Heaven Island


 
AccueilPortailGalerieCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Villa des Videnthal - "Les Embruns"

Aller en bas 
AuteurMessage
Jared
Star
Star


Nombre de messages : 15
Age : 32
Localisation : Milany beach
Date d'inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Villa des Videnthal - "Les Embruns"   Jeu 19 Juil - 5:00

[1]

[ Sexy boy ]

Jared était allongé dans son lit, sur le coté, un bras sous l'oreiller, les jambes repliées contre son ventre, dans la position du fœtus qu'il avait prit quand il était plus jeune et qui lui revenait parfois. Il rêvait, un de ces rêves doux et agréables qui faisaient un bien fou mais vous laissez un arrière goût d'encore sur le petit matin quand le soleil vous tirait rageusement du lit. Enfin pour lui c'était un problème différent, à quatre pattes et qui avait pour habitude de lui lécher le visage de sa langue rappeuse tous les matins sur les coups de neuf heures. Un sac à puces, pas plus haut que son genoux, blanc, tacheté de noir.. ce n'était pas un dalmatien, plutot un fox-terrier qu'il affectionnait beaucoup.

- Hmphh.. Non pas comme ça.. arrêtes.. viens.. plus prêt.. oui.. comme ça.. mmh.. embrasses-moi. -

S'agitant légèrement dans son lit pour fuir cette langue qui dégoulinait de bave, Jared sortait doucement de ses rêves, ayant pour seule réponse à ses supplications un aboiement qui lui fit ouvrir un oeil, puis l'autre, poussant un petit soupire de désespoir avant de repousser des bras l'animal qui revint l'instant d'après à la charge, semblant prendre un plaisir particulier à faire sa toilette du matin.

- Buster.. soit gentil.. laisses-moi dormir encore un peu.. -

Mais l'animal n'en démordait pas et il tira sur le drap pour dévoiler les fesses nues de son maitre qui s'était tourné sur le ventre, saisissant fermement son oreiller dans ses bras, pas vraiment décidé à s'en décoller pour l'instant.

- Il fait à peine jour.. juste cinq minutes.. -

La porte de sa chambre s'ouvrit alors à la volée, laissant entrer une grande femme svelte à qui il ressemblait énormément mais le visage malheureusement bouffé par l'alcool, à la voir on lui aurait facilement donné la cinquantaine et elle n'avait en réalité que quarante-deux ans, habillée d'un tailleur qui mettait en avant sa taille de guépe sans être provocant : Valeria Videnthal.

- Debout mon chéri ! La vie appartient à ceux qui se lèvent tôt ! -
- Mamaaan ! Je t'ai déjà dit de frapper avant d'entrer. -
- Ah oui c'est vrai, pardon, j'ai encore oublié. -

Jared s'était relevé d'un bond dans son lit pour attraper le drap et s'en couvrir, cachant ainsi en partie sa nudité à sa mère qui avait vu pire, le fox terrier lui courant entre les jambes alors qu'elle s'approchait des rideaux de sa chambre pour les ouvrir en grand, éblouissant son fils qui poussa un petit grognement en mettant la tête sous l'oreiller.

- Pourquoi toute cette agitation c'matin.. qu'est-ce qui s'passe ?! -
- Ton cher père a décidé de nous rendre une petite visite "surprise" pour vérifier que tu ne manques de rien et que l'argent qu'il me verse est utilisé à bon escient ! -
- Quoi ?! Encore ?! Mais ça fait trois fois ce mois-ci ! -
- Et oui, que veux-tu. Ton père est un homme plus proche de ses sous qu'il ne l'a jamais été d'une femme. -
- J'le déteste.. -
- Ne dis pas de bêtises et vas prendre une douche, je vais dire à Martha de préparer ton petit déjeuner. -
- Dis-lui de mettre trois cuillérées de chocolat cette fois ! Et je veux aussi des tartines à la confiture de fraise ! -

Un sourire s'afficha sur les lèvres de sa chère mère qui quittait déjà la pièce pour le laisser seul, embarquant avec elle le fox-terrier qui attendait sa pâté du matin, impatient, il n'y avait que le ventre qui le tenait celui-là..

Ce qui s'agita dans le lit tenait plus d'une bête que d'un homme, Jared n'était vraiment pas du matin et il aimait se prélasser des heures sous ses couettes mais malheureusement c'était râpé pour ce matin encore, il fallait toujours qu'on vienne lui gâcher sa matinée et cette fois il fallait que ça tombe sur son père, le type qu'il détestait le plus sur cette terre mais qu'il devait toutefois supporter au moins une fois par mois, puisque c'est lui qui subvenait à leurs besoins.

Il finit par poser le pied parterre et s'étira comme un félin devant son lit, laissant les rayons du soleil lui dorer le dos nu et les fesses.. Il étouffa du revers d'une main un bâillement et se dirigea d'un pas extrêmement lent vers la salle de bain pour prendre une bonne douche qui le réveillerait.


Dernière édition par le Jeu 26 Juil - 14:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jared
Star
Star


Nombre de messages : 15
Age : 32
Localisation : Milany beach
Date d'inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Re: Villa des Videnthal - "Les Embruns"   Jeu 19 Juil - 17:34

[2]

Des aboiements de chien enragé dérangeaient le calme de la villa des Videnthal, Buster était coincé dans les bras de Jared qui le retenait de se jeter sur son père, les animaux sentaient quand les hommes étaient mauvais et ça avait toujours été un réflexe de la part de l'animal pour protéger son maitre, il sentait la tension palpable entre les deux hommes et il n'aimait pas du tout Hector qui se montrait indifférent au comportement bestial de ce petit fox-terrier qui ne l'impressionnait pas, certainement habitué. Vautré dans un des fauteuils du salon comme s'il était encore le maitre de maison, tapotant des doigts sur son accoudoir, madame et son fils installés en face de lui, se lançant tous les trois des regards interrogatifs, curieux et souvent déplacés.

- Ta mère m'a dit que tu avais fait la nouvelle couverture d'un grand magazine de mode.. Félicitations.. mais tu crois vraiment que c'est comme ça que tu assureras tes arrières ?! -
- Je suis jeune, j'ai le temps de voir venir. C'est un moyen facile de me faire de l'argent pour l'instant. -
- Ce ne sont pas les quelques malheureux billets que tu gagneras qui te permettront d'assumer tes responsabilités, tu perds ton temps, reprends les études. -
- Tu es mal placé pour parler de responsabilités et me faire la morale. -
- Je suis ton père je te rappelles ! -
- C'est ce que les gênes disent ouais, mais pour le reste.. -
- Bon ça suffit tous les deux, arrêtez de vous chamailler. Hector, si tu venais directement au but de ta visite ! -

Entre Jared et son père c'était l'éternel dispute. Depuis son enfance il voulait que son fils reprenne la société familiale mais malheureusement l'économie ne l'avait jamais intéressé et pas plus que les finances d'ailleurs. Ca avait été une grande déception pour Hector et depuis il harcelait son fils qu'il méprisait dans tout ce qu'il entreprenait, ce n'était pas assez bien, ce n'était jamais à hauteur de ses espérances. Et pourtant il l'aimait, c'était sa chair, son sang, sa fierté mais il ne le reconnaitrait jamais, il voulait le meilleur pour lui et il était prêt à sacrifier beaucoup pour ça, même son amour.

Le silence s'était installé dans le salon, seul Buster aboyait encore, calmé cependant par les caresses de son maitre. Martha avait apporté une petite collation, du thé et des biscuits comme toujours. Jared s'était vautré dans le fond du canapé, fixant un point fixe par la baie vitrée, largement irrité par ce face à face. Sa mère était immobile à coté de lui, sa tasse de thé à la main qu'elle tenait comme une vraie british, son père croisant une de ses jambes sur l'autre, d'une allure imposante.


- La société à quelques soucis financiers ces temps-ci, il va falloir arrêter les frais et diminuer certaines dépenses. -
- Ce qui veut dire ?! -
- Que la Porsche va devoir retourner au garage quelques temps. -
- QUOI ?! -
- Hector. Tu ne peux pas faire ça, c'est son cadeau d'anniversaire. -
- Son anniversaire n'est que dans trois mois, il attendra la date butoir pour la récupérer. -

Jared se leva d'un bond du canapé, gardant Buster dans ses bras qui émit un grognement à l'encontre de son père, il lui jeta le regard le plus noir qu'il avait.

- Tu n'as toujours pensé qu'à toi et ta société, j'te déteste ! -

Il quitta furibond le salon pour rejoindre sa chambre, la porte claquant derrière lui, se faisant entendre d'en bas.


(...)


Trois heures plus tard, la belle Porsche toute neuve, gris métallisé n'était plus là. Des hommes de main de son père étaient venus la récupérer, lui arrachant un de ses rares petits plaisirs personnels. Rageur, Jared s'était jeté sur son cellulaire pour appeler son meilleur ami Ryan, lui racontant sa malencontreuse aventure, ils avaient alors décidé de se retrouver sur la plage une heure après avec Chris et Lisa pour lui changer les idées.

Jared s'était changé, avait enfilé un caleçon de bain, mit une serviette de bain sur son épaule, des tongues aux pieds, prit sa planche de surf et était parti pour la plage pour les attendre, avec Buster évidemment qui le suivait partout dans ses déplacements excepté lors de ses séances photos.


( -> La plage )
Revenir en haut Aller en bas
Jared
Star
Star


Nombre de messages : 15
Age : 32
Localisation : Milany beach
Date d'inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Re: Villa des Videnthal - "Les Embruns"   Jeu 26 Juil - 15:27

[7]

( <- La plage )

Jared et Lana s'étaient enfin à prendre le chemin de la villa Videnthal, le cornet de glace coincé entre leurs lèvres, savourant tous les deux les parfums qu'ils avaient prit, marchant d'un pas calme sans se poser de question ni même échanger la moindre parole. Il planait dans l'air un trac qui était palpable et que ni l'un, ni l'autre ne semblait vouloir briser pour une raison comme une autre, le silence leur suffisait et ils se contentaient de se jeter de temps à autre de petits regards discrets, Buster s'agitant à leurs pieds, c'était bien lui le plus fougueux et le plus bruyant.

Après dix minutes de marche le toit de la villa se profila à l'horizon et ils ne mirent pas longtemps à passer le portail gardé en permanence par un homme en costard qui était là pour la sécurité personnelle de sa mère mais surtout des biens qui se trouvaient dans la maison, il bossait pour son père comme tous les agents en service, mais tant qu'ils ne se mettaient pas dans nos pattes, nous ne trouvions rien à y redire. Buster aussitôt rentré parti à toute vitesse en direction du jardin pour aller embêter le jardinier s'occupait des fleurs, laissant les deux jeunes gens rentrer seuls dans la demeure.

A l'intérieur tout était calme et désert et des voix les menèrent jusqu'au salon, sa mère, Valeria Videnthal venait de raccrocher le combiné de téléphone, installée avec élégance dans un luxueux fauteuil, elle portait un tailleur sur mesure de marque sur elle et ouvrit de grands yeux et voyant son fils revenir avec une délicieuse invitée et une vedette de cinéma en plus. Un large sourire étira ses lèvres et elle se redressa pour venir d'une démarche chaloupée vers eux.


- Maman, je te présentes Lana Fox.. -
- Lana, voici ma mère.. Valeria Videnthal. -


Les deux femmes se retrouvèrent vite en face à face et Valeria échangea une poignée de main distinguée avec l'invitée de son fils.

- Mlle Fox, c'est un plaisir de vous rencontrer enfin -
- Il en de même pour moi Madame. -
- Je ne vous cacherai pas que je suis une de vos fans, comme mon fils d'ailleurs.. -
- Maman.. -
- Il a tout vos films en vidéos et en dvd et vous n'imaginez pas le nombre d'articles qu'il a lu dans la presse et qu'il a gardé sur vous.. -
- Maman.. -
- Il s'est fait beaucoup de mauvais sang pour vous après votre accident.. et nous avons tous les deux été soulagé d'apprendre que votre vie n'était pas en danger. -
- Maman stop! -
- Quoi mon chéri ? Ne fais pas ton timide, il est normal qu'elle sache l'importance qu'elle a pour toi non ? -
- Grrr.. -

Jared lança un regard noir à sa mère qui venait de mettre les pieds dans le plat, finalement amener Lana à la maison avait été une très mauvaise idée.. Mais il pourrait toujours trouver des excuses à sa mère plus tard, il fallait qu'il garde la tête haute jusque là. Valeria les invita à la suivre et ils prirent tous les trois places dans le salon, sa mère sur le grand fauteuil de chef de famille et Jared installé sur le canapé aux cotés de Lana à qui il n'osait même plus jeter un regard de peur de voir la mine amusée qu'elle avait dut prendre en entendant sa mère lui dévoiler ainsi une part de ses secrets et il se félicita de ne pas lui avoir parler des roses qu'il avait fait livré chaque jour dans sa chambre, là ça aurait été le bouquet. Un court silence s'installa entre les trois protagonistes et Valeria en profita pour remonter avec distinction une de ses longues jambes sur l'autre.

- Je peux vous offrir quelque chose à boire ? Avec ce soleil de plomb vous devez être totalement déshydratée ma pauvre. -
- On s'est arrêté en chemin pour manger une glace. -
- Et alors ? Elle souhaite peut-être se rafraichir quand même. Mon chéri, laisses-moi te dire que tu ferais un très mauvais hôte ! -
- Maman.. -
- Oui je sais, tu en as marre de m'écouter parler.. Alors Mlle Fox, est-ce qu'un jus de fruits vous ferait plaisir ?! -
- Pourquoi pas oui. -

La relation que Jared avait avec sa mère était très fusionnelle et ils se cherchaient tous les deux des poux sans arrêt sans jamais qu'ils n'aient de mauvaises intentions derrière même si sur ce coup, Valeria mettait son fils de nouveau dans l'embarras. Elle fit appeler Martha la gouvernante qui revint quelques minutes plus tard avec un plateau contenant des échantillons divers de bouteilles de jus de fruits, il y en avait pour tous les gouts et la maitresse de maison invita d'un geste de la main son invitée à se servir, pendant que son fils s'enfonçait un peu plus dans son fauteuil.

- J'ai pu négocier avec ton père.. il te rendra ta voiture dans un mois mais en échange je lui ai promis que tu passerais quelques jours avec lui. -
- On est obligé de parler de ça maintenant ?! ... -

Valeria adressa un petit sourire complice à son fils qui leva les yeux au ciel en soupirant, visiblement entre lui et son père ce n'était pas la joie.

- Tu as raison, concentrons-nous sur notre invitée ! La presse dit que vous vous êtes installée à Lorena Hills.. vous pensez rester ici longtemps ?! -
- Et bien, j'aime assez cette île oui, même si ces derniers jours ont été mouvementés, je pense que je m'y plairai. -
- C'est une bonne nouvelle, n'est-ce pas mon chéri ? Vous allez pouvoir vous voir souvent ! -
- Maman.. -

Jared crispa sa main sur l'accoudoir du canapé, il ne supportait pas que sa mère s'occupe de ses affaires mais c'était plus fort qu'elle. Elle appela de nouveau Martha qui revint juste après avec un verre de scotch à la main, l'alcool, c'était son péché mignon et il lui arrivait souvent de boire plus que de raison depuis que son mariage avec le père de son fils avait coulé. Dès que le divorce eut été prononcé, Jared ne reconnut plus la femme qu'il avait sous les yeux même s'il lui avait toujours porté le même amour, une tristesse sans fin s'était installé dans ses yeux et plus jamais ils n'avaient brillé du même éclat. Il ne comptait plus les soirs où il avait du la porter dans ses bras pour la ramener dans son lit passant des heures entières à veiller sur elle, de peur qu'elle ne se réveille et tente quoi que ce soit pour mettre fin à ses jours, ça lui était déjà arrivé deux fois, la troisième ne serait pas la bonne il se l'était juré.

- Mon fils est célibataire vous savez et vous ? vous êtes seule n'est-ce pas ? Je suis certaine que vous formeriez un joli petit couple.. -

Jared manqua de s'étouffer en entendant cette question, équarquillant les yeux en fixant sa mère qui n'avait jamais prit de gants pour dire tout haut ce qu'elle pensait tout bas. Les joues de son fils prirent feu et il retint son souffle, n'osant plus faire un seul geste, de peur d'entendre tomber le verdict qui couperait court à toutes ses espérances. Lana fox n'était pas une femme qui restait célibataire longtemps mais plutôt de celles qui courtisaient les hommes et passait de conquêtes en conquêtes à la recherche d'expérience. Son regard s'assombrit soudainement, retombant durement dans la réalité, Lana n'était pas le genre de femmes à qui il devait s'attacher même s'il n'avait rien fait pour ça, ça lui était tombé dessus sans raison.. Il se leva alors à la surprise des deux femmes qui le regardèrent.

- Mon chéri ? Ca ne va pas ? -
- Je monte me doucher.. -

Et il les planta là toutes les deux, abandonnant sa planche dans l'entrée pour monter les escaliers menant au premier étage.
Revenir en haut Aller en bas
Lana Fox
Nouveau


Nombre de messages : 36
Age : 32
Localisation : Sur un écran couleur...
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Villa des Videnthal - "Les Embruns"   Dim 29 Juil - 13:13

Lana observa Jared se lever, visiblement énervé par la femme qu'il devait pourtant tant affectioner, sa mère. Lana était elle aussi un peu mal à l'aise même si la contenance et sa capacité à cacher ses sentiments lui donnaient une image parfaitement à l'aise. Durant la conversation elle avait évité de trop regarder Jared, le pauvre avait dû se sentir impuissant face à sa mère qui racontait sans gêne les moindres détails de l'admiration qu'avait Jared pour l'actrice. Oh bien sûr c'était flatteur de savoir qu'elle avait un fan inconditionnel autre que son meilleur ami mais justement des fans elle en avait tant, et puis pourquoi avait-il été si cruel avec elle au début si vraiment il l'appréciait comme sa maman le prétendait? Préfèrant tirer un trait au crayon gris sur ses interrogations inoportunes.
Jared avait quitté la pièce, elle s'en était rendu compte car elle avait comme l'impression qu'il faisait plus froid tout d'un coup et surtout qu'un file de nilon tendu entre la mère et le fils s'était détendu.


- Il faut l'excuser, il est un peu timide par moment.

-Oh....je comprend ne vous en faites pas.

-Et vous l'avez rencontrer comment sur l'île?

-Par hasard, je sortais juste de l'hôpital et j'ai été me promener sur la plage et c'est là que je me suis retrouvée avec lui et ses amis.

- Je le savais, j'ai toujours sût qu'un jour vous finiriez par vous trouver.

Lana sourit timidement avant de poser ses yeux sur son verre pour ne plus les décoller pendant un long moment avant de dériver le sujet de conversation, ne voulant pas s'atarder sur la relation entre elle et Ja puisqu'il était hors de question d'imaginer une relation entre eux qui n'étaient pour le moment que des récentes connaissances, même si elle avait ressenti des choses étranges en cette après-midi, il n'y avait pas de quoi en faire toute une histoire.

- Vous parliez de son père tout à l'heure, c'est l'homme qui était avec lui à Hollywood non? Ils ne s'entendent pas bien?

Le sourire de Valeria s'assombrit un peu, visiblement elle avait elle aussi des différents avec le géniteur de son fils.

- Ça remonte bien plus loin que ça,son "père" n'a jamais été très présent dans sa vie et son absence auprès de notre famille n'a pas été supportée par Jared.

- Je suis désolée...

Dit Lana, qui s'en voulait d'avoir aborder un sujet délicat.


- vous n'y pouvez rien et puis on s'en sort très bien sans lui et tant mieu, son père n'est pas quelqu'un de bien et je n'aurais de toute façon jamais laissé mon fils suivre ses traces.

Elle marqua une pause en buvant à son verre, et comme par transformation son visage se mit à revivre, ses traits nobles se retroussant pour laisser apparaître un sourire bon et protecteur.

- Et si vous alliez l'attendre dans sa chambre? Il ne devrait plus en avoir pour très longtemps.

Lana acquiessa sans vraiment savoir si elle devait vraiment aller dans sa chambre, c'était son intimité après tout, peut-être ne souhaitait-il pas qu'elle y rentre. Elle se leva tandis que Mme Videnthal en faisait de même.


_c'est au bout du couloir, ce fut un plaisir mademoiselle fox, vous êtes encore plus charmante que dans vos films. j'espère d'ailleurs vous revoir prochainement.
-Le plaisir était partagé madame, je pense que nous nous reverrons en effet.

Elle avança alors d'un pas hésitant vers la chambre de Jared, arrivée devant celle-ci, elle tourna la poignée et entra. Jared n'était pas encore sortit de la douche, et elle se trouvait dans une vaste pièce, bien éclairée par le soleil qui frottait, joueur, ses rayons contre le visage de la belle brune. Elle fit quelques pas dans la chambre, s'arrêtant devant le bureau du garçon sur lequel se trouvait un cadre contenant une photo de Jared enfant avec sa mère, resplendissante dans un grand jardin. Son regard se détourna vers une petite farde transparente dans laquelle elle put remarquer plusieurs coupures de journeaux, soigneusement gardées, avec à chaque fois le même thème: Lana Fox. Elle préfèra ne pas la toucher, ça faisait partie de sa vie et elle n'avait rien à y faire sans y être invitée. Elle se dirigea vers la fenêtre, qu'elle ouvrit s'appuyant sur la rembarde pour savourer les rayons du soleil,quel temps parfait faisait-il en cet après-midi. Elle entendit une porte s'ouvrir et se retournant elle tomba sur Jared, les cheveux mouillés, sa serviette autour de la tailles, tandis que quelques gouttes d'eau perlaient sur son torse nu. Lana resta un moment sans voix avant de reprendre ses esprits.

-Excuses-moi, c'est ta mère qui m'a proposé de t'attendre ici...

Heureusement qu'elle était à contre jour car sinon le beau brun aurait vu ses joues rougies une seconde fois.
Revenir en haut Aller en bas
Jared
Star
Star


Nombre de messages : 15
Age : 32
Localisation : Milany beach
Date d'inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Re: Villa des Videnthal - "Les Embruns"   Dim 29 Juil - 16:23

[8]

Jared s'était enfermé dans sa chambre puis dans sa salle de bain pour se rafraichir et surtout se débarrasser des grains de sable qui s'infiltraient partout et finissaient par déclencher des démangeaisons si on les laissait trop longtemps à leur place. Il resta un petit moment sous l'eau chaude sans même faire un mouvement, tracassé par ce que sa mère raconterait encore à Lana à son sujet, il n'avait pas envie qu'elle lui déballe toute son histoire et parler de ce qu'il ressentait pour elle c'était vraiment la pire chose à faire. Ce n'était pas une femme pour lui et il était incapable d'oublier ses sentiments, pourquoi remuer le couteau dans la plaie ? Sa mère était vraiment parfois négligente..

Un quart d'heure s'était écoulé depuis qu'il était monté dans sa chambre et l'eau cessa enfin de couler, il attrapa une serviette qu'il noua autour de sa taille et sortit de sa salle de bain pour se retrouver presque nez à nez avec Lana qu'il n'avait pas entendu entrer. Il haussa un sourcil de surprise et la dévisagea un moment tandis qu'elle s'excusait de cette irruption imprévue dans sa chambre prétextant que c'était sa mère qui lui avait dit de monter. Un petit soupire d'exaspération s'échappa de ses lèvres mais il préféra ne rien dire et traversa sa chambre pour atteindre son armoire, faisant dos à son invitée.

Il ouvrit le premier tiroir et sa serviette de bain tomba parterre à ses pieds, lui offrant une belle vue sur son dos musclé et ses fesses qui avaient déjà fait la couverture de magasines de charme ou people. Il était plutôt beau garçon et ce n'était pas une partie de son anatomie qui lui portait préjudice, mais déjà il enfilait un caleçon, masquant cette vue peut-être dérangeante à Lana avant de se retourner sur elle qui n'avait pas bougé d'un pouce, la bouche encore entre-ouverte comme un poisson hors de l'eau. Jared haussa un sourcil et passa sa main d'un geste naturellement sensuel sur ses abdominaux, descendant vers le ventre.


- Un probléme ?! -
- Hein ? Euh.. non non pourquoi ?! -

Elle remonta alors son regard pour le planter dans le sien, ses joues ayant prit de belles couleurs qu'il ne pouvait que malheureusement supposer sans rien voir. Il lui tourna alors de nouveau le dos pour sortir de son armoire une de ses chemises blanches qu'il enfila calmement, la laissant volontairement ouverte, attrapant un panta-court noir pour aller avec qu'il ficela autour de ses hanches. C'était un ensemble des plus basiques mais ses cheveux en bataille, les gouttes d'eau qui roulaient encore sur sa peau, le rendaient diablement séduisant. Il n'avait pas fait carrière dans le mannequinat pour rien.

- Excuses ma mère.. -
- Mh ? -
- Elle n'a pas l'habitude de voir du monde et elle ne sait plus ce qu'elle dit. -

Jared se retourna enfin de nouveau vers Lana et s'approcha de sa bibliothèque pour cacher sous une grosse pile de livres les albums qu'elle avait certainement déjà vu du coin de l'œil, mais il était hors de question qu'il avoue quoi que ce soit, il ne se ferait que plus de mal et c'était inutile.

- Je suis sa seule famille et elle a souvent tendance à raconter des histoires sur moi, elle veut le meilleur pour son fils unique et ça se comprend, mais de là à me ranger avec une actrice il y a des limites, j'espère que tu ne l'as pas prit au sérieux ? -

Lana sembla très surprise des propos de Jared et elle croisa ses bras sous sa poitrine, affichant une petite mine triste qu'elle tenta rapidement de masquer comme une bonne comédienne, affichant un air plus ou moins détaché bien que sa voix marquait une certaine émotion.

- Euh non.. bien sur. -
- Je n'ai rien contre toi, mais on n’est pas du même monde, ça ne peut pas coller desolé. -
- Je.. comprends. -
- On peut toujours être amis si tu veux. -
- Oui.. ça me va. -

Lana ignorait combien ces mots étaient durs à dire pour Jared, certainement plus qu'ils l'étaient à entendre pour elle, il ruinait tous ses espoirs et tirait définitivement un trait sur les quelconques chances qu'il aurait pu avoir avec elle si les conditions avaient été différentes mais c'était une mangeuse d'homme et il ne voulait pas se frotter à ça, il aurait trop peur de finir comme son père et d'en arriver là lui-même, décevant sa chère mère et sa propre personne qui ne pourrait plus se regarder dans une glace après ça.

Il s'avança vers elle, prenant place assise sur la chaise de son bureau, détournant un instant le regard pour poser les yeux sur la photographie qui le représentait enfant, effleurant du bout des doigts le cadre en regrettant que son innocence ait totalement disparu. Il vivait dans un monde d'adulte et il lui était interdit de rêver. Il releva le regard sur Lana qu'il voyait maintenant sans gêne, distinguant parfaitement les traits troublés de son visage par leur conversation. Il aurait aimé se lever et la prendre dans ses bras, lui souffler au creux de l'oreille tous ces mots d'amour qu'il avait pour elle depuis qu'il avait croisé son regard mais c'était impossible.


- De toute façon, une fille comme toi ne reste jamais seule longtemps.. -

Ce fut au tour de Lana de le dévisager à ces paroles, surprise de les entendre de sa bouche, elle fronça les sourcils, pas sure de comprendre.

- Qu'est-ce que tu sous-entends là ?! -
- Rien.. je dis la verité c'est tout.. je t'ai vu à Hollywood.. jamais deux soirs de suite avec le même cavalier... -

Jared baissa les yeux, attrapant un crayon à papier et une feuille pour gribouiller un peu.

- Et puis.. tu fais souvent la couverture des presses à scandale mais l'histoire qu'il a le plus vendu a surement été celle avec Johnny Cash il y a deux ans.. -

Petit à petit le dessin prit forme, ce n'était pas une nature morte mais plutôt un visage..

- Il était également au mariage de Vanzetti Young, vous êtes venus ensemble ?! -
- Non, c'est un ami maintenant.. -

Il souligna les traits d'un nez, d'une bouche, de deux petits yeux mystérieux..

- On dit qu'il s'est remit avec Salsa Inferno, c'est vrai ?! -
- Je.. ne sais pas. -

Ce fut au tour des contours, le menton, les joues, le front, encadrés par une cascade de cheveux longs, soyeux et bruns..

- Je sais que la presse en fait souvent un peu trop et que tes vrais fans n'y attachent pas vraiment d'importance mais ils ne te verront jamais comme je te vois. -

Jared leva alors la mine de son crayon du dessin qu'il avait achevé et il releva son visage vers elle pour lui tendre la feuille de papier..

C'était elle qu'il avait dessiné, c'était très proche de la réalité excepté un détail, ses yeux étaient profondément tristes.
Revenir en haut Aller en bas
Lana Fox
Nouveau


Nombre de messages : 36
Age : 32
Localisation : Sur un écran couleur...
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Villa des Videnthal - "Les Embruns"   Lun 6 Aoû - 20:10

Lana regarda avec attention le portrait que venait de lui tirer Jared, il était tellement ressemblant et vrai. Cette tristesse qu'il avait ancré dans ses yeux et qui était si présente en ce moment chez la jeune fille.
Il avait raison, elle n'était pas stable émotionnellement mais pourtant, caché au fond d'elle-même, elle ne faisait qu'attendre celui qui lui ferait vivre le grand frisson. Elle en avait pris conscience lors de son hospitalisation en voyant Johnny avec Salsa.
Bien entendu Lana était jeune et avait encore le temps pour construire une relation stable mais elle en arrivait tout de même à envier par moment les couples unis.
C'était troublant de voir comme ce simple portrait avait déclanché en elle une véritable remontée d'émotions et de sentiments de solitudes profonds.
Elle leva alors les yeux vers Jared.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Villa des Videnthal - "Les Embruns"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Villa des Videnthal - "Les Embruns"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Cour Bubonique du Frère Bassik aux Six Pustules, dit " le Purulent"
» Blisters "Artizan Design" pour RoE
» [LEGO] Coup de coeur"metal sonic"
» Bureau de " Mnémosyne " ( de N à Z )
» "RSS Full" service is not working!?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heaven Island :: Heaven Island (RP) :: En bord de mer :: Milany Beach-
Sauter vers: