrant brusquement sa chemise pour observer les dégats.

"- Je suis l'infirmière Mc Gilly, qu'est-ce qui s'est passé ?!
- C'est rien.. juste une blessure récente qui..
- Les points de suture ont sauté je crois !
- Quand est-ce arrivé.. ?!
- Pendant le Mariage Vanzetti-Young !
- Ah je vois, installez-le sur le lit là-bas, je vais voir ça de près dans une minute."

Tom acquiesça de la tête et les deux hommes se trainérent vers le lit en question pendant que l'infirmière répêtait les mêmes gestes machinaux avec Salsa, vérifiant ses pupilles et prenant son pouls.

"- Elle a fait un malaise ?!
- Oui c'est ça.
- Installez-la là-bas, on va lui donner des vitamines et lui faire faire des tests sanguins.
- Non c'est.. pas la peine.. comment va... Johnny ?!
- Je vais m'en occuper ne vous inquiétez pas."

Elle fit un simple signe de tête à Jo pour qu'il l'emmène s'asseoir sur le lit juste derrière celui de Johnny, pendant que Potter et Mc Kay entraient dans les lieux, visiblement entrain de se chamailler. L'infirmière gagna l'accueil et donna quelques consignes pour Salsa avant d'attraper un plateau de suture, revenant à son premier patient et tirant le rideau autour d'eux pour éviter de gêner les autres patients.

"- Bien, voyons ça de plus près.. "

Tom était resté immobile à coté de Johnny qui fit prit d'un énorme frisson, remontant jusqu'à son épaule qui l'élança. Elle attrapa une paire de ciseaux et coupa la chemise avec prudence ne sachant pas trop ce qu'elle allait trouvé en dessous.. Une fois au niveau du bandage elle attrapa les coins et le retira doucement pour ne pas arracher la peau au passage, nettoyant aussitot derrière avec une compresse stérile imbibée de lotion la peau autour de la plaie.

"- Et bien je confirme, vos points de suture ont sauté, il va falloir que je vous les change, ça risque d'être un mauvais moment à passer je vous préviens.
- Ca ne peut pas.. être.. pire.
- Le sang a commençé à coaguler, c'est une chance."

De l'autre coté du rideau ont entendit des gens s'agiter et rapidement ce fut la tête de Salsa qui passa pour voir ce qui se passait, trop inquiéte pour rester assise en attendant qu'une infirmière s'occupe d'elle également.

"- Johnny ?!
- Mlle Inferno, retournez vous asseoir..
- Ecoutes-la s'il te plait.. "

Johnny n'avait pas pu tourner la tête vers elle malheureusement mais son ton marquait son inquiétude et un autre sentiment tout à fait différent, mais encore indéchiffré.. L'infirmière se mit alors au travail, arrachant des soupires douloureux à son patient qui serra les dents pour cesser de geindre comme un enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Salsa Inferno
Star
Star
avatar

Nombre de messages : 459
Age : 41
Date d'inscription : 15/04/2007

Feuille de personnage
Affinités:: Fiancée à Chick
Situation Profesionnelle:: Actrice internationnalement connue
Localisation sur l'ile:: Lorena Hills.N.22

MessageSujet: Re: Les urgences   Sam 21 Juil - 2:26

115.

Ambiance

- Ecoutes-la s'il te plait..

Salsa posa un regard surpris sur Johnny, mais il ne voulait même pas la regarder. Alors le cœur brisé, résignée, elle lâcha le rideau et recula pour s’assoire là où on le lui avait dit, sans faire d’histoire, sans lutter.

Elle avait voulu agir seule, de son propre gré, sans rien demander à personne, et à cause de ça, elle avait mis en danger la vie de Johnny. Il ne lui avait qu’à peine adressé la parole, et elle de son côté avait bien trop de remords pour oser rompre le silence. Il lui en voulait sûrement, pour son geste… Elle avait été encore une fois bien stupide.

Mais en ce moment, elle se sentait si mal, il ne voulait même pas la regarder et elle-même s’en voulait tellement. Salsa se sentait comme un animal pris au piège, elle voulait lutter, mais d’innombrables liens l’entravaient et l’empêchaient de se débattre. Le sort s’acharnait et elle ne pouvait que subir, elle avait tenté de se rebeller mais avait misérablement échoué.

Encore une fois, son regard se voila sous un flot de larmes qui s’écoulèrent en silence sur ses joues, rivière de tristesse qu’elle ne savait plus endiguer. Désespoir, remord, ce monstre avait même réussi à lui voler sa seconde chance, Johnny… elle aurait du être près de lui, mais ils étaient séparés par ce rideau qui lui semblait tout coup comme un mur infranchissable, insupportable..

Une infirmière arrivait avec une seringue mais Salsa la bouscula brusquement, fuyant, elle ne savait même pas où, et puis elle se retrouva vite face à Tom, Jo et les deux inspecteurs qui attendaient encore dans les couloirs discutant entre eux. Elle croisa un instant le regard de l’homme et y lut cette lueur.. Salsa devait avoir l’air d’une folle, elle était devenue dingue aux yeux des autres, et aux yeux de Johnny, elle ne savait plus. Une issue, elle cherchait désespérément une issue, ou un abri, un refuge, un gouffre pour oublier tout ça.. Une porte, des toilettes, elle s’enferma à double tour et se laissant glisser contre le mur, tomba assise sur le sol et cacha son visage dans ses mains pour pleurer. Elle avait tout gâché..


…..

- Mademoiselle Inferno?..Vous allez bien?

La question était stupide au premier abord, mais elle faisait partie de celles qu’on posait quand on était inquiet et que demander d’autre? Jo s‘inquiétait pour sa patronne qu‘il adorait, et il ne savait pas comment faire pour la consoler, ça lui faisait bien de la peine de la voir comme ça... De l’autre côté de la porte, Salsa se redressa rapidement, et ouvrit le robinet à fond pour s‘asperger d‘eau. Jo frappa à nouveau ....

- Mademoiselle ?..Monsieur Cash a été soigné, nous allons pouvoir rentrer, les médecins lui recommandent le repos, mais il sera mieux avec vous, à la villa..

Salsa ferma les yeux et appuya son front contre la porte.

- Mademoiselle?.. Je crois qu’on ferait tous bien de rentrer. Nous allons veiller sur vous, vous ne devriez plus vous inquiéter.

Salsa inspira un bon coup et ouvrit la porte s’efforçant de sourire, mais son visage ne mentait pas. Jo la regarda un instant, encore plus désolée pour elle.

- Oui Jo, rentrons..

Elle le suivit dans les couloirs et vit Johnny en conversation avec les inspecteurs, son bras maintenu par un nouveau bandage, tous se retournèrent vers elle, sauf lui.
Salsa leva les yeux vers Jo, cherchant un secours quelconque, et après un sourire, il dit aux autres.


- J’ai retrouvé notre star, nous pouvons rentrer à présent..

Salsa tendue à mort, passa devant les inspecteurs, ne se sentant pas le courage de leur parler, c’était déjà assez compliqué comme ça.. Arrivée sur la place devant l’hôpital, une bourrasque de vent s’engouffra dans sa robe et la fit frissonner, elle se dépêcha de rejoindre l’une des deux berlines, s’asseyant sans un mot dans la même qui l’avait amenée jusque là, glissant un regard vers Johnny qui venait de s’installer à son tour, en silence toujours…

Suite: villa de Salsa..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les urgences   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les urgences
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heaven Island :: Heaven Island (RP) :: Cité U :: Hôpital central Heaven Island-
Sauter vers: