Heaven Island


 
AccueilPortailGalerieCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Les rues de little Italy

Aller en bas 
AuteurMessage
Le Conteur
Heaven's God
Heaven's God
Le Conteur

Nombre de messages : 62
Date d'inscription : 14/04/2007

Feuille de personnage
Affinités::
Situation Profesionnelle::
Localisation sur l'ile::

MessageSujet: Les rues de little Italy   Mer 13 Juin - 6:40





http://www.radioblogclub.com/open/12433/appuntamento/Ornella%20Vanoni%20-%20L%27appuntamento

Little Itlay, comme son nom l'indique la population vient des 4 coins de l'Italie...sentez l'odeur de l'huile d'olive et de la pâte à Pizza.....
Revenir en haut Aller en bas
http://heaven-island.1fr1.net
John Doe
Nouveau


Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Les rues de little Italy   Ven 15 Juin - 22:08

Apres une course poursuite avec une voiture de police qu’il sema sans trop de difficultés,(la Mercedes en avait sous le pied) ,il arriva en vue d’une ville
La foule se pressait de part et d’autre de la mercedes. La ville était le lieu idéal pour passer inaperçu
Dans l’encombrement de la ville, les flics ne pourraient l’atteindre avant une bonne heure
Il se gara sur un parking de supermarché, prit un sac à dos et mit quelques affaires et l’argent
Deux adolescents commençaient a tourner autour de la voiture peu habitués sûrement a un tel luxe
Quand il sortit de la voiture, les deux mômes de 17 ans lui firent un grand sourire et commencèrent a lui parler en un charabia incompréhensible


Quoi, qu’est ce qu’il y a !!!

Les deux adolescents changèrent de figures voyant le ton de l’inconnu
et s’éloignèrent, restant a distance raisonnable pour l’observer.


ah ouais Vous la trouvez belle la voiture ,hein c’est ça !!

se dit il intérieurement

Il fit mine de chercher quelque chose dans le coffre se sentant observé par les deux jeunes
Puis il laissa les clés sur le coffre, comme si il les avait oubliées
Il s’avait bien que les jeunes ne résisteraient pas d’essayer la belle Mercedes

John s’éloignât et se fondit dans la foule, casquette et lunette noir de rigueur
Il se retourna juste a temps pour voir la Mercedes filer vers l'extérieur de la ville
Revenir en haut Aller en bas
John Doe
Nouveau


Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Les rues de little Italy   Sam 16 Juin - 11:48

John arpentait les rues sans savoir vraiment ou il allait.
Le jour prendrait fin bientôt, et il en était toujours au même point.
Il était entré dans un bar, avait commandé un café, puis direction les toilettes histoire de se laver un brin

Le lieu était plutôt chic et désert à cette heure, il bloqua la porte pour ne pas être derangé
Torse nu, il se passa un gant de toilette qu’il avait trouvé dans les affaires des vieux
Il détailla son anatomie, la découvrant pour la première fois
Quelques cicatrices causées par des blessures profondes couraient sur le devant, et un étrange tatouage ornait le bas de son dos
Une sorte d’œil avec un numéro au centre « le 13 »

Il se rasa la barbe et regarda son crâne qui avait du être rasé quelques jours plutôt, une cicatrice aussi se trouvait la

Il remarqua aussi une chose étrange au bout de ses doigts ,ils étaient lisses ,comme râpés ,sans empreintes


Qu’est ce que ça veut dire?

Comme a chaque fois qu’il essayait de se souvenir un étaux machiavélique lui prit la tête, son cœur s’accélérait luttant contre la douleur mais rien n’y faisait il devait lâcher prise

Qui pouvait lui donner une explication ?
Un médecin oui c’est ça qu’il lui fallait !!
Quelqu’un tapait à la porte, de plus en plus intensément


Ouais ça va ça va ,

Il ouvrit la porte brusquement et tomba sur un petit gars à lunettes
Il le dépassait d’une tête, le toisant de haut


Alors on s’énerve

dit il brutalement

Le petit homme ne voulant pas se frotter a l’individu se renfrogna et bégaya


Je ..vouvoudrais aller aux toilettes

Ah ouais
Je croyais que tu voulais aller à un concert !!


Il remballa ses affaires, laissant le café fumant sur la table et sortit
Revenir en haut Aller en bas
Leonid
Police
Police


Nombre de messages : 102
Age : 36
Localisation : de retour sur l\'île après une longue absence
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Les rues de little Italy   Sam 16 Juin - 12:16

http://www.radioblogclub.fr/open/118115/clocks_mix/Clocks%20%28mix%29

Léonid bloqua la course de la Mercedes en se plaçant au milieu de la sortie du parking.
On le tient !

Il descendirent tout les deux.
Police ! Pas un geste !
L'un des deux adolescents pris de panique sortit de la Mercedes et fila en courant.

Héééé toi !
Léonid dégaina son revolver
Stop ou je tire !
Léo tu vois bien que c'est des gosses
L'adolescent au volant était resté tétanisé sur son siège et levait ses bras en l'air sous la menace de l'arme de Léonid.
L'adolescent continuait à courir en s'éloignant

Et merde !
Occupe toi de celui là je vais chercher l'autre

Léonid range son arme et partit en courant pourchassant le fugitif à travers le parking et les ruelles du marché.
Mathew après avoir immobilisé le jeune conducteur appela du renfort pour récupérer la Mercedes et interroger le délinquant.


Par de grandes enjambée Léonid courait d'un pas régulier, il comptait bien avoir sa proie en jouant sur son endurance.
Le jeune complètement alerte courait comme un chevreuil, il avait l'avantage de connaître les moindres passages.

Le jeune fugitif grimpa sur les toits par une échelle d'issue de secours rouillée, suivit de près par Léonid.

Il le rattrapa à hauteur d'une terrasse et le plaqua.
Le jeune délinquant n'eu pas la force de résister.

J'ai rien fait m’sieur !
Suffoqua t-il exténué par la course.
Leonid sans plus attendre lui passa les menottes aux poignets, les deux jeunes qu'ils venaient d'épingler ne correspondaient pas au signalement qu'ils avaient reçu...

D'où elle vient cette Mercedes ?
C'est celle de mon cousin m’sieur, c'est lui qui conduisait.
Me raconte pas des mythos OK !
Leonid lui lança un regard mauvais pour l'intimider.
...
Elle vient d'où !
Il serra l'étreinte de sa main sur son bras pour obtenir ses aveux
Chépa ! C'est un mec qui la laissé dans le parking...
Il ressemblait à quoi ce mec ?
Un mec chelou, avec la tête rasée...
Leonid fit une grimace, c'était son objectif qui venait de filer au milieu du quartier italien...
Allez tu t'expliqueras au poste.
J'ai rien fais !
Le jeune résista sur ses appuis, refusant d'avancer.
Si t'as vraiment rien fais tu seras relâché... allez !
Il le poussa pour le forcer à avancer.

Arrivé dans les ruelles du quartier Léonid sentit les regards défiants de certains habitants sur lui... la police n'était pas vraiment la bienvenue dans ses quartiers.
Léonid resta impassible, seul au milieu des lions, sans s'arrêter il renvoya un regard haineux qu'un homme lui lançait poings sur les hanches.

Tenant fermement son otage Léonid traversa enfin le parking, soulagé intérieurement de ne pas avoir été la cible d'une agression quelconque qui aurait à tous les coups mal tournée.

Il rejoignit un fourgon de police garé à côté de sa Porsche et les laissa s'occuper de son prisonnier.


Le type c'est barré... pffff
Oui on sais, l'autre nous a tout raconté aussi.
Bon ramenez-les et faites un portrait robot, vous avez les photos et les témoins.
Ok

Leonid se tourna vers son adjoint Mathew
On retourne faire notre ronde
Le sous-officier lui adressa un sourire amusé, il savait que cela signifiait qu'ils retournaient sur le front de mer, profiter du paysage...
Revenir en haut Aller en bas
spada
Nouveau


Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Les rues de little Italy   Sam 30 Juin - 20:54

Yannick avait gagné cette partie de la ville appelé Little Italia d'après le chauffeur de taxi. Pour le coup celui-i était plus bavard et Yannick était prêt a échangé. Il expliqua à Jacobo qu'il recherchait un 4x4, un ancien modèle préparé et cela quelque soit la marque. Jacobo l'amena de suite chez son frère Amerogo qui vendait un vieux runner préparé.

Il s'arrêtèrent tous les deux devant le petit immeuble de pierre rouge d'où s'échappait des odeurs de cuisine à l'huile d'olive et les senteurs des épices d'Italie. Le linge séchait au fenêtre et des bruits de voix se répercutaient entre les murs. En fermant les yeux on était en Italie. Ces hommes et ces femmes avaient reconstruit leur pays ici. Ils avaient gardé leur identité culturelle. Ils pénétrèrent dans l'appartement du frère.

Jacobo et Amrigo échagèrent rapidement puis les deux hommes se retournèrent vers Yannick. Jacobo lui dit :


Mon frère vends son runner effectivement qui se trouve dans le garage dans la cours derrière. Mais avant de t'y emmener il veut voir l'argent. Il dit qu'il préfère se méfier des étrangers qui ont une tête comme toi. Même s'il ne croit pas que tu sois méchant.

Yannick :
Je n'ai pas de liquide sur moi mais je peux m'arranger pour verser l'argent sur son compte s'il le souhaite. A-t-il un ordinateur?


Bien sûr qu'il en a un il est comptable malgré les apparences.


Il se retourna vers son frère et le houspilla, l'homme sortit alors un portable et le démarra. Ils restèrent silencieux tous les deux puis le tourna vers Yannick.

Mon frère dis que tu peux faire ce que tu veux.

Je peux transférer l'argent sur son compte soit???

Pardon oui nous n'avions pas abordé le montant.... 7500€, cela parait raisonnable?

Yannick trouva le tarif un peu élevé mais céda. Il n'était tout de même pas à quelques centaines d'euros.

Oui. Parfait. Peux tu demander à ton frère le numéro de son compte que je transfère la sommes?

Jacobo s'adressa rapidement à Amerigo qui griffonna quelques chiffres sur un papier et le tendit à Yannick.

Yanncik pénétra sur un de ses comptes annexes via les 4 mots de passes et questions diverses de protection puis transféra la somme sur le numéro de compte indiqué. Puis pour finaliser la transactiond emanda un nettoyage des traces via son serveur sur le portable. L'homme avait 1 chance sur 10 000 000 000 de le pirater mais on ne sait jamais.

Puis il tourna la portable vers Jacobo.


Ton frère peut regarder la somme est sur son compte.


Jacobo et Amerigo se penchèrent tous les deux, puis lui sourirent.

Jacobo s'approcha de Yannick et lui passa le bras autour des épaules tandis que Aemrigo lui donnait une tape dans le dos en lui tendant les clés.

Nous sommes heureux de faire affaire avec toi. Allez viens nous allons te remettre ta voiture.

En bas des marches menant à la cour, ils poussèrent un porte qui donnait effectivement sur une grande cour en pavé. Ils ouvrirent la porte d'un des garages.



Amerigo salua Yannick en lui donnant les papiers et Jacobo le remercia.


Merci à toi Yannick tu seras toujours le bienvenu dans la famille. Prends soin de toi, et bienvenu sur l'île puisque tu es nouveau ici.


Ils repartirent vers l'appartement laissant Yannick seul. Il monta s'installer au volant mis le contact. Le 4,2L de 230ch de mit en route. Il enclencha la première et sortit de la cour. Puis il accéléra pour s'insinuer dans la circulation. Il était motorisé avec un engin qui lui permettrait de se rendre quasiment partout sur l'île. Il sourit. Il allait retourner chercher ses voiles de Kyte et se mettre à l'eau. L'activité physique lui manquait.... et déjà de sombres pensées venaient tournoyer dans son présent. Il accéléra un peu plus et alluma la radio :
HOT DOG
Revenir en haut Aller en bas
Kim
Nouveau
Kim

Nombre de messages : 180
Age : 34
Date d'inscription : 16/04/2007

Feuille de personnage
Affinités:: Juliana et Jae-Min
Situation Profesionnelle:: Jeune retraité
Localisation sur l'ile:: disparue

MessageSujet: Re: Les rues de little Italy   Sam 14 Juil - 14:59

http://radioblogclub.com/open/121465/the_calling/The%20Calling%20-%20Unstoppable

Une mercedes noire encadrée par quatre hummers de la même couleur traversa les rues du quartier italien...
Ils s'arrêtèrent à quelques mètres de la place principale... Un homme descendit de chacun des tout-terrain et s'approcha de la mercedes...
La vitre teintée descendit lentement et Kim se pencha vers eux...


Vous me trouvez tous les indics qui osent encore trainer dans le coin... Vous passez en revue toutes les maisons... Pas une seule pièce ne doit être oublié... Je préfère vous prévenir tout de suite... Personne ne rentre sans Juliana...


Les hommes acquiecèrent, la vitre remonta lentement...
Kim se pencha vers l'avant pour parler à Jacky...

On va aller faire un tour pendant qu'ils nettoient le quartier... Une... Petite prière ne sera pas de trop...

Jacky esquissa un sourire et démarra la voiture...


____________________________________________________________

Arrête de faire l'idiot bon sang et réponds !!
Le petit dealer n'en menait pas large face à Jo qui le menaçait arme au poing...
Mais je vous jure ! Je suis pas au courant on a pas eu d'ordres depuis Osaka Tower !
Jo le relâcha, et il glissa le long du mur se laissant choir à terre sans bouger de peur de prendre un autre coup...
Elle est où ta planque ?
Je peux pas ! Je vais me faire tuer !
Vicente plaqua le jeune homme contre le mur...
Si tu veux gagner quelques heures je te conseille de nous montrer maintenant !

_____________________________________________________________

Tsss... On reprend depuis le début... Ton chef ne donne plus de nouvelles depuis trois jours... Tu peux me dire qui gère alors depuis..? Gamin... il va falloir être plus coopératif que ça...
Lee mit une giffle au jeune homme et se tourna vers Tony...
Quelque chose ne va pas...
Il ne reste que les enfants...
Tu as remarqué aussi... A mon avis là où ils sont cachés ils s'attendent à ce qu'on leur tombe dessus... Il va falloir s'attendre au pire...
Si le pire n'est pas déjà passé...
Lee posa la main sur l'épaule de l'italien et lui sourit tristement...
On va retrouver Juliana et on va retrouver Lynn... Kim ne laissera jamais tomber...

_________________
"Des huits enfers, le pire de tous est appelé enfer permanent. Celui qui est dans l'enfer permanent ne meurt jamais. La longévité y est une dure épreuve."
Revenir en haut Aller en bas
jane pratt
Tueur Professionnel
Tueur Professionnel
jane pratt

Nombre de messages : 152
Date d'inscription : 15/11/2007

Feuille de personnage
Affinités:: secrete.... trés dangereux a savoir
Situation Profesionnelle:: officielement fortune grace a des placements en bourse .... officieusement : le tueur a gage appellé
Localisation sur l'ile:: indeterminée

MessageSujet: Re: Les rues de little Italy   Dim 23 Déc - 19:00

couloir hopital
ambiance

19.
La camionnette traversait les rues déserte de l’île.. Derrière elle une voiture la suivait à distance. Puis celle fut rejointe par une deuxième. Angie qui se trouvait au volant de la camionnette regarda dans le rétroviseur conducteur….

IL y a une deuxième voitures
Oui je viens de voir.. Ou as-tu mit les charges? …..
Sur la banquette arrière…

Ben se retourna et prit le sac en toile qui se trouvait derrière…… L’ouvrit et fit l’inventaire pour voir si rien de manquait…. Angie porta l’une de ses mains a l’une de ses oreilles…

*je me dirige vers le point d’envol*
Okse tourna vers Bentout se déroule comme prévue….
Très bien.. Prend à droite.

Elle vira brusquement …crissement des pneus…..suit de celui des voitures poursuivante……surprit par ce changement ……

Pendant ce temps une conversation se déroulait sur un canal radio….

*je les ai toujours en visuel.. ;direction sud*
*ok…suis-les..il ne faut pas perdre la camionnette*
* je te rejoins à l’angle de Madison *
* le basilic a un complice.il sont deux dans la camionnette*
* on s en fout …il nous le faut*
*vous connaissez les consigne mort ou vivant …. Tant qu’on l’arrête*
Alberto je suis derrière toi*
* putain…. Elle vire à droite*
* je croyais qu’elle allait à l aéroport*
* on ne les lâche pas *
* non je leur file l’arrière train*
* tant pis on va les coincer.. j arrive en sens inverse*

La camionnette s engageait dans une rue..Suivit des deux voitures….. En haut de la rue une autre voiture avec trois hommes a l intérieur prit le sens interdit et venait à la rencontre de la camionnette… Celle ci était coincer …pas d’issue, elle va devoir s’arrêter…. Ralentit j engage dans un souterrain.. Une entré de parking se trouve-la.. Les hommes qui les suivaient son surprit et s engage a leur tour dans le parking…..

C’est un parking priver.avec accès par carte magnétique….La camionnette passe …mais les poursuivant non.. Que ce la tiennent, il force le passage en fonçant la barrière qui vole en éclat….. Mais cela les a ralentit..

Angie gara le véhicule et sort.. Ben sort à son tour. Avec le sac de toile …. Prend une des charges et la lance a Angie ….Qui la rattrape et la fixe sur le flanc de la camionnette près du réservoir. L’arme … Ben fait de même de l autre cotée…..

12….11….

Tout les deux se dirigeaient vers al sorti qui se débouche sur la rue…..
10….9….

Les trois autres voitures arrive …repère le véhicule ……l’encercle.les hommes sortaient arme au point ….

8…7…6

S’approche en visant.La Camionnette. Ouvre les portières simultanément …… Personne

5…4…3…

On hurle … « a couvert …bombe » Ils couraient tous se mettent à l’abri….

2…1…. Explosion……

A cet instant la Ben et Angie s’engouffre dans une Berline sombre aux vitres teintées…. Direction l’aéroport….

Nouvelle discutions radio….

*Que c ‘est il passer ?*
répondez bordel*
*Une explosion…. Ils ont mit des charges sur leur camionnette avant de l’abandonner…*
*On peut en tiré quelque chose …*
*Non rien….*
*Une berline vient de passer devant moi….. il semble avoir deux personnes a l intérieur …*
*Ok suit-les.*
*Total des pertes….*
*Un blessé…trois voiture HS*
*Fred les lâche pas.*
*Ok.*


la suite aeroport
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les rues de little Italy   Lun 4 Fév - 18:51

Il a mis en route tout le circuit habituel des situations de crises… La dernière fois c’était pour l’enterrement de Lino Vanzetti… Les choses ont bien changé depuis.

Tout le monde est au boulot… ça
glandait de trop… les coups de pieds au cul se multiplient.

Trois hommes sur les toits… cinq dans le jardin et cinq dans la villa de Lu… J’veux rien savoir. Elle l’a dit… Tu obéis !


Oui c’est elle qui a donné les ordres. Alors vu son humeur, je te conseille de faire pronto ! Bene. .

Snivi raccroche. Il est calme et serein. Il sait comment est Lu. Sanguine. Tout, et tout de suite. Il la pondère. Il l’a toujours fait. Depuis qu’il la connaît elle est terrible. À pas 16 ans elle lui donnait déjà des ordres.
Il regarde la rue devant lui… Il voit des hommes s’installer un peu partout. Il sent la guerre. Celle de la rue. Et il compte bien faire du mal en face. Pour Lu.


Et aussi parce qu’il faut protéger tous les italiens du coin qui sont innocents. Avec cette guerre des rues, le programme de Lucrezia allait faire fureur. Si la merde que Maddox Curtis se répandait en ville, elle pourrait aussi préparer des programmes anti drogues… Enfin ça Pat s’en chargeait.

Il reste là… appuyer contre la carrosserie de sa voiture et machinalement sort son paquet de clopes. Des mois qu’il n’a pas fumé… Et là… une envie… Il va jouer avec le danger et la mort… Comme lorsqu’on fume… Sauf que là le jeu est sur le long terme.

Son téléphone vibre. Il regarde qui appelle et sourit.


Chiara ? Un souci ma belle ?

Hum… je vois… Je suis désolé mais non… tu ne peux pas…

Chiara NON ! Tu ne peux pas dire aux hommes de Lu que ton frère bosse pour Maddox Curtis, NON ! C’est une plaisanterie de trèèès mauvais gout tu comprends ?

Bene… Je te laisse. Je dois travailler… Ta tante a des idées farfelues parfois et sa cousine avec… J’dois m’en charger. Tu t’occupes de ton frère et de ta sœur… Sans les tuer je te prie !

heiiiiin ?

Il en est pas question non plus ! Et ne tente pas de téléphoner à Lucrezia pour le lui demander !!

Non tu deviendras pas son porte flingue un point c’est tout. Je suis ton père ! J’ai dit et j’ordonne.

Il raccrocha un peu brusquement. Tête de mule… à se demander si c’est pas Lu sa mère. Et puis quel caractère de cochon… Oh Lucrezia refuserait sans doute… Elle regrettait d’avoir tué si jeune… Enfin il espérait.

Il regarda l’action aux alentours.


Daniele ? On en est où pour le quartier.
Comme convenu tous hommes en place et relais organisés. Pepino confirme pour ce qui lui a été confié... J'en sais pas plus.
Ok… les villas et la tour aussi. Pour les armes j’ai donné des ordres. On a suspendu le contrat avec le Mexique pour deux mois… On utilise ces armes là et on leur refourguera les prochaines avec une ristourne. Chaque homme a bien 4 armes d’attribuées ?
Oui et des cartouches pour tenir le siège de Stalingrad.
C’est tout ce qu’il faut. Bon travail pour le secteur. Tu te charges de synchroniser ici tant que je ne suis pas de retour. Moi je m'occupe de la tour et des villas maintenant.

Une tape dans le dos et Snivi remonta en voiture. Il fallait faire le bilan à Lu…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les rues de little Italy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les rues de little Italy
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Napoleon in Italy (OSG)
» Italy-Cyprus-Gibraltar II (LS - 01/09/2010 12h00 GMT)
» Italy Awakes (TCS)
» Early War: supplement "Blitzkrieg"
» Soiree Wings of War le 11 Avril ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heaven Island :: Heaven Island (RP) :: Les différents quartiers :: Little italie-
Sauter vers: