Heaven Island


 
AccueilPortailGalerieCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Une chambre ...

Aller en bas 
AuteurMessage
Mei-Ri Yue
Admin Papillon assassin en reconvertion
Admin Papillon assassin en reconvertion
avatar

Nombre de messages : 163
Age : 39
Localisation : Dans l'ombre du Phénix et du Serpent.
Date d'inscription : 31/07/2008

Feuille de personnage
Affinités:: Bok-Goo...; Le Serpent qui lui a confié sa mission et le Phénix qui lui donne l'occasion de faire ses preuves...
Situation Profesionnelle:: assassin, femme de main du Phénix
Localisation sur l'ile:: Dans l'ombre du Phénix et du Serpent...

MessageSujet: Une chambre ...   Ven 7 Nov - 15:48

Vient de...
3.
Ambiance

Un bip régulier se fait entendre... Une impression de flottement... le floue … l'obscurité... l'inconscience … à nouveau ce son strident qui se répercute dans son crane douloureux... Un élancement dans la cuisse... une sensation de chaleur dans le bras... l'apaisement du sommeil …

Plusieurs jours se succèdent ainsi les uns après les autres. Les médecins et infirmières défilent pour les soins et auscultations... Elle devrait être plus consciente que cela, avoir commencé sa convalescence active. Pourquoi tant de temps pour ce remettre de ces blessures bien bénignes comparées à celles qui ont du causer les cicatrices qui ornent sa peau laiteuse ?

Après les premiers instants de doute où sa propre identité lui échappait, son auto programmation mentale a repris son rôle. Ne rien dire... ne pas lutter... ne pas donner d'élément de réponse... pas tant que son corps ne serait pas complètement remis.
S'il faut simuler la douleur pour avoir plus de morphine et donc plus de sommeil, elle le fait. Quoi que la simulation n'est guère nécessaire malgré son habitude de la souffrance.

A son chevet, derrière ses paupières closes, elle perçoit les passages de médecins et d'autres hommes, certainement des policiers selon les mots qu'elle perçoit. A chaque parole émise, elle tend l'oreille, lutte contre la torpeur pour saisir son sens et appréhender la réaction à avoir le moment venu.

Docteur vous devez nous laisser lui parler!
Vues les circonstances de son arrivée sur Heaven pour le moins … déconcertantes et certains éléments étranges sur elle, nous devons l'interroger !
Il se pourrait bien qu'elle ne soit pas si innocente que ses traits veulent bien le faire croire !

Innocente ou non, tant que cela est nécessaire à sa santé, cette jeune femme est ma patiente Lieutenant Farrell !
Elle devrait déjà s'être réveillée depuis des jours, j'ai entendu les infirmières en parler !
On ne vous a jamais dit qu'écouter aux portes n'est pas bien ?
C'est mon job !
Et c'est le mien de prendre soin d'elle. Elle semble de constitution solide mais son corps a besoin de récupérer.
Elle a perdu beaucoup de sang mais sa vie n'est plus en danger.
Laissez la au moins prendre le repos qu'elle mérite !

Mais ...
Ça suffit Lieutenant ! Ici vous êtes sous mon autorité !

Un sourire léger orne ses lèvres diaphanes tandis qu'elle perd le fil de la conversation, replongeant dans cette léthargie bienfaisante. D'ici deux jours, elle refuserait toute substance portant atteinte à sa conscience... d'ici deux jours, elle aura bien le temps de peaufiner les derniers détails de son plan, de s'adapter...
Chacun de ces éléments dont parlent le policier sont de sa connaissance puisqu'elle les a déposé elle même à leur attention... pour servir ses plans...

Après tout, il ne s'agit plus que de détails, tout est prévu bien à l'avance, avant même qu'elle ne décolle de Corée... Forte de cette pensée, elle replonge dans le voile cotonneux qui lui enrobe l'esprit...

_________________


Effleures tu seulement la réalité de celle que je suis vraiment Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Mei-Ri Yue
Admin Papillon assassin en reconvertion
Admin Papillon assassin en reconvertion
avatar

Nombre de messages : 163
Age : 39
Localisation : Dans l'ombre du Phénix et du Serpent.
Date d'inscription : 31/07/2008

Feuille de personnage
Affinités:: Bok-Goo...; Le Serpent qui lui a confié sa mission et le Phénix qui lui donne l'occasion de faire ses preuves...
Situation Profesionnelle:: assassin, femme de main du Phénix
Localisation sur l'ile:: Dans l'ombre du Phénix et du Serpent...

MessageSujet: Re: Une chambre ...   Sam 8 Nov - 17:01

Reincarnation - Arai Akino

Quarante-huit heures … Si longues lorsque l'on est couchée au fond d'un lit d'hôpital... Si courtes lorsque l'on a à mettre en place un avenir réglé à la seconde près où l'erreur est exclue... Si trainantes lorsque l'on entend autour de soit les autres évoluer à un rythme normal par rapport au ralenti imposé par ces blessures... Si importantes dès lors qu'il y a tant à penser, tant à organiser...

Mais ce matin, il n'est plus temps de songer à cela puisque ce délai qu'elle s'est imparti est écoulé... Six heures cinquante huit, elle ouvre les yeux et se redresse contre ses oreillers. La plaie recousue sur sa cuisse la fait grimacer mais c'est supportable, de même que la peau de son flanc qui tire sur sa cicatrice... Sept heures, l'infirmière va venir pour recharger la pompe à morphine...

Une minute plus tard, la soignante est accueillie par sa patiente avec un léger sourire aux lèvres, les traits tirés mais plus reposés que depuis son arrivée aux urgences. Sa gorge est sèche et douloureuse lorsqu'elle articule un léger
Bonjour... pour la femme qui vient d'entrer. Celle ci sursaute, surprise de cette évolution soudaine. La veille, l'inconnue était encore profondément endormie sans réaction apparente au défilé dans la chambre.

Et bien voilà que la Belle au Bois Dormant se réveille !

Les fentes de ses yeux se plissent encore plus pour marquer son amusement tandis que se peint l'innocence au fond de ses prunelles. Rauque mais douce, sa voix prend un peu plus d'assurance au fil des mots, conservant de son origine seulement un léger défaut de prononciation sur les r qui glissent sur sa langue. Grimaçant à cause de la perfusions qui y est planté, elle attrape le verre d'eau sur la tablette à ses côtés avant de répondre.

Oui on dirait bien... Excusez moi pour le souci que je vous fais !

La moue sur ses lèvres expriment toute la commisération que son ton ne peut encore faire passer.

C'est notre métier ma petite demoiselle ! Votre réveil va faire plaisir aux messieurs qui attendent dehors !
Des messieurs ?
Ne vous en faites pas mademoiselle, prenez votre temps pour émerger, ils pourront bien attendre plus encore.
Merci.
Je vais vous chercher le docteur, mais avant je dois recharger la morphine.
Je n'ai plus mal...
Vous verrez cela avec le médecin !

La femme redresse les oreillers dans son dos pour qu'elle puisse s'appuyer plus facilement et se retire. Quelques minutes plus tard, un homme en blouse blanche pénètre dans l'espace qui lui sert de chambre depuis son transfert des soins intensifs. Avant que la porte ne se referme, Mei-Ri a le temps d'apercevoir deux silhouettes qui se placent de chaque côté de l'huis.


Miss Red... Vous voilà de nouveau parmi nous... Comment vous sentez vous ?
Bien... je crois... mon côté et ma cuisse me tirent... Mais … où suis je ?

Quiconque lirait au fond de ses yeux ou analyserait son comportement ne pourrait percevoir celle qu'elle est tant sa nature de caméléon s'est imposée chez elle par la force des choses. Une femme innocente, quelque peu apeurée, dans l'incompréhension total... Voilà ce qu'est Mary Red... celle qu'elle est depuis l'instant où elle a pénétré sur le sol de Heaven.

Avant que le médecin ne puisse répondre, deux coups sont toqués à la porte et les deux silhouettes sombres envahissent la pièce. Le premier incline la tête en sa direction en guise de salut.


Mademoiselle...

Ses yeux s'agrandissent en avisant les uniformes même si intérieurement elle sourit... tout se goupille comme prévu par ses soins.

Que... ?
Miss Red, je vous présente le Lieutenant Farell et son collègue. Ils sont là pour justement nous aider à savoir comment vous êtes arrivée ici.

Après un regard d'avertissement à Farell, le médecin continue sur sa lancée, d'une voix apaisante.

Nous sommes à l'Heaven Hospital, des ambulances vous ont amenée ici il y a presque deux semaines... Vous avez été blessée par balles alors que vous veniez d'atterrir à l'Aéroport d'Heaven Island.
Par balles ?

Le policier intervient, se place de l'autre côté du lit pour faire face au docteur, comme pour le défier de l'empêcher de parler.

A ce propos... Nous aurions quelques questions à vous poser mademoiselle.
Oui bien sur mais … je ne comprends pas …
Il est courant en cas de choc tel que celui que vous avez subi que les circonstances de l'incident soient masquées par la mémoire de la victime... Un peu comme un système de protection de votre esprit.

De chaque seconde, elle se souvient parfaitement. La douleur de la balle qui pénètre dans sa chair... Sa rage contre cet imbécile de Yun qui n'a pas été fichu d'effectuer correctement les ordres … La balle devait être tirée de façon à ressortir, elle devait éviter la chirurgie à tout pris ! Après tout, ce ne sont que quelques jours de retard sur ses prévisions...
Elle se rend soudain compte que l'homme en uniforme semble attendre une réponse de sa part même si elle n'a pas saisit sa question, perdue dans ses pensées.


Excusez moi, je crois que j'ai eu une absence... Je voulais … Je voulais essayer de me souvenir, de comprendre ce qui m'échappe !
Ne forcez pas, cela reviendra en son temps si c'est ainsi que ça doit se passer.

Le ton du policier devient plus impatient, la protection constante qu'exerce le soignant lui pèse. Il a des ordres, il doit avoir des réponses. Ses paroles peu amènes claquent comme un fouet, Mei-Ri, dans son personnage, sursaute.

Docteur, pourriez vous nous laisser ! S'il vous plait...

Ces derniers mots prennent la forme d'un sifflement ironique plus que d'une véritable politesse. Mei-Ri retourne un regard confiant vers le médecin, se montrant apaisante.

Êtes vous certaine que ça ira ?
Oui, je veux comprendre autant que ces messieurs. Merci Docteur.
Très bien. Sonnez si vous avez besoin de quoi que ce soit. L'infirmière devrait repasser dans une petite demi heure.

Raide comme la justice, exaspéré par ces flics qui sont toujours plus possessifs envers les patients, oubliant qu'ils ne sont pas maitres à l'hopital, il sort de la chambre, omettant cependant de refermer totalement la porte de la chambre.

Le deuxième policier le suit pour tourner la poignée et s'adosser à au battant tandis que le Lieutenant Farell s'appuie sur le bas du lit et plante ses yeux plissés par la méfiance dans le regard plein d'innocence de l'asiatique.


A nous maintenant... Nous avons des choses à nous dire princesse !

_________________


Effleures tu seulement la réalité de celle que je suis vraiment Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Mei-Ri Yue
Admin Papillon assassin en reconvertion
Admin Papillon assassin en reconvertion
avatar

Nombre de messages : 163
Age : 39
Localisation : Dans l'ombre du Phénix et du Serpent.
Date d'inscription : 31/07/2008

Feuille de personnage
Affinités:: Bok-Goo...; Le Serpent qui lui a confié sa mission et le Phénix qui lui donne l'occasion de faire ses preuves...
Situation Profesionnelle:: assassin, femme de main du Phénix
Localisation sur l'ile:: Dans l'ombre du Phénix et du Serpent...

MessageSujet: Re: Une chambre ...   Dim 14 Déc - 4:27

Ambiance

Les paupières fines de la jeune asiatique se ferment doucement, masquant ses iris sombres. Sur son visage pâle, des cernes violacés soulignent ses yeux en amandes, finement bridés. Elle pousse un léger soupir pour marquer le signal implicite aux policiers qu'elle est prête.

Lorsque ses prunelles se rouvrent, son visage s'est vidé de toute expression, gardant uniquement un air détendu, relaxé, ouverte à toute question.


Nom Prénom ?
Red, Mary Red...
Date de naissance ?
14 février 1979
Lieux de naissance ?
Séoul, Corée du sud.
Je suppose que vous avez un passeport en règle...
Bien sur Lieutenant !
Et un port d'arme ?
Aussi...
Glock mod.17, 680g, calibre 9mm beau modèle !
Merci... J'ai appris à me défendre et on m'a bien conseillé...
Un revolver bien lourd pour une si petite femme...
Oui mais je le trouve facilement au fond de mon sac à main !
Ça, je veux bien vous croire...

Les deux policiers échangent un regard entendu qu'ils pensent discret mais n'échappe pas à la coréenne. Elle garde les yeux rivés droit devant elle, feignant d'ignorer leur manège, tout en restant calme et neutre.

Et qu'exercez vous comme activité pour devoir vous promenez avec une arme telle que celle ci et une si grosse somme en liquide avec vous ?

Un sourire se dessine sur ses lèvres blafardes qui se craquèlent doucement, lui faisant esquisser une moue de douleur. Elle porte la main à un verre d'eau qu'elle déguste à petites gorgées. Son œsophage la brule, peu habituée à absorber du liquide autrement que par perfusion depuis ces dernières semaines. Enfin sa voix rauque flotte avec légèreté dans la pièce, sensiblement tremblante par l'effort fournie pour se faire entendre.

Je suis escort girl.
Intéressant, mais encore ?
Rien d'illégale, je ne dépasse jamais du stricte cadre de ma fonction !
Vous m'en direz tant...
Ma réputation en souffrirait !

Son expression de diva outragée ranime la flamme de son regard, laissant deviner aux agents l'ombre de celle qu'elle peut être, avec tout son caractère et toutes ses forces.

Si vous avez une telle réputation, qu'est ce qui vous mène sur notre belle ile d'Heaven ?
Elle, justement... J'ai parmi mes clients certains gros poissons qui se sont rendus compte que s'être trop confiés à une escort girl n'est pas du meilleur gout ... Notre police intérieur m'a envoyée en ... vacances ici !
Et je suppose que d'après vous, les responsables de la fusillade qui vous a menée ici ...
... sont parmi ceux qui préfèreraient me voir morte qu'en train de discuter tranquillement avec les charmants messieurs que vous êtes !

Le sourire fugace qui passe sur les lèvres de l'homme posté à la porte est graveleux à souhait, arrachant un frisson savamment masqué à Mei-Ri qui vient d'avoir l'image de ce porc touchant sa peau d'albâtre... elle lui couperait la main sans l'ombre d'une hésitation... et risquerait de faire couler tous ses plans.

Le Lieutenant Farell sort d'une de ses poche un bouquet coloré de papiers et livrets officiels divers : carte d'identité, passeport, permis de conduire, permis de port d'arme, certificat de naissance, permis de séjour... Tous au nom qu'elle vient de décliner et correspondant à l'identité qui est sienne depuis qu'elle a foulé le sol de Heaven Island.


Dois-je vous tendre les poignets pour que vous me mettiez aux arrêts ou pourrais je me rendre dans ma famille en toute tranquillité pour faire ce que la police de mon pays attend de moi ?
Je n'ai pas de chef d'inculpation contre vous, tout du moins, l'homicide n'est pas de mon ressort... et il semblerait qu'il passe ne légitime défense.
Évidemment... je ne pourrais tuer un homme de sang froid !
Évidemment...A propos miss, vous parliez de votre famille... pourrais je avoir un nom pour savoir où vous joindre... au cas où, pour les besoin de l'enquête...
Mon cousin, Zhao... Park Zhao, à l'ancienne villa de Lino Vanzetti !

Le scepticisme qui était sien et le taraudait a quitté le policier qui a examiné chaque trait et expression de la jeune asiatique. Elle dit la vérité, il en est persuadé, lui si habitué à déceler les indications du mensonge...

Messieurs ! Les visites sont finies ! Laissez ma patiente se reposer !
Nous en avions terminé !
Merci de vous inquiéter pour moi Docteur mais je me sens bien... Tout me revient à présent grâce à ces messieurs forts aimables !
Ce n'était qu'un petit interrogatoire de routine pour nous assurer que mademoiselle ne craint rien... Il serait dommage qu'une si jolie peau se fasse de nouveau trouer !
Merci Lieutenant...
Bon séjour à Heaven Island mademoiselle Red !

La porte se referme sur les trois hommes, la laissant seule avec ses pensées. Son esprit visualise déjà la conversation de l'autre côté de la porte... Le Lieutenant Farell rentre au commissariat avec son collègue, tape son rapport...

Parmi le nombre de mains différentes entre lesquelles passera la pile de papier, une, au moins, plus indiscrètes que les autres, en fera remonté une copie jusqu'à la « famille » citée par l'Aile Ecarlate... Toutes les informations sur elle ne tarderont pas à échouer sur le bureau du chef de la Triade sur l'ile...

_________________


Effleures tu seulement la réalité de celle que je suis vraiment Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une chambre ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une chambre ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» chambre secrète SPIRITU SANGUIS - RR forum 2
» Appart "Chambre d'exorcisme" de Centina
» La Chambre du Conseil Restreint
» La chambre à coucher d'Eva (Essential Red head)
» Worlds à Rome - Chambre d'hôtel + petit déj derrière le Vatican (Rome centre) pour 70 Euros

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heaven Island :: Heaven Island (RP) :: Cité U :: Hôpital central Heaven Island-
Sauter vers: