Heaven Island


 
AccueilPortailGalerieCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Villa Blanca (centre d'entraînement)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Jung Bok-Goo
Triade
Triade
Jung Bok-Goo

Nombre de messages : 33
Age : 34
Date d'inscription : 22/01/2009

Feuille de personnage
Affinités:: Mei-Ri ; le Phénix et le Serpent pour qui il travaille
Situation Profesionnelle:: Sosie garde du corps de Park
Localisation sur l'ile:: Villa Bianca pour le moment

MessageSujet: Villa Blanca (centre d'entraînement)   Mar 27 Jan - 0:07


























Revenir en haut Aller en bas
Mei-Ri Yue
Admin Papillon assassin en reconvertion
Admin Papillon assassin en reconvertion
Mei-Ri Yue

Nombre de messages : 163
Age : 39
Localisation : Dans l'ombre du Phénix et du Serpent.
Date d'inscription : 31/07/2008

Feuille de personnage
Affinités:: Bok-Goo...; Le Serpent qui lui a confié sa mission et le Phénix qui lui donne l'occasion de faire ses preuves...
Situation Profesionnelle:: assassin, femme de main du Phénix
Localisation sur l'ile:: Dans l'ombre du Phénix et du Serpent...

MessageSujet: Re: Villa Blanca (centre d'entraînement)   Mar 27 Jan - 3:28

Vient de...

Ambiance

Un détour rapide par les chambres, leurs affaires ont déjà été rassemblées, visiblement, sa réponse a été prévue avant qu'elle ne la donne. Au moins des détails qui ne sont pas à régler et qui ne retarderont pas le départ. Étrangement, au fond d'elle, cette mission, pourtant éloignée de celles qu'elle a l'habitude de se voir confier, la motive.

Descente aux garages, sur les indications de Na Yung qui lui a fourni tous les détails nécessaires afin de mener à bien l'entreprise dans laquelle elle vient de s'embarquer. Là, sa voiture de fonction l'attend, rutilante et neuve, comme si tout ceci avait été prévu depuis bien plus longtemps que les vingt-quatre heures qui la sépare de son arrivée entre ces murs. D'un regard, un homme guette son assentiment afin de sortir le bolide au grand jour.

Les bagages sont promptement chargés dans le coffre du véhicule, ne manque plus que l'objet de son isolement... Les minutes passent... les regards sur sa montre au bracelet d'or finement ciselé se multiplient, de plus en plus impatient. Son petit pied luxueusement chaussé tapote le sol... Sa main plonge au fond de sa grande besace qui contient tous les catalogues sélectionnés en quelques minutes parmi le choix proposé par Park.


De larges lunettes de soleil lui mangent le visage, masquant ses yeux qui observent les pages défilant à toute vitesse entre ses doigts. Sa mémoire visuelle hors du commun photographie des mannequins en rejette d'autre... Une demi heure... en son crane, la commande est déjà faite mais son modèle n'est toujours pas là.

Une heure s'est écoulée alors qu'il arrive, nonchalant, mains dans les poches, sucette en bouche, la mine toujours aussi peu avenante. Quelques mots seulement passent les lèvres pincées de la reine des glaces qui lui fait face, cinglant même si toujours prononcée de sa voix atone dès qu'elle s'adresse à lui, comme si elle ne trouvait pas la nécessité de se fatiguer à donner une intonation pour lui parler... moins que pour un chien finalement...


Je déteste attendre...

Il hausse les épaules, apportant peu d'intérêt à ses paroles.

Et bien alors allons y !

Sur de lui, il tend la main vers elle, attendant visiblement quelque chose. La petite poupée porte l'index à l'une des branches de ses solaires pour les abaisser sur son nez et l'observer par dessus les montures. Ses prunelles sombres vont et viennent entre sa paume ouverte et son regard impatient.

Alors ? Les clés ?
Tu as ton permis ?
Oui !

La réponse est trop rapide pour être honnête, elle le sait. Elle connait ce genre de personne, arpentant les bas quartiers au volant de voitures, le plus souvent volées pour le compte de telle ou telle famille, alimentant le trafic... Mais pour ceux là, le permis est un détail fort couteux dont ils se passent sans problème.

Je déteste que l'on me mente...

Ponctualité et honnêteté, voilà deux principes de base, si simples qu'un nouveau né serait à même de les appliquer, qu'elle compte inculqué à ce rustre qu'elle doit modeler à l'image du Serpent. Ses lunettes retrouvent leur place alors qu'elle fait volte face et s'installe souplement au volant de la décapotable.

Elle l'entend grommeler pour lui même mais préfère l'ignorer, se doutant du contenue de ses paroles, peu amènes envers elle, selon toute probabilité. Le moteur gronde, les graviers crissent sous les roues, elle avance d'un mètre... Rageur et mauvais, il saute par dessus la portière pour rester immobile, bras croisés, sur le siège passager.

Sans un regard en arrière, ils franchissent le portail, refait de frais. Sa conduite est souple, habile, étonnante venant d'une femme, du moins pour lui. Ses doigts glissent sur le volant, sans effort, la vitesse s'accroit. Pas une hésitation quant à la direction à prendre. Lui prend ses aises, étend ses jambes autant que possible, passe un bras sur le dossier de son siège, de façon à observer les traits sérieux de son tyran personnel.


T'es sur de ta direction ? Voudrais pas me retrouver à Tambouctou !

Elle ne lui répond même pas. Carte à l'appui, elle a mémorisé le trajet, ayant parcouru les rues de Heaven en tout sens durant le mois précédent. Enfin, l'adresse indiquée est en vue. La ville Blanca, leur lieu de villégiature pour les trois mois à venir, majestueux édifice sur le front de mer.

Ils franchissent les grilles de la propriété, actionnées par un boitier automatique, qui se referment juste derrière eux, sans un bruit. Devant la maison, elle arrête le moteur. Il descend sans demander son reste, partant déjà en direction de la porte en émettant un sifflement admiratif.


Font pas les choses à moitié ici !

Une nouvelle fois, sa remarque tombe à plat, ainsi que l'ironie de son ton. Il jette à terre le bâton de sucette vide qu'il mâchonnait depuis quelques minutes pour en remettre une autre entre sa langue et son palais...

Claquement de porte... larges enjambées de ses jambes fines... la friandise lui est arrachée de la bouche, remplacée par une cigarette allumée.


Si tu veux quelque chose en bouche, dorénavant, ce sera ça, pas autre chose ! Il va falloir t'y habituer !

Méprisant, il jette au sol la clope et l'écrase d'un appui du pied avant de reprendre son chemin, ignorant royalement la poupée aux traits figés.

Je pars en exploration pour m'installer dans la plus belle chambre !
J'ai les clés... Le seul endroit où tu iras pour l'instant, c'est à la salle de bain !
Parce que tu comptes me donner le bain en plus ?
L'odeur qui émane de toi est répugnante... Tant que tu ne seras pas lavé et rasé, tu n'auras rien, pas plus d'entrainement que de loisir ... ou de nourriture...

_________________


Effleures tu seulement la réalité de celle que je suis vraiment Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Jung Bok-Goo
Triade
Triade
Jung Bok-Goo

Nombre de messages : 33
Age : 34
Date d'inscription : 22/01/2009

Feuille de personnage
Affinités:: Mei-Ri ; le Phénix et le Serpent pour qui il travaille
Situation Profesionnelle:: Sosie garde du corps de Park
Localisation sur l'ile:: Villa Bianca pour le moment

MessageSujet: Re: Villa Blanca (centre d'entraînement)   Mar 27 Jan - 19:16

Ambiance obligée ^^

Quoi de plus beau qu’un mois de décembre au soleil, dans une villa superbe ?
Un frigo bien rempli…les chromes d’une voiture de sport qui, arrogante, se veut plus parfaire que la plus belle des femmes….
Oui…cette fois Bok-Goo a touché le gros lot…et s’il doit le partager avec un caniche de luxe, ma foi, c’est un moindre mal…..


L'odeur qui émane de toi est répugnante... Tant que tu ne seras pas lavé et rasé, tu n'auras rien, pas plus d'entrainement que de loisir ... ou de nourriture...
D’un geste réflexe, il renifle sous ses bras auréolés de transpiration…..fronce le nez, découvrant ses effluves qui pourtant ne l’avaient jamais gênées auparavant….
Ouais ben….je dis pas non….
Sa langue claque, pour déformer sa joue….d’un geste, il se gratte la tignasse, se racle la gorge, tout en traînant des pieds…
Au moment où il passe à ses côtés ….des profondeurs de ses sinus, un liquide prend naissance pour atterrir en un crachat sonore et jaunâtre, aux pieds luxueusement chaussés de la belle….
Une grimace….elle se recule….dégoûtée, pour la plus grande joie du jeune homme qui cette fois lui offre le plus beau de ses sourires….

Je déteste…..
mais elle n’a pas le temps de continuer sa phrase qu’il prend le relais….
Tu déteste tout visiblement ma grande….je sens qu’on va bien s’amuser tous les deux…..

Le papillon devient Cobra, et c’est avec mépris qu’elle crache à son tour un venin de sa spécialité….celui que l’on appelle chantage….ou menace….
Il n’est pas question ici d’amusement, mais de travail….ton billet pour la Corée n’attend que toi…si tu ne te sens pas capable d’assumer un simple rôle de garde du corps, nous te remplacerons… c’est aussi simple que ça
Il hausse les épaules, émet un petit rire cynique qui le conduit à la porte de la villa…..
Un soupir, il se retourne…ses airs nonchalants lui donnent des envies de vomir….son arrogance lorsqu’il l’interpelle dépasse toutes les bornes….

Bon tu l’ouvres cette porte ? Pas que ça à faire moi….j’ai un bain à prendre…..

L’idée de le voir lavé et rasé de près lui font ravaler une remarque acerbe….une fois dans sa cage dorée, il sera à sa merci….et c’est là que les choses sérieuses pourront commencer…..
La jolie poupée aux ongles de nacres, se dirige vers la porte, sans même le regarder…lui l’insecte…le vaurien…un homme qu’elle ne daignerait même pas regarder s’il n’était pas l’objet d’une mission de la plus haute importance.

J’aimerais avoir un double…..
Le cliquetis de ses bracelets pour toute réponse, la porte s’ouvre, laissant un Bok-Goo visiblement vexé…..

---------------------




Tu sais te servir de ça ?

Sur le sol, trainent des serviettes de bain…posées ça et là pour éponger l’inondation qu’il a provoqué en prenant un bain….des vêtements en haillons, remplissent un sac poubelle….et c’est assis, face au miroir, que le jeune homme torse nu, une culotte de jogging noire pour tout habit, se prépare à être rasé de près…..

Je sais me servir d’une arme, si c’est ce que tu veux savoir….
Je ne t’ai pas demandé si tu étais capable de m’égorger avec dextérité….je te demande si tu as déjà rasé un homme….
La jeune femme, le fait taire en le badigeonnant copieusement de mousse, un blaireau à la main….de l’autre, elle tient un de ces anciens rasoirs, ressemblant plus à une serpette qu’à un gilette…
Je l’ai déjà fait oui….et il n’a jamais eu à s’en plaindre….
Un sourire fleurit sur ses lèvres de nacres en repensant à cette toilette mortuaire qu’elle avait du exécuter lors d’une de ses missions….
Mouais….
Ses petits doigts agiles font à présent tourner le rasoir à la manière d’une hélice…s’improvisant barbier, chaque coup est sec et bien calculé…la rapidité de ses gestes bien que précis, ne rassurent pas le jeune homme….
Ses mains deviennent danseuses…l’une poussant son menton, l’autre le raclant de près….autre geste…autre position, la lame claque sur le récipient de métal qu'il tient entre ses mains….

Ptin t’es délicate….
On ne me paye pas pour être délicate….
Chuis fragile !
On me paye pour justement te rendre plus fort…tourne la tête…..
La mine de Bok-Goo, reflet dans le miroir ressemble à ces personnages de mangas aux sourcils en barre, écrasant un regard furieux…, visiblement la partie va se jouer serrée avec cette femelle autoritaire et froide…..
Une étincelle se met à briller dans les yeux du Coréen….et c’est un sourire sardonique aux lèvres qu’il ajoute….


Il faudra que nous discutions de ton statut ma grande…n’oublie pas que tu es ici pour t’occuper de moi et me servir…..tu me dois respect et obéissance…..
Le regard de Mei-Ri s’étire en deux lignes…..et tandis que Bok-Goo tente de déglutir, sa pomme d’adam se voit gênée par la lame du rasoir brillant au soleil qui filtre par les persiennes….

…Et si tu tentes de m’assassiner…..
Mmmm ?
Il fronce le nez….puis abdique en roulant les yeux au ciel….
C’est bon….j’ai rien dit….
Il m’avait bien semblé….
Revenir en haut Aller en bas
Mei-Ri Yue
Admin Papillon assassin en reconvertion
Admin Papillon assassin en reconvertion
Mei-Ri Yue

Nombre de messages : 163
Age : 39
Localisation : Dans l'ombre du Phénix et du Serpent.
Date d'inscription : 31/07/2008

Feuille de personnage
Affinités:: Bok-Goo...; Le Serpent qui lui a confié sa mission et le Phénix qui lui donne l'occasion de faire ses preuves...
Situation Profesionnelle:: assassin, femme de main du Phénix
Localisation sur l'ile:: Dans l'ombre du Phénix et du Serpent...

MessageSujet: Re: Villa Blanca (centre d'entraînement)   Mar 27 Jan - 21:41

Ambiance

Une serviette échoue entre les mains du coréen, remplaçant le bassinet qui s'y trouvait encore une seconde auparavant. La séance de barbier est terminée apparemment. Sans un mot, elle se détourne pour le laisser face seul face à son reflet, bien plus humain qu'une heure auparavant.

La petite asiatique contemple le désastre du raz de marée qu'il a provoqué par ses ablutions en fronçant le nez. Son sens extrême de l'ordre et de l'organisation est chamboulé par le spectacle qui s'offre à elle.

Par des gestes précis, elle nettoie la lame du rasoir, sans qu'une seule goutte d'eau n'atterrisse en dehors du lavabo, aussi étincelant après qu'avant son passage. L'ustensile retrouve sa pochette de cuir, bien vite rangée dans un des placards savamment dissimulé de la pièce.

Lui n'a toujours pas quitter son siège. Bok-Goo le menton avec une lenteur exaspérante, observant la rigueur de ses mouvements et les petits signes d'une maniaquerie extrême qu'elle laisse passer de par son attitude.

Lassé du spectacle, il se lève et commence à se diriger, pieds nus, en simple pantalon, vers la porte, bien décidé à enfin explorer l'immense villa qui vient de devenir sa demeure pour les prochains mois. Son prénom l'arrête, prononcer d'une voix sèche, qui claque à l'instar d'un fouet dans le silence.

Ses épaules se soulève alors qu'il soupire profondément pour tourner à demi la tête. Ainsi, il a juste le temps de la voir s'approcher à grands pas pour se poster derrière lui. Sa démarche est toujours aussi silencieuse, étrangement, lorsqu'elle le désire, il semblerait que le claquement caractéristique de ses talons s'estompe jusqu'à s'effacer.


Quoi ?
Tu comptes partir ainsi ?
Pourquoi ? Tu as mieux à proposer que l'exploration de la maison ?

En parlant, il s'est retourné pour lui faire face, contemplant la petite poupée de son regard méprisant. Si elle semble toujours aussi froide, ses deux prunelles couleur charbon expriment -encore une fois- une profonde colère.

Commence par nettoyer les dégâts que tu as fait !
Suis pas là pour jouer les hommes de ménage !

Les mâchoires de Mei-Ri se crispent mais elle n'émet pas un son, gardant un silence religieux, une aura de fureur semblant crépiter autour de sa fine silhouette.

T'as qu'à le faire, t'es une femme non ?
Ce n'est pas la question ! Règle n°1 : tu salis, tu nettoies !
Certainement pas ! J'ai jamais fait le ménage, c'est pas maintenant et avec toi que je commencerais !

En quelques gestes rapides et silencieux, elle s'est placée dans l'encadrement de la porte, bras croisés sous la poitrine.

Tu comptes attendre le déluge ?
Si c'est ce qu'il faut pour que tu t'exécutes...
Bah ... c'est pas un problème... j'ai tout mon temps moi !

Un fin sourire étire les lèvres de la blonde. D'une poche de son pantalon de lin beige, elle extrait une cigarette qu'elle allume par des mouvements lents et calculés, ignorant littéralement les yeux de Bok-Goo sur elle. Gracieusement, le filtre se pose sur ses lèvres maquillées avec soin. Elle inspire la première bouffée, semblant y prendre un grand plaisir...

Et c'est effectivement avec plaisir qu'elle sent la fumée envahir sa bouche puis passer sa gorge. Il semblerait que, pour supporter cet énergumène, la nicotine, seul petit plaisir qu'elle s'autorise, elle va avoir besoin de faire porter sur les listes un sacré stock de ses chères cigarettes...

Son sourire s'agrandit. Quand elle relève les yeux vers lui, il est toujours là, immobile, buté. Avec une lenteur exaspérante, elle expire. Les volutes de fumée s'envolent... directement dans le visage du jeune homme... lui provoquant une secrète jubilation qu'elle masque avec soin.


Tout ton temps ... pas vraiment ... trois mois pour apprendre à être quelqu'un... et crois moi, tu en es encore loin !

_________________


Effleures tu seulement la réalité de celle que je suis vraiment Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Jung Bok-Goo
Triade
Triade
Jung Bok-Goo

Nombre de messages : 33
Age : 34
Date d'inscription : 22/01/2009

Feuille de personnage
Affinités:: Mei-Ri ; le Phénix et le Serpent pour qui il travaille
Situation Profesionnelle:: Sosie garde du corps de Park
Localisation sur l'ile:: Villa Bianca pour le moment

MessageSujet: Re: Villa Blanca (centre d'entraînement)   Mar 27 Jan - 22:55

Ambiannnnce ^^

Alors qu’elle prend la pose, le jeune homme s’adosse à l’arcade, visiblement satisfait de l’énerver au point de se shooter à la nicotine….

Le fait d’être une jolie poupée ne fait pas de toi une femme Mei-Ri…..
Mademoiselle Yue…
Mmm ?
Lorsque tu t’adresseras à moi…Bok-Goo, ce sera mademoiselle Yue…
Parfait !!!! parce que lorsque toi tu t’adresseras à moi, ce sera Mr Yung !!! On a pas élevé les cochons ensembles….
Une lueur éclaire son regard en olive, un léger ricanement prend naissance du fond de sa gorge lorsqu’elle nuance la perche qu’il vient de lui tendre….
Non…le cochon, c’est seule que je vais l’élever….et pour commencer il va nettoyer son auge…sans ça il n’aura pas de nourriture….
Une lueur victorieuse dans le regard, c’est avec un plaisir non dissimulé qu’elle le voit tiquer….voir réfléchir….si tant est qu’il soit équipé pour….
Une grimace se peint sur son visage, il marmonne entre ses dents, puis avec une lenteur calculée, se baisse pour ramasser les essuies de bain qui jonchent le sol…..

Il y a de l’eau là….et n’oublie pas de ranger les sacs poubelles….l’odeur est infecte !!!!
Tel un chef d’orchestre, la petite poupée agite ses petits doigts agiles….satisfaite de voir son élève s’exécuter.
Malgré le regard furibond qu’il lui lance, elle continue à donner ses ordres, emportée par la fièvre du nettoyage et de la propreté…

Tu poseras les serviettes de bain sur le balcon, au soleil afin de….
…Oh ça va !!! Je ne suis pas un débile !!!!!
Une bouffée sur sa cigarette, la fumée filtre par les fins espaces de son sourire carnassier….
Permets-moi d’émettre des doutes à ce sujet !!!!!

Pour seule réponse, elle obtient un sifflement sonore….pareil à celui d’un chat en colère…un serpent prêt à l’attaque….
Lorsque tu auras fini, je te donne la permission de me rejoindre dans la salle à manger…il est temps que tu reçoive ta récompense…

L’affront est sévère…l’image d’un âne idiot à qui l’on tend une carotte au bout d’une canne à pêche, se dessine dans l’esprit du jeune homme….
Il n’a pas le temps de répliquer qu’elle a déjà disparu dans un bruissement d’étoffes….nappée d’un rire cristallin et d’une effluve de parfum de luxe.
Sa seule réaction est de jeter l’essuie au sol…mouvement de colère qui pourtant ne servira à rien….s’il désire se nourrir un jour….


-----------------


La villa est grande….magnifique, pourtant la décoration plus que luxueuse n’est pas la seule préoccupation de Bok-Goo en cet instant.
Son estomac gronde et s’il ne mange pas bientôt, il sait que son humeur sera à exécrable…ce qui finalement ne changera pas grand-chose à son état habituel….
Alors qu’il arpente le sol marbré, son esprit lui joue des tours et c’est avec délectation qu’il imagine les différentes tortures qu’il se promet d’essayer sur elle….

L’idée de saccager sa chambre fleurit dans son esprit….le bruit des différentes étoffes sous ses coups de ciseaux, résonne doucereusement à ses oreilles… semblable à ses cris lorsqu’avec la même paire de ciseaux….il coupe sa chevelure blonde et décolorée…
Un sourire mauvais se dessine sur ses lèvres fendues….une autre idée encore….plus excitante que la précédente….
Le fameux rasoir pour terminer le travail….ses suppliques, ligotée face au miroir, lorsqu’avec une joie malsaine il transforme sa petite tête en bille de billard….

Plongé dans ses noirs projets, il arrive sans même se rendre compte à la salle à manger…..

Où l’attend une autre surprise…celle qui provoquera chez lui sans doute, une nouvelle vague de pensées perfides….
Revenir en haut Aller en bas
Mei-Ri Yue
Admin Papillon assassin en reconvertion
Admin Papillon assassin en reconvertion
Mei-Ri Yue

Nombre de messages : 163
Age : 39
Localisation : Dans l'ombre du Phénix et du Serpent.
Date d'inscription : 31/07/2008

Feuille de personnage
Affinités:: Bok-Goo...; Le Serpent qui lui a confié sa mission et le Phénix qui lui donne l'occasion de faire ses preuves...
Situation Profesionnelle:: assassin, femme de main du Phénix
Localisation sur l'ile:: Dans l'ombre du Phénix et du Serpent...

MessageSujet: Re: Villa Blanca (centre d'entraînement)   Mer 28 Jan - 0:12

Ambiance

La pièce est vaste... Grande cuisine américaine décorée avec gout, ouverte sur un espace meublé d'une large table ronde au design résolument moderne. Confortablement installée, Mei-Ri grignote le contenue de son assiette. Le bruit d'une porte se fait entendre. Elle ne prend même pas la peine d'interrompre son geste et continue de porter le morceau de carotte à ses lèvres.

Qu'est ce qu'on mange ?

Il se laisse lourdement tomber sur une chaise, avachi, pieds sous la table, face à elle. Les secondes passent, la réponse ne vient toujours pas. Il s'intéresse soudain au contenu de l'assiette de la jeune femme et constate la présence d'un mélange de légumes à la vapeur avec un blanc de poulet... plutôt dans le genre cuisine minimaliste...

Bon alors ? Et ma bouffe ? Elle est où ?
Elle sera là quand tu te la seras préparée...
Parce qu'en plus je dois me faire à manger ?

La blonde daigne enfin le regarder, le visage neutre, les yeux froids.

Tu pensais peut être que j'allais le faire pour toi ?

Une nouvelle fois sa fourchette vient vers sa bouche, dans un geste quasiment mécanique, ses mandibules s'actionne. Chacun de ses mouvements semble dicté par une grâce et un savoir vivre inné chez elle, digne des plus grandes tables. Mais de ça, il n'en a rien à faire, ce qui lui importe, c'est son ventre qui exprime son mécontentement par un grognement sonore.

T'es pas là pour t'occuper de moi ?
Je suis là pour te former, pas te couver...

Rageur, il se relève, envoie son siège glisser à un bon mètre derrière lui dans son mouvement. Visiblement satisfait de troubler le calme de la pièce, apparemment précieux pour la petite poupée, il se dirige à grandes enjambées vers le réfrigérateur.

Les prunelles sombres de la jeune femme dérivent vers Bok-Goo, immobile devant le réfrigérateur grand ouvert depuis maintenant plusieurs secondes.

Qu'est ce que c'est que ce bordel ?

Son cri est outré, sous le choc. Il referme le battant pour se ruer vers les placards... Son expression ne s'éclaire pas, au contraire de la mine de Mei-Ri qui s'illumine d'une nuance de profond amusement devant sa découverte de leurs provisions.

C'est un élevage d'escargots mangeurs de salade ici ?
Non, nous sommes seuls tous deux, comme tu le sais...
Mais y a quoi à manger, en dehors des deux carottes et trois bouts de salades ?

Elle se lève, son assiette vide en main, ses couverts posés en travers, de façon à tracer un axe de symétrie presque parfait. L'eau coule sur sa vaisselle, effectuée rapidement, précisément, ne laissant la possibilité à aucune saleté de demeurer. La porcelaine est essuyée et rangée à sa place dans le même mouvement, ne laissant une nouvelle fois aucune trace de son passage, jusqu'à sa chaise remise en place avec un soin méticuleux.

Enfin, elle ouvre le frigo à son tour et présente un par un les aliments devant un Bok Goo qui la regarde de plus en plus comme si elle venait de sortir de l'asile d'aliénés.


Lait de Soja, Tofu, légumes et fruits variés, viande maigre, des oeufs...

Un pas de côté, elle referme le réfrigérateur et, sur ses traces, ouvre un à un les placards.

Graines de kinoa, riz complet.
Et la vraie nourriture ? Elle est où ?
C'est justement de la vraie nourriture... l'idéal pour ce que nous attend !

_________________


Effleures tu seulement la réalité de celle que je suis vraiment Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Jung Bok-Goo
Triade
Triade
Jung Bok-Goo

Nombre de messages : 33
Age : 34
Date d'inscription : 22/01/2009

Feuille de personnage
Affinités:: Mei-Ri ; le Phénix et le Serpent pour qui il travaille
Situation Profesionnelle:: Sosie garde du corps de Park
Localisation sur l'ile:: Villa Bianca pour le moment

MessageSujet: Re: Villa Blanca (centre d'entraînement)   Mer 28 Jan - 15:26

Ambiance


Satisfaite, Mei-Ri martèle de son ongle nacré son petit menton
droit et volontaire, ses yeux flamboient de plaisir devant la mine déconfite de Bok-Goo….

J’vais pas manger ça…attends….
A l’instar d’un petit garçon que l’on prive de dessert, Bok Goo fait son deuil des hamburgers juteux de l’île, ajoutant cette nouvelle brimade au cahier des charges…
On vit très bien en mangeant sainement….
Il ricane, la regarde de haut en bas…..
Je comprends que t’es toute petite….
« Le fait que tu sois très petite ne m'étonne guère » ....
Elle marque une pause....
A défaut de ne pas parler Anglais, tâche au moins de ne pas massacrer ta langue maternelle !
La pique est gratuite…inutile, mais si satisfaisante pour la petite poupée qui gratifie son élève d’un sourire radieux…

T’es désagréable comme femme….jolie mais tellement désagréable qu’il doit pas y avoir foule au portillon pour te draguer !
La mine méprisante, il cherche la faille, tâtonne pour trouver ce qui la blessera…autant qu’elle égratigne son orgueil.
Quoi que y a le frangin du patron…..doit pas être si PD que ça finalement….
Sans plus le regarder, elle prend son sac pour y chercher son portable, il ne se démonte pas, visiblement lancé sur un terrain qu’il maîtrise à merveille…celui d’emmerder son monde…..
Tu m’inviteras à ton mariage au moins ?
Sans doute…..

Interloqué, il lève un sourcil….
T’es sérieuse ?
Mmm ?
Elle porte le téléphone à son oreille, à mille lieux de son babillage inutile…
Tu vas m’inviter ?
Oui oui !!!
Méfiant, flairant l’arnaque, il se saisit d’une carotte qu’il croque entre des dents d’une blancheur paradoxale au vu de son hygiène corporelle….
Et tu scronchMmmgrr décidéCronchmmm mouhahaha !!!!
Des morceaux de carottes s’éjectent de sa bouche, il rit bêtement bouche ouverte, et tandis qu’il tente de se faire comprendre, la petite poupée s’écarte avec une grimace affligée…..
Je suis au téléphone !!!!
Mmm ?
Elle s’écarte pour arpenter la cuisine téléphone toujours collé à l’oreille, agitant ses petits doigts vers le jeune homme, un peu comme si elle congédiait un domestique.
Va te changer….nous allons commencer l’entraînement…attends moi à la salle….
Gné ? Pas fini de manger moi !!!
Son interlocuteur se met à parler, la conversation se passe en anglais, au grand dam de Bok Goo qui finit par optempérer en jetant sa carotte sur le plan de travail…..
Un claquement de doigts qui n’interrompt pas sa conversation, arrête toutefois Bok Goo dans son mouvement….

Quoi ?
Ramasse tes crasses !
Il sait qu’elle aura le dernier mot, et puis si la bataille semble perdue, la guerre ne l’est pas….
La carotte attérit dans la poubelle et c’est en sifflotant que Bok Goo quitte la cuisine…le ventre vide certes, mais la tête remplie d’images qui ne présagent rien de bon pour la paix future du ménage.

Tandis qu’il se dirige vers la salle de sport, le bar du salon l’interpelle…..toutes les bouteilles d’alcool lui font l’effet d’un dessin animé de Walt Dysney……
A l’instar des trésors de nourriture et de boissons d’Alice au pays des merveilles, la bouteille de J&B semble lui dire : Bois-moi…celle de Gin : déguste-moi…..
Comment résister à cette tentation, ? Sans compter l’état d’énervement dans lequel il est plongé depuis ce matin, tout cela à cause de cette mini mégère autoritaire et méchante comme la gale.

Les glaçons s’entrechoquent dans le verre de cristal qu’il porte à ses lèvres, le liquide ambré et odorant commence à tapisser la paroi de son œsophage, apaisant et brûlant à la fois….
Ses yeux se referment doucement, balayant toutes les brimades de la matinée, un sourire étire ses lèvres….et tandis que le mot bonheur commence à prendre toute sa signification, une voix claque dans le silence de la pièce…..


Pas d’alcool !!!!! Interdit ici !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Mei-Ri Yue
Admin Papillon assassin en reconvertion
Admin Papillon assassin en reconvertion
Mei-Ri Yue

Nombre de messages : 163
Age : 39
Localisation : Dans l'ombre du Phénix et du Serpent.
Date d'inscription : 31/07/2008

Feuille de personnage
Affinités:: Bok-Goo...; Le Serpent qui lui a confié sa mission et le Phénix qui lui donne l'occasion de faire ses preuves...
Situation Profesionnelle:: assassin, femme de main du Phénix
Localisation sur l'ile:: Dans l'ombre du Phénix et du Serpent...

MessageSujet: Re: Villa Blanca (centre d'entraînement)   Mer 28 Jan - 17:18

Ambiance Laughing

D'un geste de la petite blonde, les volets roulants s'ouvrent. La lumière pénètre à flots par les vastes bais vitrées qui forment tout un pan de mur du vaste Dojo. Tout a été pensé avec soin dans ce lieu. Les tatamis recouvrent chaque centimètre carré du sol, à l'exception d'un bande, près de la porte.

Bok-Goo la dépasse, franchit la porte et s'apprête à faire le tour de la salle lorsqu'une main ferme sur son épaule l'arrête dans son élans. Sa voix résonne comme un couperet, ébahie de voir avec quelle nonchalance et quelle indifférence il s'apprêtait à souiller l'espace sacré des tapis.


Tes chaussures !
Quoi ?
On se déchausse avant de pénétrer sur les tatamis !

Joignant le geste à la parole, tout en souplesse, digne d'une danseuse étoile, elle ôte les siennes, pour une rare fois dénuées de talon ou de quelques fioritures et les dépose sur la bande de parquet laissée vide à l'entrée. Poings sur les hanches, à quelques centimètres de lui, elle lève le nez, le regard noir, attendant qu'il l'imite... Ce qu'il finit par faire en maugréant, prêt maintenant à continuer mais une nouvelle fois arrêté.

Et on salue l'aire sacrée avant de la souiller de notre présence !

Un salut pour cet endroit qui la ramène des années auparavant, alors que c'était encore elle l'élève... Les petits pieds nues de Mei-Ri effleurent plus qu'ils ne foulent le revêtement, traversant à pas légers et altiers la pièce pour attraper un objet au sol, à côté de la fenêtre.

Le coréen ne peut compter que sur ses réflexes pour attraper au vol ce qu'elle lui lance après s'être relevée, aussi vive que l'éclair. Sceptique, il ouvre le poing pour découvrir deux rouleaux de bande. Ses yeux s'élèvent vers le plafond en même temps que son rire, plein d'ironie.

Suis censé faire quoi de ça ?
Enroule les autour de tes paumes... Tu n'es pas encore habitué... Il ne faudrait pas que tu te blesses...
Tu te crois dans Rocky ?

Un sourcil de la belle assassine se lève, ne comprenant pas le dernier mot. Elle hausse les épaules, tout ceci lui important peu et commence à s'étirer, échauffant ses muscles acérés par des années d'entrainement. Lui la fixe comme s'il venait de voir une extra terrestre, continuant sur son idée, peu certain d'avoir bien compris son absence de réponse.

Rocky ... tu sais ? Le film !
Et en quoi est ce censé nous intéresser ?

Le frottement des bandes alors qu'il les installe autour de ses paumes rythme leur échange. De son côté, Mei-Ri garde un souffle régulier, paisible alors que les mouvements qu'elle effectue sont de plus en plus pointus et précis, défiant la souplesse du corps humain parfois.

T'es pas à la hauteur comme entraineur ... Jvois pas c'que tu pourrais m'apprendre que j'sais pas ! Et ... t'as pas de culture en plus ! Rocky !

Indifférente, elle garde le silence. Une nouvelle de ses piques vient de tomber à plat... Il hausse les épaules, peu importe, il ne renoncera pas à chercher le point faible pour appuyer dessus... avec une délectation sans borne !

Dis, on peut savoir ce que tu nous fais là ? Avec tes mouvements d'acrobate ? C'est cours de gym ?
Je m'échauffe... tu ferais bien d'en faire autant avant que nous ne testions tes capacités au combat !
Bah.... contre toi, pas besoin !

Le mépris est largement perceptible à travers ses mots. Après tout, en contemplant ce petit bout de femme en brassière et fuseau blanc, moulés sur elle comme une seconde peau, il a plutôt l'impression d'être devant une page de magasine féminin à la page « musclez vous à la maison » que face à son professeur de combat.

Cependant, lorsque le professeur en question se redresse et lance sa longue et haute queue de cheval dans on dos, son air déterminé aurait de quoi faire trembler une montagne.

Tu es prêt donc ?
Prêt à quoi ?
Apprendre à te battre !
Je sais me battre !
Vraiment ? Montre moi ce que tu sais faire !

Il se fend d'un sourire mauvais et se dirige vers elle, parfaitement immobile, semblant se soucier de lui comme d'une guigne. Il a enfin l'opportunité de lui faire rabattre sa fierté, sa rigueur... et ce manche à balai qui semble coincé au mauvais endroit chez elle !

Tu es prête ?
Tu es trop bruyant...

La lassitude sur laquelle elle vient de lui répondre et la faim qui le tiraille le mettent à bout. Poings en avant, prêt à en découdre, il se jette sur elle... pour faire face au plafond, une seconde à peine plus tard.

C'est tout ce dont tu es capable ?

Le temps qu'il se relève, elle prend une bouteille, laissée près de l'entrée. Le mélange qu'elle contient ressemble à une sorte de pâte farineuse, pas très engageante au premier abord, surtout lorsqu'elle lui présente son utilité en le lui fourrant dans les mains.

Bois ça ! C'est une boisson hyper protéinée, tu vas en avoir besoin...

_________________


Effleures tu seulement la réalité de celle que je suis vraiment Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Jung Bok-Goo
Triade
Triade
Jung Bok-Goo

Nombre de messages : 33
Age : 34
Date d'inscription : 22/01/2009

Feuille de personnage
Affinités:: Mei-Ri ; le Phénix et le Serpent pour qui il travaille
Situation Profesionnelle:: Sosie garde du corps de Park
Localisation sur l'ile:: Villa Bianca pour le moment

MessageSujet: Re: Villa Blanca (centre d'entraînement)   Mer 28 Jan - 19:26

Ambiance

Il se saisit de la bouteille…plus exactement, il lui arrache des mains, la gratifiant d’un sourire mauvais….

Je débarque pas de Mars, je sais ce que c’est !!!!
Il avale une rasade, s’essuie le menton du dos de la main…..
J’vais te donner une leçon ma belle.

Avec plaisir…..

Les deux protagonistes se dirigent vers le centre du Dojo sans se quitter des yeux….Bok Goo enlève son singlet dévoilant un torse finement musclé, luisant de sueur déjà….
A l’instar du taureau et du matador, ils se tournent autour, se toisent pour enfin engager le combat….
Si Bok-Goo maîtrise le kung-Fu, il possède néanmoins quelques faiblesses….
Le manque d’exercice, la lenteur de ses mouvements donne l’avantage à mei-Ri qui devient danseuse, esquivant chaque coupe de pied ou de poings avec une grâce déconcertante….


Tu es trop lent !!! concentre-toi !!!
Du bout du pouce, il s’essuie le nez, rageur…plaque ses cheveux en arrière des deux mains, sans se démonter….sans répondre à ses remarques…..
Reprends tes marques !!!! Fixe un point…et frappe !!!!
Je veux pas te blesser…
Ne t’occupe pas de ça….frappe pour faire mal…..

Même s’il la déteste au plus haut point, il ne peut s’empêcher d’admirer son style….son corps fin qui sautille avec grâce face à lui….sa queue de cheval qui suit le mouvement…..
Il ne peut s’empêcher de fixer les goutes qui perlent à la naissance de ses seins….les muscles de ses bras….la finesse de ses traits…

FRAPPE !!!!

Pris d’une soudaine envie de l’épater, il se met également à sautiller, enchainant tour à tour coups de pieds et de poings, figures acrobatiques qui finissent par se préciser et la faire reculer….

Bien !!!! continue !!!! Et regarde moi dans les yeux !!!! C’est mou tout ça !!!!!
Exaspéré par ses commentaires, Bok Goo commence à sentir la rage monter en lui….
Si tu te taisais déjà je pourrais me concentrer !!!!!
Elle éclate d’un rire cristallin qui se met à résonner à travers les murs de la salle, poussant Bok Goo hors de ses limites…
Il s’arrête…mains campées sur les hanches….
Je vois pas pourquoi tu te marres…. Mon éducation je me la suis prise à coups de poings, c’est ptète pas le top, mais je dois rien à personne !!!!
Elle s’immobilise à son tour….la tête penchée de côté…silencieuse, satisfaite de voir enfin le vrai Bok Goo…..
Emporté dans un tourbillon de colère, il étaye ses dires par de grands gestes….

Je me suis toujours battu pour survivre moi !!!! je cause ptetre pas bien, chuis ptètre pas aussi classe que toi….mais j’en veux t’entends ?????
Se frappant le torse de son poing, sa dernière phrase fait trembler les murs
J’EN VEUX !!!!
La petite poupée sourit, un éclat nouveau fait briller ses prunelles….
Alors prouve-le….

Elle se remet en position…..
Je ne suis pas une femme tu le dis toi-même…..alors bats toi comme si ta survie en dépendait….non pas pour me donner une leçon…mais parce que tu le veux…pour toi !!!

Il détourne la tête…visiblement découragé…
T’es trop forte…trop rapide pour moi….
Déjà il abandonne…ramasse son essuie au sol….et au moment ou il se retourne pour quitter nonchalamment la pièce, la voix de Mei-Ri claque comme un fouet.

Tu n’as pas de tripes…..si ton frère est dans cet état aujourd’hui….

Mais elle n’a pas le temps de terminer sa phrase qu’il se retourne comme un taureau en furie….
Ne parle jamais de mon frère t’entends ?????
Un sourire sadique fleurit sur ses lèvres de nacres…elle sait qu’elle vient de toucher un point sensible….
S’il est à l’état de légume aujourd’hui, c’est à cause de cette lâcheté qui te caractérise si bien….
L’homme se consume de colère…..la fureur fait trembler ses poings….
Frappe….tu en meurs d’envie….
Ses mots s’affadissent en un murmure….
Frappe Bok-Goo…comme si ta survie en dépendait….

Aveuglé par la haine, le jeune homme se rue sur elle, maladroit d’abord, ses gestes se précisent, les figures s’enchainent plus rapides les unes que les autres….avec une force hors du commun…
Un cri de rage résonne, à chaque fois qu’elle virevolte et évite un coup…ce qui pourtant ne le fait pas faiblir….
Il n’y a plus de poupée, plus de femme, juste une cible qu’il tente d’atteindre au prix d’un effort surhumain.
Elle possède plus de technique ce qui lui donne l’avantage, toutefois, Bok Goo se révèle être un adversaire de taille….faisant rouler des rafales de coups avec une agilité qu’elle ne lui connaissait pas….
Essoufflé, il perd de sa force….pourtant il continue, malgré ses muscles qui commencent à le faire souffrir douloureusement….

Une dernière prise, la pirouette qu’elle exécute pour éviter la dernière charge lui assure la victoire…
Lancé de toutes ses forces, Bok Goo ne peut éviter le mur qui se trouve derrière elle…il s’effondre en laissant échapper un grognement de douleur…..
Satisfaite, elle prend sa serviette scrupuleusement pliée sur le banc…..puis s’approche de lui….

Tu t’es bien battu…il te manque juste la technique…..si tu continues comme ça un jour tu seras à même de me battre….
La mine fermée, se frottant douloureusement le bras, il ne daigne même pas lever les yeux sur elle…blessé sans doute dans son orgueil….
Ce sera le plus beau jour de ma vie…..crois-moi…
Ce jour là sera synonyme d’une grande victoire pour moi, j’aurai enfin rempli ma mission !
Elle dégage un sourire fait de petites perles blanches….
A savoir transformer une amibe en combattant hors pair…en homme du monde…..
Puis plus bas…comme pour elle-même…
En homme tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Mei-Ri Yue
Admin Papillon assassin en reconvertion
Admin Papillon assassin en reconvertion
Mei-Ri Yue

Nombre de messages : 163
Age : 39
Localisation : Dans l'ombre du Phénix et du Serpent.
Date d'inscription : 31/07/2008

Feuille de personnage
Affinités:: Bok-Goo...; Le Serpent qui lui a confié sa mission et le Phénix qui lui donne l'occasion de faire ses preuves...
Situation Profesionnelle:: assassin, femme de main du Phénix
Localisation sur l'ile:: Dans l'ombre du Phénix et du Serpent...

MessageSujet: Re: Villa Blanca (centre d'entraînement)   Jeu 29 Jan - 7:03

Ambiance

Ces mots, elle les pense depuis qu'elle a pris conscience de cette mission qui lui a été confiée. Transformer ce qui, à ses yeux, n'est qu'un gosse des rues de Séoul, tel que, sous les ordres de la Famille, elle voyait évoluer sous les fenêtres des multiples demeures qu'elle a occupé. Quelle que soit son histoire, compulsée dans le dossier confié par Na Yung, elle sait qu'il n'en est rien. Mais, même s'il est plus âgé que l'original, Park, il n'en est pas moins beaucoup moins mature, de par son histoire, ses origines, son expérience.

La surprise se lit sur les traits de son élève lorsqu'il voit une main se tendre sous ses yeux, pour l'aider à se relever. Par ce simple geste, elle fait preuve de plus de compassion que quiconque la connaissant l'en croirait capable. En révélant sa hargne et une partie plus sincère de lui, masquée sous son ironie et son sale caractère, il est parvenu à retenir son attention. Jusqu'ici, il n'était qu'une mission, un pion vers son ascension aux petits papiers du Serpent, à présent, il est son élève... Un geste, un seul et tout ceci semble éclairci... même si elle ne l'épargnera pas pour autant, bien entendu...

Son ton est moins hargneux, même si toujours aussi froid et neutre qu'auparavant alors qu'un échange de mots secs se déroule dans la pénombre croissante de la fin d'après midi. Même si leur premier combat leur a paru court, dans ce microcosme du Dojo, la bulle guerrière de dépassement de soi dans lequel elle l'a mené, plusieurs heures ont passé.

Allons manger... Il faut reconstituer notre énergie, demain et les jours suivant ne seront pas aussi reposant que celui ci !
Reposant ? Tu t'fous de moi ?
Non, j'ai préféré commencé par une phase de test, plus calme.
Et beh ... qu'est ce que c'est quand c'est fatiguant pour toi !!!
Pour l'instant, tu n'y survivrais pas !

Il hausse les épaules, s'enfermant dans le mutisme. Les mots qu'elle lui a lancé au visage pour exciter sa haine revenant sans cesse, en boucle, dans son esprit. Elle est bien renseignée, très bien même, il aurait pu s'y attendre, même s'il ne pensait pas qu'elle saurait assimiler aussi vite les informations le concernant.. Elle n'a eu qu'une heure, maximum, seule, pour examiner les dossiers le concernant, pourtant, elle semble déjà les saisir dans les moindres détails...

Songeur, il reste appuyé sur le bar de la cuisine américaine, prenant à peine conscience qu'elle prépare un repas, pour deux cette fois. Il n'est pas plus à son gout que celui de ce midi, mais semble plus copieux. Ce n'est que lorsqu'elle lui tend une assiette par dessus le comptoir, avant de s'installer à sa place pour manger, qu'il prend conscience que ce soir, il mangera, sans même avoir à se soucier de se préparer sa nourriture.

Heu ... j'dois vraiment manger ça ?

D'un index, il désigne l'assiettée, moue exagérément dégoutée sur les traits. Brocolis, poisson et légumes variés se disputent la place avec du riz complet, juste agrémenté de citron et de curry se disputent la place sur la porcelaine. Même si le fumet est appétissant et les couleurs vives, dues à la cuisson vapeur, cela manque sévèrement de graisses et de gout plus prononcé pour lui. Néanmoins, il la suit à table, une chose lui parait un grand bénéfice dans tout cela... il n'a pas eu à le faire lui même !

Tout en mangeant, elle lance ses commentaires et conclusion de la journée, entre deux bouchées, toujours aussi délicate et distinguée dans ses gestes tandis que lui, est partagé entre hésitation à gouter cette cuisine si étrange pour lui et la faim qui le tiraille.


Tu as de la force... mais ne sait pas la gérer... Bien sur, il va falloir que nous travaillions ta musculature, Park est beaucoup plus imposant que toi...
Je suis musclé !
Bien sur, mais pas assez... tu as une musculature due à ta vie courante... Elle n'est pas travaillée... forgée.. C'est aussi par ce manque d'exercice que tes lacunes se font... en rapidité, en réflexe, en souplesse.

Elle pique un bout croquant vert qu'il ne parvient pas à identifié dans son assiette pour lever les yeux au ciel, revoyant en son esprit le combat de l'après midi.

Je ne suis pas forte... Face à toi, sans technique, ou en technique équivalente, je doute que je ferais le poids. Mais ce qui me rend gagnante, justement, ce sont mes faiblesses... Ma légèreté me donne la rapidité, ma carrure fine, ma souplesse et ma technique, la touche finale pour...
Me botter les fesses ?
Si tu veux...

Une nouvelle fois, elle range son assiette, fait sa vaisselle, lui laissant sa part sans un mot. Quelques minutes à peine après son départ de la table, elle se retire, le petit carnet qu'elle traine partout avec elle à la main, ne fait pas un geste de salut, mais lui lance une dernière recommandation, avant de disparaitre.

Couche toi rapidement, demain, la journée sera tout autre, les choses sérieuses commenceront... Bonne nuit Bok Goo !

Ses petits pas se font silencieux tandis qu'elle devient ombre pour se fondre dans l'obscurité de la maison et disparaitre dans la nuit.

_________________


Effleures tu seulement la réalité de celle que je suis vraiment Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Jung Bok-Goo
Triade
Triade
Jung Bok-Goo

Nombre de messages : 33
Age : 34
Date d'inscription : 22/01/2009

Feuille de personnage
Affinités:: Mei-Ri ; le Phénix et le Serpent pour qui il travaille
Situation Profesionnelle:: Sosie garde du corps de Park
Localisation sur l'ile:: Villa Bianca pour le moment

MessageSujet: Re: Villa Blanca (centre d'entraînement)   Jeu 29 Jan - 14:15

Ambiance1 obligée lol

Le soleil tente de se frayer un passage parmi les voiles de rideaux qui virevoltent au vent, il peut sentir son parfum, la douceur de son corps, la chaleur de sa main caressant son torse doux et zébré de cicatrice….
Ronronnante à côté de lui, ses cils battent comme les ailes d’un papillon qui vient de sortir de sa chrysalide….
Du bout de ses doigts, il dessine les traits de son visage, se noie dans ce regard si effronté, et si doux à la fois…
Nue sous les draps, semblable à une petite chatte repue, elle s’étend avec bonheur….miaule doucement afin de réclamer plus de caresses…plus de baisers….

Cette nuit était…magnifique Bok-Goo….je…
La petite poupée s’empourpre, baisse les yeux, visiblement troublée….
…je n’ai jamais ressenti cela auparavant….
Un sourire étire les lèvres du jeune homme.
Posé sur un coude pour mieux la regarder, il est fier d’avoir pu faire sien, ce joli corps aux reflets de lune….heureux de l’avoir comblée plus de 6 fois dans la nuit.

Et Joon ?
Joon ?
Ne t’avait-il pas comblée lui aussi ?
Elle éclate d’un rire cristallin, secoue la tête d’un geste gracieux, provoquant la cascade d’une myriade de boucles blondes sur ses frêles épaules….
Les yeux de l’asiatique s’étirent en deux petites lignes…l’idée qu’un autre homme ai pu la toucher fait gronder en lui un sentiment qu’il ne connaît pas…celui de la jalousie…

Joon…n’était que le bouffon…cette nuit, c’est l’empereur qui m’a honorée….
Son hilarité fait bien vite place à la sincérité….le ton est redevenu sérieux….elle semble troublée…
Bok-Goo...je me suis trompée sur ton compte…tu es un homme merveilleux, mais j’étais trop fière pour le comprendre….je te demande pardon…
Ce n’est rien…tu es toute pardonnée, joli papillon….
Elle le fait taire d’un baiser….puis se recule afin de murmurer….


Il est 9 heures !!!!!! C’est l’heure du jogging matinal !!!!! Lève toi fénéant !!!!!


Ambiance 2




Griffe dans le disque, une voix sèche découpe avec une joie presque malsaine les volutes de brume qui ensommeillent encore son esprit…

MmmmmmmGGrrrr
D’un coup sec, les rideaux sont tirés, le soleil darde cruellement ses rayons au point de l’aveugler douloureusement.
Non mais ça va pas de réveiller les gens aux aurores !!!!! Ptin !!!!
La silhouette de Mei-Ri se dessine lentement dans la lumière…mains campées sur les hanches, elle ressemble à une petite fille avec son survêtement bleu clair…ses deux tresses posées sur ses épaules…..
Aux aurores ? Tu plaisantes ? Il est 9 heures !!!!!
Tout en grommelant il tente de se redresser sur ses deux mains…..puis tout en s’ébouriffant les cheveux il ajoute :
Je faisais un magnifique rêve…tu as tout gâché…
Ah oui ?
Je rêvais que mes mains glissaient sur ton joli cou et serraient….serraient !!!! Tu devenais toute bleue !!!! Et miraculeusement, tu devenais silencieuse !!! Un pur bonheur !!!
Ses prunelles s’étirent, elle serre les dents, retenant une remarque acerbe….
Je t’attends en bas…tu as 10 minutes !!!!
RHAAAAAAAAAAAAAA JE SUIS BLOQUE !!!!!

Mei-Ri se retourne tout de go.
Qu’est-ce qui t’arrive encore ?
TU VOIS BIEN !!! JE PEUX PLUS BOUGER !!! C’EST TA FAUTE CA !!!!
Elle s’approche lentement, riant sous cape, tapote de son ongle vernis son petit menton volontaire…..elle ressemble à ces petites pestes qui ne se déplacent qu’en groupe dans les lycées….
C’est regrettable….
Puis d’un air sadique, elle s’esclaffe…
Tu ressemble à un vieux cheval paralysé…il va falloir t’abattre !!!
Bok Goo tente de se retourner sur le dos, défiguré par la douleur, il halète comme un vieux phoque….
T’as pas de cœur !!!
Et toi tu as la cervelle d’un moineau…je t’avais pourtant prévenu hier….on ne se bat pas sans un échauffement préalable !!!!!
L’asiatique arrive enfin à se retourner, ses yeux se plantent au plafond, il semble à l’agonie, grimace au point d’exaspérer Mei-Ri….
Ok…ce matin nous ferons de l’anglais…après tout, courir au soleil de midi te fera suer, ce qui n’est pas plus mal compte tenu des toxines que tu dois éliminer !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Mei-Ri Yue
Admin Papillon assassin en reconvertion
Admin Papillon assassin en reconvertion
Mei-Ri Yue

Nombre de messages : 163
Age : 39
Localisation : Dans l'ombre du Phénix et du Serpent.
Date d'inscription : 31/07/2008

Feuille de personnage
Affinités:: Bok-Goo...; Le Serpent qui lui a confié sa mission et le Phénix qui lui donne l'occasion de faire ses preuves...
Situation Profesionnelle:: assassin, femme de main du Phénix
Localisation sur l'ile:: Dans l'ombre du Phénix et du Serpent...

MessageSujet: Re: Villa Blanca (centre d'entraînement)   Ven 30 Jan - 3:22

Ambiance

Vingt minutes plus tard, la démarche raide, Bok-Goo consent enfin à descendre la rejoindre au salon. Son professeur l'attend, là, regard rivé sur lui dès son entrée dans la pièce.

Tu as un problème avec la notion du temps ?
Hein ?
Peu importe... pour l'instant... Commençons !
Quoi ? Et mon petit déj ?

Exaspérée, elle lève les yeux au ciel, ses dossiers, cahiers et livres serrés contre sa poitrine, image même de l'enseignante appliquée ayant préparé son cours avec soin.

Passe pour cette fois... A l'avenir, tu te réveilleras plus tôt ! Nous commencerons pendant que tu mangeras !
Peux même pas déjeuner en paix...

Il grommelle en passant à côté d'elle mais la jeune femme ne relève pas. Mei-Ri entame son installation sur la vaste table de salle à manger. Les feuillets se répandent dans un ordre évident alors que le coréen fouille les placards et provisions afin de trouver quelque chose de potable à se mettre sous la dent.

La carafe de jus d'orange -bio, bien entendu ! - claque sèchement sur le vernis de la table. Elle relève un œil critique vers lui, détaille le simple pantalon de jogging noir et le marcel blanc qu'il porte... Ses conclusions de la veille lui reviennent en tête alors qu'elle laisse ses prunelles courir sur lui, examen minutieux, technique, dépourvu de toute émotion, à l'image d'un horloger observant la mécanique d'une montre défectueuse.

T'as le droit de toucher ! T'as l'air d'en crever d'envie !

Mei-Ri sort de son espèce de transe pour le regarder avec des yeux ronds, ne comprenant pas de quoi il parle.

Je me disais qu'il faudrait que l'on commence dès cet après midi les exercices de musculation !
Tu penses jamais à autre chose qu'à bosser ?
Jamais !

A la manière de la veille, il se vautre plus qu'il s'installe sur son siège pour engouffrer une première tartine en quelques bouchées, mâchant la moitié du temps bouche ouverte, déclenchant une moue dégoutée chez la petite poupée, face à lui.

Peut on enfin commencer ?
Chi tu veuch...
Pardon ?

La bouchée impressionnante qu'il vient de mettre en bouche est avalée dans un bruit de déglutition peu ragoutant.

Si tu veux...

Well. Do you understand when I speak in English ?

Il n'a pas le temps de répondre que le portable de la petite blonde émet une mélodie extraite de la neuvième symphonie de Beethoven.

Toujours aussi délicate dans ses gestes, elle lève un doigt pour mettre en suspend sa réponse et extrait d'une de ses poches un téléphone hi tech, dernière génération. Le petit rectangle de plastique semble s'énerver, vibrant hardi petit jusqu'à ce qu'un de ses ongles savamment manucurés viennent presser une des touches.

Son sourcil gauche se relève en lisant le nom de l'expéditeur avant qu'elle ne se fende d'un mince sourire à la lecture du sms qu'elle vient de recevoir.


Qui c'est ? Ton mec ?

La curiosité de Bok-Goo prend le dessus, il se redresse de toute sa hauteur et tente de regarder par dessus le clapet. Elle fait cliqueter les touches à toute vitesse, tapant sa réponse d'un pouce semble t il habitué à l'exercice.

Qu'est ce que ça raconte ?

D'un mouvement sec, elle le rabat pour le faire disparaitre rapidement.

D'une, cela ne te regarde en rien et de deux, tu ne sais pas lire !
Bien sur que si !
Le coréen peut être ...
L'anglais aussi... un peu ... Je regardais des films !
Et bien nous allons voir ça !

Une nouvelle fois, la sonnerie retentit. Bok-Goo se fend d'un sourire ironique avant de reprendre ses mots, semblant les rouler sous sa langue, comme s'il dégustait le meilleur des vins.

Peut-on enfin commencer ?

_________________


Effleures tu seulement la réalité de celle que je suis vraiment Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Jung Bok-Goo
Triade
Triade
Jung Bok-Goo

Nombre de messages : 33
Age : 34
Date d'inscription : 22/01/2009

Feuille de personnage
Affinités:: Mei-Ri ; le Phénix et le Serpent pour qui il travaille
Situation Profesionnelle:: Sosie garde du corps de Park
Localisation sur l'ile:: Villa Bianca pour le moment

MessageSujet: Re: Villa Blanca (centre d'entraînement)   Lun 2 Fév - 18:25

Ambiance


Il n’y a pas de chose plus insupportable en ce monde qu’une personne pianotant un texto…ceci lorsqu’elle est censée s’occuper de vous….

Qui est-ce ?
Elle répond d’un sourire, absent, concentrée sur le petit écran de son portable.
Un soupir…le jeune homme finit par s’agiter sur sa chaise comme un enfant impatient de sortir de table.

Bon puisque tu veux même pas me répondre…..
Il se lève d’un trait, puis se raidit en entendant l’irascible claquement de doigts…la phrase qui le somme de se rasseoir….
Reste-ici, j’en ai pour 3 secondes…
Le regard mauvais, il ne peut s’empêcher de laisser échapper un petit rire moqueur….
Je ne voudrais pas te déranger en pleine crise de jalousie de la part de ton mec !!!!
Mauvaise elle dégage un sourire mesquin…
Comment pourrait-il être jaloux de toi Bok-Goo…un peu de sérieux s’il te plait !!!
Je cache bien mon jeu….
Et bien tâche de me montrer alors tes bons côtés….je ne demande que ça !
Son regard s’éclaire…son sourire est celui d’un vaurien…le genre qui plait habituellement aux femmes…
Ah oui ?
Assieds-toi et cesse de te faire des idées, je ne parlais pas de ça…
On sait jamais….
Il se réinstalle tandis que la jeune femme éteint son portable et le range dans sa poche….
Où en étions-nous…
Au fait que t’as jamais vu Rocky !!!!
Je tâcherai de combler cette lacune …en attendant écris-moi l’alphabet latin…tiens prends mon stylo…
Le jeune homme se raidit….se mord la lèvre, en fronçant les sourcils….
Je ne sais pas écrire en latin moi !!! Je pensais que tu devais m’apprendre l’Anglais !
L'alphabet latin est l'alphabet qu'on utilise majoritairement pour écrire les langues d'Europe occidentale ainsi que dans certains des pays qui ont été colonisés par les Européens….
Ah….
Dubitatif il laisse le stylo en suspend…
Bon…tu sais écrire quelques mots en Anglais ?
Oui….
Et bien montre-moi…

Bok-Goo prend la feuille posée face à lui….puis tente de s’exécuter, sous l’œil sévère de Mei-Ri….
Un bout de langue passe de sa bouche tant il est concentré….une fois son mot difficilement tracé, il lui tend la feuille, fier de lui…

Voilà !!!!
Cette fois c’est Mei-Ri qui doit se concentrer…il a du style oui…mais pour l’art contemporain, non pas pour l’écriture….
Je n’arrive pas à lire….
Ça promet !!!!! T’es sensée m’apprendre l’Anglais si jamais !!!!
Attends….c’est quoi ça ? ne me dis pas que dans ce pâté, il y a de véritables lettres, c’est une blague ????
Visiblement vexé, Bok-Goo devient grinçant…
C’est mon prénom tu sais pas lire ?
Ton prénom ?
Elle se met à rire, victime sans doute de ses nerfs mis à rude épreuve depuis hier….la main sur la bouche, elle tente d’étouffer ce petit rire cristallin qui irrite le jeune homme au plus haut point .
Je vois pas ce qu’il y a de drôle hein….
Les larmes aux yeux, elle essaye de se remettre, laisse fuser un ou deux mots pour repartir de plus belle….
Non…ce n’est pas drôle, c’est affligeant….
Le rire s’intensifie au point de provoquer chez Bok-Goo un élan de colère….il se redresse, ses yeux lançant des éclairs….

J’ai pas eu l’éducation qu’on réserve aux putes de luxe dans ton genre, mais au moins je peux encore me regarder dans une glace moi !
Tu n’es qu’un bel emballage…tu n’as pas de cœur…tu n’as même pas d’âme….tu as été programmée comme un robot pour obéir aux ordres…..

Il claque le stylo sur la table…puis avant de partir…..

Si ça t’éclate de tirer sur les ambulances, choisis toi une autre victime….j’préfère retourner en Corée que de me faire snober par une garce comme toi….
Chez moi, on a ptètre pas de fric, mais on sait ce qu’honneur et respect signifient…..de ce côté-là je crois que c’est toi qui a besoin de cours !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Mei-Ri Yue
Admin Papillon assassin en reconvertion
Admin Papillon assassin en reconvertion
Mei-Ri Yue

Nombre de messages : 163
Age : 39
Localisation : Dans l'ombre du Phénix et du Serpent.
Date d'inscription : 31/07/2008

Feuille de personnage
Affinités:: Bok-Goo...; Le Serpent qui lui a confié sa mission et le Phénix qui lui donne l'occasion de faire ses preuves...
Situation Profesionnelle:: assassin, femme de main du Phénix
Localisation sur l'ile:: Dans l'ombre du Phénix et du Serpent...

MessageSujet: Re: Villa Blanca (centre d'entraînement)   Jeu 5 Fév - 1:59

Ambiance

Une nouvelle fois, ce claquement de doigt irritant vient troubler le rythme de ses pas qui le mènent vers la porte, afin de ne pas rester une seconde de plus en la compagnie de sa tortionnaire personnelle. Certes, il se trouble mais ne s'arrête pas, bien décidé à ne pas répondre à ce pavlov qui se développe à vitesse grand V chez lui.

Ce qui le fait stopper sur le seuil de la porte, c'est une main qui vient d'effleurer son épaule, aussi légère qu'un papillon, assimilable à un courant d'air. La légèreté du mouvement l'en fait douter de sa perception. Bok Goo tourne légèrement la tête pour vérifier la présence de la petite blonde à table mais la découvre dans son dos, les yeux rivés sur lui.

Une nouvelle fois, Mei-Ri a fait preuve de sa capacité à passer inaperçue, se fondre dans les ombres, sans un bruit. Mais à présent, quoi que étonné de cette discrétion chez une créature qui lui apparait comme un parasite bruyant, il sait ce qui va venir et l'attend presque avec délectation... la réaction à ses paroles, prévisible : la colère... le déchainement de la furie à l'échelle de celle qu'il vient de déverser en quelques phrases.

Les yeux du jeune homme se plissent tandis qu'ils descendent vers son visage, attendant silencieusement. Seulement, le petit bout de femme qui lui fait face est loin de présenter les « symptômes » habituels chez ses condisciples de la gente féminine en pareil cas.

Ses traits, loin d'être déformé par la haine, conséquence habituelle lorsqu'on utilise pour une femme « pute de luxe » comme qualificatif, semblent figés dans la glace, comme lorsqu'il l'a vue pour la première fois. Ses prunelles sombres se sont vidées de toute émotion et sembleraient vide de toute âme... si seulement elles ne paraissaient pas si perçantes, ainsi rivées aux siennes.

Tu ne sais rien de moi...

Ces simples mots sont prononcés d'une voix froide, exempte de timbre, chaque syllabe détachée avec soin, comme si elle craignait qu'il n'en comprenne pas le sens.

Toi non plus !

Ses lèvres s'étirent dans un début de sourire, presque ironique, dépourvu de joie.

Je sais tout ce que le Serpent sait !
Des dossiers... tu crois ça suffisant pour connaitre quelqu'un ?
Jusqu'ici, l'inverse ne s'est jamais produit !

Lui reviennent en mémoire ces dizaines de « dossiers » précédant, pour d'autres genres de mission, bien suffisants pour s'infiltrer dans la vie d'une personne, dans sa tête... construits autrement aussi, il est vrai... bien suffisants pour percevoir l'humain derrière le nom ou le pseudonyme et mettre fin à ses jours.

Presque inconsciemment, ses doigts viennent effleurer le bout d'aile de papillon rouge qui s'échappe de son haut, symbolisant au su et au vu de tous ce qu'elle est, qui elle est, comme un pied de nez au monde entier, elle si connue dans le milieu et pourtant introuvable, invisible, dont seuls quelques élus connaissent à la fois les traits et la réalité.

Tu es vraiment un robot... Tu étudies, tu assimiles et tu crois saisir ce qu'est un être humain ? Ce n'est pas comme ça que ça marche !
Dans mon monde, si...

De ce monde, elle en est loin à présent. Sa main retombe, la faisant sursauter, imperceptiblement. Son regard qui s'était perdu se reprend, elle se redresse, porte de tête haut, altier. A présent, elle se fait cinglante, répondant indirectement aux attentes de son élève, mais en décalage.

Tu veux retourner en Corée, à ta vie minable ? Très bien ! Pars ! Prouve que tu es un lâche ! Prouve que tu ne vaux pas cette confiance que Park Zhao a placée en toi ! Prouve au Phénix qu'elle a eu tort de t'extraire du cul de basse fausse dans lequel tu te trouvais et qui te sers d'excuse pour ta médiocrité ! Cette condition, cette éducation que tu me ressers comme bouclier à chaque fois que je t'ennuie par mes enseignements !

Elle marque une pause dans ses paroles qu'elle assène à toute vitesse, son timbre se perdant une fois de plus pour la froideur, sa voix prenant des accents métalliques tant la rage la fait bouillonner intérieurement. Il n'est pas de ceux qui savent d'où elle vient... et il n'en a pas besoin, de cela, elle en est sure..

Quoi que, s'il savait ses origines, peut être se secouerait il... ou fuirait il en voyant ce qu'il pourrait advenir de lui, modeler entre de mauvaises mains. Un soupir lui échappe. Aussi froide et inhumaine fut elle conditionnée, au fond d'elle, les projets pour son éducation qu'elle a construit semblent doux en comparaison avec celle dont elle se souvient, ainsi qu'elle l'a voulu, aussi dure puisse-t-elle paraitre à son élève.

S'il part, elle aura échoué... s'il reste et échoue, il en sera de même... Cependant, enseigner à qui ne le désire pas relève de l'impossible. Une paire de secondes à peine se sont écoulées alors que ces pensées défilent à toute vitesse sous son crâne, aucune ne trouvant d'écho extérieurement en elle.

Sans attendre de réponse de la part de Bok Goo, elle se détourne pour reprendre la direction du plan de travail sur lequel ses notes l'attendent. Seuls quelques mots franchissent à nouveau ses lèvres, emprunt de non chalance, d'impartialité pour cette décision qui ne lui appartient pas.

Si tu retournes en Corée tel que tu es actuellement, tu seras tué, tu as approché de trop près bien des figures légendaires pour qu'Ils te laissent la vie sauve... eux qui m'ont appris ce qu'est honneur et respect, dans notre pays...

_________________


Effleures tu seulement la réalité de celle que je suis vraiment Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Jung Bok-Goo
Triade
Triade
Jung Bok-Goo

Nombre de messages : 33
Age : 34
Date d'inscription : 22/01/2009

Feuille de personnage
Affinités:: Mei-Ri ; le Phénix et le Serpent pour qui il travaille
Situation Profesionnelle:: Sosie garde du corps de Park
Localisation sur l'ile:: Villa Bianca pour le moment

MessageSujet: Re: Villa Blanca (centre d'entraînement)   Jeu 5 Fév - 3:04

Ambiance



C’est encore une menace ?

Même pas….
Elle détourne les yeux, visiblement lasse, fatiguée de se battre contre quelqu’un d’aussi buté….d’aussi passionné…d’aussi humain en somme…
Il soupire…s’ébouriffe les cheveux comme un gamin maladroit…

Je pensais pas ce que j’ai dit…..
Si tu le pensais…..
Leurs regards se croisent à nouveau…un soupçon de sincérité aussi fugace soit-il vient de percer les boucliers qu’ils ont élevé autour d’eux…mais pour combien de temps….

Bog-Goo grimace, mains dans les poches de son survêtement, il soupire, cherchant les mots qui briseront le malaise qui s’est installé entre eux, un malaise qu’il a voulu, mais qui les fait stagner dans une incompréhension respective…inutile….

J’veux apprendre….je suis là pour ça….
Bien…
Doucement, avec la même nonchalance qui le distingue, il se dirige vers la table, avisant déjà les livres couverts de lettres qu’il déchiffre à peine…
Comment je vais apprendre tout ça en trois mois…..c’est impossible….
Aussi légère que le papillon, elle vient de se déplacer comme une ombre derrière lui, sa voix semble rassurante…en tous cas moins coupante qu’à l’ordinaire…
Si le Serpent a investi autant d’argent dans cette opération, c’est qu’il croit en nous….
Elle lève ses petites olives noires vers lui….
Tâchons de ne pas le décevoir….
Un sourire échangé….à peine perceptible, mais suffisant pour les apaiser tous deux…..suffisant pour repartir cette fois du bon pied….vient de prendre naissance...pour le meilleur mais certainement aussi pour le pire, compte tenu de leurs caractères respectifs


-----------------------------

Les jours passent dans la petite propriété du bord de la mer, les cameras, tournent doucement dans un bruit électrique, pour observer les progrès du professeur et de son élève….
Parfois elles peuvent capturer des moments où Mei-Ri sourit….si rares mais si précieux pour une femme faite de glace, conditionnée à considérer les êtres humains comme des missions…
Les rixes font suite aux moments d’entraînements….aux dizaines de sucettes arrachées de la bouche du jeune homme pour atterrir dans la poubelle, aux cours d’Anglais et de Coréen qui se terminent souvent en disputes, parfois en éclats de rires…moments si rares mais qui effacent finalement tous les autres…

Comme ce matin là, où sur la plage, deux silhouettes se découpent dans les rayons du soleil, fines et à la fois athlétiques, elles sont les personnages principaux d’un tableau que tout peintre aimerait créer….
Tandis que le jaune paille se marie aux effluves de bleu, les deux silhouettes semblent fuir le soleil qui pourtant les réchauffe agréablement, elle se séparent pour mieux se retrouver sur deux lignes parallèles….
La plus grande s’arrête pour attendre l’autre….effectue quelques sauts et mouvements de combat….puis, s’arrête à nouveau pour tournoyer sur elle-même.

Tu ne tiens pas la distance joli papillon…
J’économise mes forces….
Il sourit, court de côté pour mieux lui parler, observer son petit déhanché gracieux et léger, ravissant certes mais peu rapide….
Tu comptes me mettre la pâtée à la fin du parcours ? Tu me réserves une de tes fameuses surprises ????
Comme un gamin, une envie de faire le clown lui prend, et c’est avec talent qu’il se met à imiter Bruce Lee. Ses cris caractéristiques, ses grimaces qui ont fait de lui une légende s’enchaînent à la vitesse de l’éclair, il saute, crie comme un chaton en mal d’amour, retombe sur ses pieds pour recommencer de plus belle…..

Mei-Ri finit par s’arrêter, à la fois amusée et excédée par les pitreries de son élève…

A présent que tu es bien échauffé…si nous faisions une course ????
Une course ? Tu plaisante ????? T’es battue d’avance !!!!
Tu parie ?
Ok !!!!! mais pour que le pari soit plus excitant, il faut des gages…..
Soit…
Tiens j’en ai un : si je gagne tu m’offres ton corps pendant une nuit entière…et si tu gagne je t’offre le mien !!!!
Un sourire béat jusqu’aux oreilles, Bok goo satisfait de lui, se campe mains sur les hanches face à elle…
Alors ?
Tu divagues ? Non j’ai mieux…si tu gagnes ce soir nous regarderons ton fameux Rocky….et si je gagne…nous ferons de l’Anglais !!!!! ça te va ?
Ok !!!!

Sûr de lui le jeune homme se met à tracer une ligne dans le sable du bout de son pied, puis tout en ricanant…

Dis déjà a tes gardes de nous envoyer le DVD….j'entends déjà Stallone crier Adriannnnnnne !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Mei-Ri Yue
Admin Papillon assassin en reconvertion
Admin Papillon assassin en reconvertion
Mei-Ri Yue

Nombre de messages : 163
Age : 39
Localisation : Dans l'ombre du Phénix et du Serpent.
Date d'inscription : 31/07/2008

Feuille de personnage
Affinités:: Bok-Goo...; Le Serpent qui lui a confié sa mission et le Phénix qui lui donne l'occasion de faire ses preuves...
Situation Profesionnelle:: assassin, femme de main du Phénix
Localisation sur l'ile:: Dans l'ombre du Phénix et du Serpent...

MessageSujet: Re: Villa Blanca (centre d'entraînement)   Jeu 5 Fév - 4:01

Boa – N°1

La petite blonde lève un sourcil à son cri et ses mimiques, ne comprenant pas la référence. En attendant qu'il finisse sa démarcation et ses pitreries, elle effectue quelques mouvements d'échauffements, évaluant mentalement ses chances de gagner.

Si en combat, elle est encore certaine de le mettre au tapis pour un peu qu'elle s'en donne la peine, pour la course, il en est tout autre. Pour cela, il semble bien entrainé et elle, même si elle est rapide, doit prendre en considération un élément considérable qui la met en désavantage... son mètre cinquante deux centimètres... c'est à dire trente-trois de moins que lui... et autant de longueur de jambes en moins...

Dans ses pensées, elle sursaute lorsque la main du jeune homme s'agite sous son nez. Un sourire aux lèvres, il la contemple, intriguée par ses airs conspirateurs.


Si je ne te pensais pas si droite, je penserais que tu prépares un mauvais coup !
Moi ? Honte à toi de penser cela de ton professeur!
En attendant, professeur, prépare toi à perdre!
C'est ce qu'on verra !

Tous deux se placent sur la ligne de départ improvisé. Mei-Ri se regroupe, à l'image des athlètes, commençant à donner le départ.

Prêt...

Ses muscles se bandent, prêts à l'effort, échauffés et affutés pour cette raison.

Feu...

A peine a-t-elle prononcé ce mot qu'elle part comme une fusée, regard rivé droit devant. Un cri outré retentit derrière elle, lui arrachant un large sourire.

Hey ! Mais tu triches!
Je comble mes faiblesses !

Un éclat de rire lui répond tandis qu'il met tout en œuvre pour combler la distance qu'elle a imposé entre eux.

Le premier à la jetée !
Tu vas tenir la distance ?
Tais toi et cours ! Tu vas dépenser ton souffle !

Les enjambées de la jeune femme sont rapides et larges mais rien en comparaison avec celle de son adversaire. La différence qu'elle étudiait avant le départ lui permet de la rattraper. Si du point de vue rapidité de pas, ils se valent, l'écart entre leurs enjambées marquent l'avantage pour lui.

Tu devrais appliquer tes propres principes petit papillon !

Avec un petit sourire de côté, il la dépasse, moins d'une demi minute après le départ. Excédée de se faire battre si facilement, elle accélère ma course, à l'instar de la cadence de son souffle qui adopte un rythme supérieur. Au prix d'un effort, elle parvient à le rattraper, le sourire remplacé par une expression sérieuse, reflet de son profond instinct de compétition et de son manque d'habitude de perdre.

Si tu crois que je me laisserais vaincre si facilement !
T'es à fond là ? Gaffe au claquage !
Non et toi ?

Un nouvel éclat de rire retentit lorsqu'il marque une accélération en réponse à sa question, semant le petit bout de femme dans un premier temps pour jeter un coup d'œil et la voir remonter à sa hauteur. Leur objectif n'est plus qu'à quelques mètres, le sprint final s'entame, le gagnant ne fait à présent plus l'ombre d'un doute mais elle ne lâche pas l'affaire, s'entêtant à vouloir aller plus loin, plus vite, au delà de ses limites, ainsi qu'elle y est habituée.

Adriaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaanne !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Main sur l'un des rochers de la jetée, le cri de victoire retentit dans ce paysage paradisiaque. Quelques secondes plus tard, Mei-Ri le rejoint. Lui, adossé à la roche, bras croisés, reprenant son souffle, la contemple dans son arrivée.

Alors ? A bout de souffle la petite poupée ?

Vexée, elle ne répond pas, main sur les cuisses, penchée en avant, en quête de son souffle. Ses joues rougies sont rougies par l'effort, des mèches blondes collent à la peau de son visage, ses yeux brillent d'un éclat rageur, en colère contre elle même.

Oh ... Serais tu mauvaise perdante?
Mauvaise perdante ? Moi ? Certainement pas !
On dirait pourtant bien que si !

Faisant mine de continuer les mouvements pour garder ses muscles échauffés, elle travaille ses articulations, se détourne de lui, pour enfin lâcher, d'une voix boudeuse.

Tu es beaucoup plus grand que moi... C'était un combat injuste !
Tu as triché! Je n'aurais pas de pitié !

Ses accents rieurs la font se redresser, poing sur les hanches, pour le dévisager, étonné qu'il ait la victoire si modeste.... modestie bien vite expliquée...

Ton air ne me dit rien qui vaille... Tu ne comptes tout de même pas te venger cet après midi pendant la séance de combat ?
Moi ? Honte à toi de penser cela de ton professeur!
Mouais ... Ai déjà entendu ça quelque part !

En se retournant, elle lui décroche un sourire taquin, le visage étonnamment vivant venant d'elle.

Allez champion ! La salle de musculation nous attend !

D'un bond, il se redresse, toujours aussi joueur, alors qu'elle repart d'une petite foulée dans le sens inverse. Son élève la rattrape sans souci et cale son pas au sien, d'humeur bavarde. Toutefois, c'est elle qui le surprend en prenant la parole en premier, d'une voix presque timide.

Dis moi Bok-Goo... Qui est-ce Adrianne ?

_________________


Effleures tu seulement la réalité de celle que je suis vraiment Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Jung Bok-Goo
Triade
Triade
Jung Bok-Goo

Nombre de messages : 33
Age : 34
Date d'inscription : 22/01/2009

Feuille de personnage
Affinités:: Mei-Ri ; le Phénix et le Serpent pour qui il travaille
Situation Profesionnelle:: Sosie garde du corps de Park
Localisation sur l'ile:: Villa Bianca pour le moment

MessageSujet: Re: Villa Blanca (centre d'entraînement)   Jeu 5 Fév - 4:56

Ambiance


Ptin tu vas adorer tu vas voir le gars il….
Assieds-toi Bok-Goo s’il te plait……
Sautillant comme un gamin en position de boxeur, il continue, droite, gauche, droite…jeu de jambes, tête gigotant de gauche à droite, concentration extrême….
En fait Rocky est une fausse-patte tu vois ? Au lieu de frapper comme ça….il frappe…comme ça..
Tu veux du pop corn ?
Ouaiiiis !!!!!!
Il attérit sur le divan, carrément collé contre Mei-Ri qui se ramasse doucement sur elle-même, afin de ne pas froisser ses vêtements….
Ptin chuis trop excité !!!! ça fait 2 ans que je l’ai pas vu…en plus c’était sur une vieille tv !!!!! tiens passe-moi les chips vilaine gourmande !!!
Avisant déjà le nombre de calories écrites sur le paquet, Mei-Ri se le voit arraché des mains en une fraction de secondes…
Hey !!!!
Tais toi ça commence !!!!!
Qu’est-ce qu’une fausse patte ?
Intriguée, la jeune femme prend la pochette du DVD afin de lire le résumé de l’histoire….Bok-Goo, ravi d’enseigner pour une fois quelque chose à son professeur, se décale pour accompagner ses explications de grands gestes et de coups de poings dans le vide…
Ben en fait, une fausse patte, c’est un boxeur gaucher….sa posture de garde est inversée par rapport à celle d'un droitier.….
En fait…le droitier lui aussi peut changer sa position de garde en fausse patte pour tirer avantage du fait que la plupart des boxeurs manquent d'expérience face aux gauchers. De plus, s'il possède une puissante gauche, cela lui procure une nouvelle combinaison explosive. Alors tu sais, un gaucher converti peut utiliser un jab du droit suivit par un direct du gauche, avec l'intention de pousser son adversaire à se décaler sur son côté gauche. Alors, il peut simplement tourner son corps vers la gauche pour faire face à son opposant, reprenant ainsi sa véritable garde, et enchainer avec un direct du droit….tu comprends ?

Oui….
Des étoiles dans les yeux, éclairé par le halo bleu de l’écran plat, Bok Goo pose ses deux pieds sur la table basse, puis d’un geste rapide, passe son bras autour des épaules de Mei-Ri…
Regarde !!!! Comme au cinéma, on dirait qu’on est fiancés !!!!
Pressée contre lui, elle n’a pas le temps de vraiment réagir, surprise sans doute par l’enthousiasme du jeune homme face à l’écran…
Bok-Goo ?
Mmmm ?
Je te rappelle que nous ne sommes pas fiancés !!!!
Tentant de se défaire doucement de son emprise, elle ne peut s’empêcher de remarquer les douces effluves qui émanent de son torse puissant….lavé, soigné et même parfumé, il ne lui manque plus qu’une bonne teinture noire pour qu’enfin il ressemble à Park…
Oh je plaisantais hein !!!! ça te gêne de rester près de moi ?
Non….mais….
Chuuut !!!!! regarde c’est elle Adriane, c’est sa femme…enfin sa future femme…..au début elle est mal fringuée…on pourrait même croire qu’elle est moche avec ses lunettes ….pi elle a honte d’elle-même…mais elle va changer !!!!
Puis plus bas…un petit sourire triste en coin…
Un peu comme moi quoi….
Mei-Ri déstabilisée par la sincérité de ses propos, regarde à son tour l’écran, étrangement blottie contre un Bok Goo, se bâfrant de chips aussi bruyamment qu’un camion poubelle….
Quand va-t-elle changer ?
Ben….Rocky il est amoureux d’elle tu vois ! il sait bien que derrière ses lunettes, c’est une belle femme quoi….il va lui redonner confiance en lui donnant tout son amour….
Bizarrement, c’est avec émotion qu’il vient de dire ces derniers mots….
Et puis c’est elle qui deviendra sa force, et qui à son tour lui offrira toute sa confiance….c'est important pour qu'il devienne champion...

Hypnotisés tous deux par cette histoire qui ne diffère pas tant de la leur, Bok-Goo et Mei-ri viennent de lâcher la bride…ils se regardent, puis échangent un sourire sincère….
Le moment est rare, agréable, et c’est devant cette fable à l’Américaine que ces deux Coréens que tout sépare, viennent enfin de comprendre une chose…

Dans une équipe gagnante, ce sont des sentiments comme le respect et la confiance qui priment par-dessus tout….et qui font la différence….
Revenir en haut Aller en bas
Mei-Ri Yue
Admin Papillon assassin en reconvertion
Admin Papillon assassin en reconvertion
Mei-Ri Yue

Nombre de messages : 163
Age : 39
Localisation : Dans l'ombre du Phénix et du Serpent.
Date d'inscription : 31/07/2008

Feuille de personnage
Affinités:: Bok-Goo...; Le Serpent qui lui a confié sa mission et le Phénix qui lui donne l'occasion de faire ses preuves...
Situation Profesionnelle:: assassin, femme de main du Phénix
Localisation sur l'ile:: Dans l'ombre du Phénix et du Serpent...

MessageSujet: Re: Villa Blanca (centre d'entraînement)   Jeu 5 Fév - 6:01

Ambiance Laughing

Les hauts parleurs hurlent « ADRIAN » avec la voix de Stalone, quelques mots d'amour... L'écran noircit, le générique apparait. Bok Goo se penche par dessus l'accoudoir du canapé pour rallumer la lampe sur pied et se tourne vers sa compagne, juste à temps pour la voir écraser une larme qui menaçait de rouler sur sa joue d'un geste vif.

Oh !!! Tu pleures devant les films ?
NON !
Si !! Je t'ai vu !!! Et beh miss glaçon !! J'aurais pas cru ça de toi !
Ce n'est pas à cause du film ! Je suis fatiguée ! C'est tout !
Mouais...

Il n'insiste pas devant son air buté, presque boudeur, ne voulant pas troubler le drôle d'harmonie trouvée pendant le visionnage du film. Comme un gosse, il attrape la télécommande et le boitier du DVD pour tomber en extase en l'ouvrant.

Oh !! Ils ont mis l'intégrale !!! Les six !!!!
Six ? Parce qu'il y en a six ?
T'y connais vraiment rien hein !

La petite blonde attrape un coussin, libéré lorsqu'il s'est relevé et le serre contre sa poitrine, ramenant ses jambe sous elle, afin de s'épargner une réponse à cette évidence qui l'horripile.

Oh allez ... C'est pas grave, t'es pardonnée... Mais dis moi ? T'as vécu en ermite pour pas connaitre Rocky ?
Si on peut dire...

Son air sérieux intrigue le coréen, soudain plus grave, ses airs de gamin au matin de Noël s'effaçant pour laisser place à une expression plus adulte.

Tu sais... Je crois qu'il va falloir qu'on parle un jour...
Parler de quoi ?
Se connaitre... Comprendre les blanc que tu laisses et ce qui t'as échappé à travers les dossiers.... Peut être pour mieux s'entendre...
Oui oui ...

Après l'ambiance bon enfant de la soirée, la gravité soudaine de la jeune femme lui semble un sac de plomb sur le dos. Étrangement, il n'entend pas la finir ainsi. Son regard court autour de lui pour retomber sur le coffret de DVD qu'il déroule sous ses yeux.

Dis ... Allez ! On regarde le deux ?
Bok Goo... il est tard !
Et puis ? J'ai gagné la course ! C'est moi qui décide !
Tutututut ! L'enjeu était de regarder Rocky si tu gagnais !
Oui mais tu n'as pas précisé lequel !

Son poignet se tourne pour révéler sa montre qu'elle observe d'un oeil critique.

Tu sauras te lever pour demain ?
Mais oui !!! Allez !! S'il te plait !!! Fais moi plaisir ! Tu vas voir, tu vas A-DO-RER !!!!!!

Hésitante, la blonde assassine fait aller sa bouche de gauche à droite, pesant le pour et le contre, évitant par dessus tout l'air de chiot suppliant de l'homme face à elle afin de ne pas se laisser attendrir. Avec un soupir, elle accepte cependant sa défaite.

C'est entendu... mais attention, je n'aurais pas de pitié demain si tu es fatigué !

Ni une, ni deux, il donne le disque à avaler au lecteur et se propulse sur le canapé pour regagner les côtés de sa colocataire pour l'occasion.

Alors là tu vois, Apollo Creed...
Bok Goo ! Je peux voir le film sans que tu ne me le racontes à l'avance ?
Bah si je peux pas t'expliquer, c'est pas drôle !

Les yeux de Mei-Ri roulent vers le ciel, à l'image de ceux d'une mère, hésitante entre l'agacement et l'amusement devant les pitreries de son enfant. La laissant à ses considérations, il se penche à nouveau, à faire basculer la banquette, pour attraper un paquet de chips qu'il ouvre d'un geste brusque.

Tu comptes en avaler beaucoup comme ça ?
Jusqu'à ce que j'explose ! T'en veux ?

La moue dégoutée qu'elle arbore lui sert de réponse.

Fais pas la dégoutée !! C'est super bon !! T'as même pas gouté !
Trop calorique !
Allez !!! T'es toute fine ! C'est pas ça qui va te faire grossir !
Ce n'est pas la question !
S'il le faut, je t'en ferais gouter un de force !

Des yeux ronds se rivent sur lui à sa répartie. Elle lâche son coussin et attrape le large pot de pop corn, le plaçant en bouclier entre elle et lui.

Tu n'oserais pas...

Sa tête oscille de droite à gauche, appuyant ses mots tandis qu'il prend une pleine poignée de chips et commence à se relever sur une jambe, se penchant dangereusement sur elle.

Bok-Goo...

Le large sourire sur ses lèvres n'inspire rien qui vaille à Mei-Ri, semblant prête à se défendre.

Ne viens pas te plaindre après si je te fais mal !
Tu ne sais donc pas jouer ? Oublie un peu les techniques et amuse toi !

Sur ses mots, il se jette, un bras sur l'accoudoir, dans le dos de la jeune femme, l'autre, main levée au dessus de son visage, menaçante, semblant prête à lui faire enfourner la pleine poignée de chips qu'il tient.

Allez ... ouvre la bouche !!!!!
Pas question !

Dans un geste, il lui lance un pétale de pomme de terre. L'étonnement se lit sur les traits de l'enseignante... il a osé. Comme par réflexe, elle plonge les doigts dans le seau de maïs et commence à le canarder, de son mieux, coincée comme elle est entre le canapé et son attaquant. Malgré elle, le fou rire commence à la gagner, lorsqu'elle voit un grain blanc rester accrocher dans les cheveux du coréen.

Tu vois ! C'est si mauvais que ça ? J'avais raison !!!!!!!!
On va rater tout le fim !
Pas grave ! Y a le bouton arrière pour ça !

Le mitraillage de pop corn reprend de plus belle, leurs rires se mêlant. Pour une fois, elle semble oublier sa méticulosité, se fichant royalement des miettes qui en manquent pas de se former sur les coussins, ne reculant devant rien pour faire fléchir son adversaire... avant qu'elle ne tombe morte de rire.

_________________


Effleures tu seulement la réalité de celle que je suis vraiment Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Jung Bok-Goo
Triade
Triade
Jung Bok-Goo

Nombre de messages : 33
Age : 34
Date d'inscription : 22/01/2009

Feuille de personnage
Affinités:: Mei-Ri ; le Phénix et le Serpent pour qui il travaille
Situation Profesionnelle:: Sosie garde du corps de Park
Localisation sur l'ile:: Villa Bianca pour le moment

MessageSujet: Re: Villa Blanca (centre d'entraînement)   Jeu 5 Fév - 6:49

Ambiance


Explosés de rire, les deux Coréens continuent un combat qui devient finalement corps à corps…enchainant les prises et les jets de pop corns, ils finissent au sol, roulant l’un sur l’autre comme des enfants…
Le rire cristallin de Mei-Ri l’emplit de joie, elle ressemble à une petite fille, les joues rosies de bonheur, le sourire éclatant, finissant à califouchon sur lui, il tente toutefois de la déstabiliser, sans succès….

Cette fois c’est la fin !!!!!
Pitié Adriane !!!!!!!
Se saisissant du pot de Pop corn, une grande poignée en main, elle devient solennelle…..
Tu vas payer Bok Goo !!!!
Chuis fauché !!!!
Essoufflés, ils éclatent à nouveau de rire, Bok Goo se protège le visage de ses deux mains, puis tente une petite percée en les déplaçant légèrement…
Tu vas faire quoi Chipie ?
Il n’a pas le temps de continuer sa phrase qu’il reçoit dans la bouche une cinquantaine de popcorns à la fois….la jeune femme se servant de ses deux mains comme de chausse-pieds….
Il pourrait râler, il n’en est rien, il explose de rire éjectant la majeure partie du contenu de sa bouche, s’étranglant tout en essayant de parler, il implore la pitié de la petite poupée qui finit par se calmer….

A bout de force tous les deux, ils halètent en souriant et en soufflant…les mèches dorées de Mei-Ri tombent de ses épaules…Bok Goo sourire béat, semble ébloui….

Pourquoi tu me regardes comme ça ?
Parce que…..
Il tend la main, enlève quelques pop corns de sa chevelure de Lionne, tout en replaçant ses mèches derrière son oreille….
J’avais jamais remarqué….
Remarqué quoi ?
Son sourire devient sincère, et pour la première fois une lueur étrange éclaire son regard…..
Que t’étais si belle quand tu souriais……
Elle ouvre la bouche de surprise, tente de formuler une réponse qui pourtant ne vient pas…
On te l’a jamais dit ? Pourtant c’est vrai….j’ai jamais vu de fille aussi belle que toi….bon en même temps faut aimer les fausses blondes hein !
Piquée au vif, les yeux de Mei-ri s’étirent en deux petites lignes…..
Espèce de….
Mais elle n’a pas le temps de continuer sa phrase qu’elle se retrouve sur le sol…cette fois c’est lui qui l’immobilise….
Essouflée, sa poitrine se soulève rapidement….ses cheveux étalés sur le sol forment un tapis d’or….épuisée elle est à sa merci…elle pourrait lui faire mal d’un coup de genou, mais elle n’en fait rien….elle reste immobile sans même savoir pourquoi…
Sa main devient légère…à son tour elle enlève les pop corns de sa chevelure, avec une lenteur calculée….consciente que ce qu’elle fait peut être lourd de conséquences….

J’aime tes cheveux….
Demain nous nous occuperons des tiens….
Tu n’aime pas les faux blonds ?
De nouveau elle éclate de rire……
Je préfère les bruns ténébreux….
Alors si je teins mes cheveux j’ai une chance ?
Une chance ?

Troublé, il caresse son visage comme il le ferait d’une porcelaine précieuse….
Une chance de pouvoir te voler ça….
Et comme si le geste était naturel, sans même réfléchir, il pose ses lèvres sur celles de la jeune femme….
L’instant est magique, hors du temps…..leurs langues se trouvent, pour se mêler en un ballet doux et plein de tendresse….
Celui-ci se prolonge, les plongeant tous deux dans une sorte de cocon à la chaleur bienfaisante.
Il ne tente rien d’autre, puis se recule en lui souriant, caressant de son pouce ses lèvres nacrées….

Bok-Goo….
Tu n’es pas responsable…tu ne m’as rien donné…c’est moi qui te l’ai pris…..
Se redressant sur le coude, Mei-Ri tente de reprendre ses esprits…troublée sans doute par le soudain charisme qui se dégage de celui qu’elle considérait au début comme un dossier….
Tu n’aurais pas du…
Et pourtant je ne regrette rien….c’était si désagréable que ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Mei-Ri Yue
Admin Papillon assassin en reconvertion
Admin Papillon assassin en reconvertion
Mei-Ri Yue

Nombre de messages : 163
Age : 39
Localisation : Dans l'ombre du Phénix et du Serpent.
Date d'inscription : 31/07/2008

Feuille de personnage
Affinités:: Bok-Goo...; Le Serpent qui lui a confié sa mission et le Phénix qui lui donne l'occasion de faire ses preuves...
Situation Profesionnelle:: assassin, femme de main du Phénix
Localisation sur l'ile:: Dans l'ombre du Phénix et du Serpent...

MessageSujet: Re: Villa Blanca (centre d'entraînement)   Jeu 5 Fév - 7:40

Ambiance

Les émotions défilent dans son regard, évènement rare chez elle s'il en est. Ses prunelles font de rapides va et vient, hésitant entre les yeux sincères sur elle et... ailleurs. Là où il est plus facile de regarder, de rester froide, là où rien ne vient troubler la reconstitution de sa carapace qui, lentement, sans qu'elle ne s'en rende compte, s'affaiblit par de multiples fissures... Autant que de rires ou de crises de colère, autant que de fois où elle s'est laissée aller à mettre à bas son masque pour révéler une petite partie de celle qu'elle enferme depuis bientôt vingt ans.

Et pourtant je ne regrette rien….c’était si désagréable que ça ?

Bouche entrouverte, elle tente de se redresser un peu plus... pour finir par renoncer, chaque geste la rapprochant plus qu'il ne l'éloigne de lui.

Qu'est ce que...

Enfin, elle parvient à se fixer, river ses deux billes sombres aux siennes pour tenter de contenir le trouble ostensible dans sa voix.

Qu'est ce que tu fais Bok Goo ?
Ça parait pourtant évident...

Au fond d'elle, elle s'y attend, pourtant, lorsqu'il se penche à nouveau sur elle, soutenant sa nuque d'une main pour venir poser à nouveau ses lèvres sur les siennes, elle ne trouve rien d'autre à faire que de répondre à son baiser.

Une alarme retentit en son esprit, la poussant, la forçant à réagir. Son visage s'incline légèrement, rompant le contact entre leurs bouches. Ses mains prennent appui au sol pour l'aider à se glisser pour s'échapper de sous lui, s'asseyant au sol, face au jeune homme.

Je pensais pourtant que...

La distance, même infime, qu'elle a imposé entre eux fait germer une idée dans la tête du coréen, pensée qui fait luire une seconde une lueur de rage dans ses prunelles.

C'est ça ! Je ne suis pas assez bien pour...

Les doigts de Mei-Ri viennent se poser sur ses lèvres pour l'interrompre, ne lui laissant pas finir sa phrase. Elle secoue la tête, hésitante, perdue.

Ce n'est pas ça...

Sa main glisse le long de son menton pour se porter contre sa joue, rapidement rejointe par sa jumelle, se plaçant en symétrie, prenant délicatement en coupe son visage. Timidement, elle se rapproche de lui, lui faisant don à son tour d'un baiser, doux, plein d'hésitations, d'interrogations auxquelles elle est loin de pouvoir répondre.

En quelques semaines, le monde dans lequel elle évoluait depuis son enfance s'est trouvé chamboulé. Cet univers, cette façon de vivre dont elle était persuadée d'être la seule façon pour elle de survivre... Tout ici tend à lui prouver le contraire... De Park à cet élève, cette mission qu'il lui a échoué, en passant par Joon. Autant d'êtres dont, si elle avait du les observer de l'extérieur, elle n'aurait jamais parié sur la survie dans les sphères dans lesquelles ils évoluent.

Tout la perd...jusqu'à la tendresse pleine de sincérité qu'il met dans sa réponse. Enfin, les paupières de la jeune femme se ferment, savourant la caresse du bout des doigts sur son visage, puis, celle de ses lèvres sur ses yeux clos. Lorsqu'enfin elle rouvre les yeux, il semble attendre qu'elle revienne sur terre pour poser sa question

Quoi alors ?
Ce n'est pas une bonne idée ...
Pourquoi ?
Tu es mon élève...
Et ça t'empêcherait de m'apprendre ?
Ce n'est pas correct, ce n'est pas éthique !

Les mains de Mei Ri retombent sur ses genoux et se serrent l'une contre l'autre. Ses doigts se tordent à s'en faire mal, geste rapidement interrompu par la main de Bok Goo qui vient les couvrir pour attirer son attention.

Et si je te promets que cela n'altérera en rien notre mission, au contraire ?
Je ne sais pas...
Lâche toi Mei Ri ! Bon sang ! T'es pas qu'un robot ! Tu l'as prouvé ce soir ! C'était si désagréable de perdre ton masque de femme de glace pour revêtir visage humain ?
Justement... laisse moi le temps...
Le temps de quoi ?
D'apprendre à être humaine...

_________________


Effleures tu seulement la réalité de celle que je suis vraiment Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Jung Bok-Goo
Triade
Triade
Jung Bok-Goo

Nombre de messages : 33
Age : 34
Date d'inscription : 22/01/2009

Feuille de personnage
Affinités:: Mei-Ri ; le Phénix et le Serpent pour qui il travaille
Situation Profesionnelle:: Sosie garde du corps de Park
Localisation sur l'ile:: Villa Bianca pour le moment

MessageSujet: Re: Villa Blanca (centre d'entraînement)   Jeu 5 Fév - 8:22

Ambiance


Déstabilisé, c’est le mot…..se mordant la lèvre il se sent démuni face à celle qu’il pensait de glace….
Colères après insultes il pensait la faire fléchir et pourtant…en une soirée tout a basculé….en une seconde, une éternité…..un battement de cil….
Leurs regards se croisent, profonds et tristes….maudissant ce monde qui les sépare, ce devoir auquel ils doivent se plier…par éthique….par stupidité diraient d’autres….
Face à face, ils se découvrent du bout des doigts….les mains de Bok Goo se font caresse sur le visage si pâle de la jeune femme…

Tu es humaine…je disais ça..parce que….
Ses paupières se lèvent vers lui…..cherchant une réponse à toutes les questions qui se bousculent dans sa tête….
..parce que je suis un con….
Pour toute excuse, Il hausse les épaules…maladroit, elle détourne la tête mais son geste est interrompu par le bout de ses doigts sur son menton…
Mei-ri…je….
Il détourne une seconde le regard pour le replanter dans le sien qui semble si démuni…..
J’aimerais tant te rendre ton sourire….mais….les mots tu sais….
A nouveau elle pose le doigt sur ses lèvres…..chacune de ses phrases fissurant d’avantage la carapace qu’elle s’est forgée au fil du temps….
Ne dis plus rien Bok-Goo, ne me rends pas les choses plus difficiles…je t’en prie….
Avec une lenteur calculée il hoche la tête….puis la prend par le poignet pour qu’elle se blotisse contre lui…..

Sur le sol épars, les pop corns ressemblent à des fleurs poussant sur un gazon de printemps…dos contre le mur, deux êtres que tout séparait au départ, sont enlassés, les yeux dans le vide…songeurs….
Si des murmures se font entendre, ils laissent de temps à autre place à la tendresse d’un baiser déposé furtivement…si vite qu’il ne peut être coupable…si doux qu’il n’en est que plus naturel..

Un soupir….la jeune femme peut entendre le cœur de Bok-Goo qui s’apaise….elle lève doucement la tête pour croiser son regard…son sourire si doux et sincère……ses yeux dans lesquels le trouble s’est installé….sa voix rauque…presque cassée….


Si je devais aimer une femme, elle serait comme toi je crois….
Tu me connais si peu…..
Je te connais sans doute mieux que la plupart des gens que tu as croisé au cours de ta vie….
Pour toute réponse, elle niche son nez au creux de sa chemise…murmure quelque chose qu’il ne peut comprendre…..
Curieux il se penche pour mieux distinguer ses mots…

Je n’ai pas entendu.
Elle se racle la gorge, tentant de reprendre contenance….
Il faudra te faire tatouer…..
Un sourire étire ses lèvres….a cet instant, il décrocherait la lune pour elle…..
Tatouer..teindre…tout ce que tu voudras…..pourvu que….
Son petit nez se lève vers lui…son regard est interrogateur…..
Pourvu que tu ne regrettes pas cette nuit…..

Un autre baiser vient se poser sur ses lèvres, plus tendre encore que le premier, d’autres qui recouvrent ses joues, son front…ses paupières, deviennent l’enchaînement naturel de leurs étreintes….abaissant une à une les barricades qui les protégeaient tous deux du monde extérieur….
Elle ne répond pas….se serre plus étroitement contre lui afin d’accorder sa respiration à la sienne….afin de ressentir la chaleur d’un être à part….colérique, c’est vrai…râleur et fénéant,
Mais sans doute plus humain que tous ceux qu’elle a connu jusqu’ici….

La tête remplie de doutes, ils finissent par s’endormir tous les deux, exténués par cette soirée riche en émotions et en découvertes…..une soirée ayant définitivement détourné leurs deux lignes de vie…..
Revenir en haut Aller en bas
Mei-Ri Yue
Admin Papillon assassin en reconvertion
Admin Papillon assassin en reconvertion
Mei-Ri Yue

Nombre de messages : 163
Age : 39
Localisation : Dans l'ombre du Phénix et du Serpent.
Date d'inscription : 31/07/2008

Feuille de personnage
Affinités:: Bok-Goo...; Le Serpent qui lui a confié sa mission et le Phénix qui lui donne l'occasion de faire ses preuves...
Situation Profesionnelle:: assassin, femme de main du Phénix
Localisation sur l'ile:: Dans l'ombre du Phénix et du Serpent...

MessageSujet: Re: Villa Blanca (centre d'entraînement)   Jeu 5 Fév - 21:52

Ambiance

Me faire tatouer ? Mais t'es malade !!!!!!!!!!!!!!
Ma santé se porte très bien merci !

Le soleil se déverse à flot sur la terrasse où ils se sont installés pour déjeuner. La mer, presque à leurs pieds, les entoure d'effluves d'iode, le bruit du ressac rythmant leur conversation. Bok Goo, attablé, ne semble pas être prêt de se rassasier, l'assiette de tartines diminuant à vitesse grand V sans qu'il ne ralentisse sa cadence de glouton. Elle, accoudée à la rambarde savoure son café, cigarette à la main.

Malgré leur levé tardif et le retard qu'il implique sur son programme de la journée, il ne l'a pas entendue râler... Ce qui a déclenché les hostilités, c'est justement lorsqu'elle a exposé le planning...

Mais enfin... Tu te rends compte ? C'est énorme comme tatouage !
Tu étais pourtant d'accord quand je t'en ai parlé hier soir !
Hier, je n'étais pas dans mon état normal !
Je vois !

Tout en prononçant ces mots, elle s'est imperceptiblement raidie en se redressant. Sa cigarette vient s'écraser dans le cendrier sur pied à ses côtés et la dernière rasade de café est avalée rapidement, peu importe la brulure sur ses papilles. Alarmé par ses mouvements soudain plus raides, il relève la tête pour voir sa chevelure s'envoler dans son volte face vers la maison.

Mei-Ri... Ce n'est pas ce que j'ai voulu dire...

Sans se retourner, elle le reprend, plus aussi froide qu'auparavant mais luttant pour reforger sa carapace.

Miss Yue...
Pardon ?
Je t'ai déjà dit de m'appeler Miss Yue !
Rhooooo... Arrête ! Tu sais très bien que ce n'est pas ce que je voulais dire !

Seul le silence lui répond? Cependant, elle a stoppé son avancée vers la demeure, immobile, sur le pas de la porte. D'un geste découragé, il soulève les photos du dit tatouage qu'elle lui a déposé sur la table lors de l'exposé de l'emploi du temps.

Mais enfin... quand tu parlais de tatouage... Je ne pensais pas qu'il faudrait que je ressemble au mec de Prison Break !
Mais de quoi tu parles ?

Une nouvelle fois, son absence de culture cinématographique et télévisuelle lui arrache un sourire alors qu'il se relève pour se diriger vers elle.

C'est une série... je te montrerais un de ces jours ! Tu comprendras !
Encore une vidéo ? Pour que tu essaies encore d'abuser de moi, non merci !
Abuser de toi ? C'est la meilleur!

Toujours aussi non chalant, il s'adosse au montant de la baie vitrée, bras croisé, pour lui faire face, légèrement radouci. L'une de ses mains s'échappent pour replacer derrière l'oreille de la petite poupée une mèche qui lui barre le visage. Adoptant une autre tactique, il arbore une moue ennuyée, redoutant d'avance la séance qu'elle lui demande.

Ça doit faire un mal de chien... surtout de cette taille...
Ce genre de tatouage n'est pas douloureux... ce ne sont que des aiguilles !
Ah ouais ? Comment tu sais ça ?
Tu ne seras pas le premier à passer par là !

Les sourcils de Bok Goo se relèvent en accent circonflexe, de façon comique. Devant sa mimique et ses yeux qui la parcourt à la recherche d'un tatouage qu'il ne saurait voir, surtout avec son gilet boutonné ainsi pour la protéger du vent, un léger sourire prend naissance sur les lèvres de la petite blonde.

T'as un tatouage ?
Oui.
Où ça ?
Si tu étais plus observateur, tu en aurais vu un bout.

A l'instant où elle reprend son avancée et sent son regard la scruter des pieds à la tête, elle prend conscience qu'elle n'aurait jamais du prononcer ces mots... A présent, elle en est certaine, pas un de ces gestes ne lui échappera tant qu'il n'aura pas découvert son fameux tatouage. Cette pensée lui arrache un nouveau sourire, visible lorsqu'elle se retourne vers lui alors qu'il l'interpelle.

Dis... Et toi ? Tu trouves ça comment ce genre de tatouage chez un mec ?

Le temps de réflexion nécessaire pour sa réponse ne dépasse pas une seconde alors qu'elle étire un peu plus son sourire, volontairement cette fois et fait légèrement baisser sa voix... utilisant par là des armes, certes déloyal, mais les plus efficaces qu'elle ait.

Terriblement sexy...

Cette fois, c'est sans se retourner qu'elle lui répond, certaine qu'il la suivra.

A quelle heure il vient déjà le tatoueur ?
15h... mais avant ça ... il faut qu'on s'occupe de tes cheveux... Prêt à changer de tête ?
Que oui ! J'ai entendu dire que les bruns ténébreux avaient plus de succès auprès de certaines femmes !

_________________


Effleures tu seulement la réalité de celle que je suis vraiment Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Jung Bok-Goo
Triade
Triade
Jung Bok-Goo

Nombre de messages : 33
Age : 34
Date d'inscription : 22/01/2009

Feuille de personnage
Affinités:: Mei-Ri ; le Phénix et le Serpent pour qui il travaille
Situation Profesionnelle:: Sosie garde du corps de Park
Localisation sur l'ile:: Villa Bianca pour le moment

MessageSujet: Re: Villa Blanca (centre d'entraînement)   Ven 6 Fév - 2:13

Ambiance


J’ai l’air d’un con…..
Mais non !!!!, Il faut attendre vingt minutes de temps de pose, après ça tu pourras aller prendre une douche…..
Bok-Goo, la mine sombre, assis devant le grand miroir de la salle de bain, grimace avec dégoût en observant son reflet….
On dirait que je me suis fait chier sur la tête par un T Rex….
C’est la teinture, arrête donc de te plaindre….tu verras comme tu seras beau après ça !
Je suis déjà beau !
Tu le seras encore plus…..
Mei-Ri, amusée par la situation, tourne autour de son élève comme un animal curieux….grimaçant par moment à cause des effluves ammoniacales qui se dégagent de sa tête….
Pendant ce temps nous pourrions faire de l’anglais !!!!
Elle vient de dire ça en dégainant un bouquin à la vitesse de l’éclair, du bout de ses doigts fins et manucurés, elle tourne déjà les pages la mine concentrée….
Ignorant royalement sa séduisante proposition, il enchaîne en marmonnant :

Rassure-moi….Park ne porte pas de piercing….
Ah si !!!!
Ah bon ?
Se mordant la lèvre elle réprime un petit fou rire….sachant que le « où ça » ne va pas tarder, elle s’étrangle déjà de bonheur.
Où ça ?
Alors leçon n35, chez le boucher….. I’m going to the Butcher….répète après moi !!!!
Tu m’as pas répondu !!!!
Pardon ?
Abaissant son livre, elle fait mine d’être à mille lieues de la conversation….
Le piercing de Park…il se trouve où ?
Ça me gêne de te dire ça comme ça c’est assez intime….
Attends tu rigoles ???? Si tu crois que je vais me faire trouer le bout du….
I ‘m going to the butcher !!!!!!
Mei-Ri !!!!
Répète !!!
Visiblement à bout de nerfs, le jeune homme tente de ronger son frein en prononçant la parole magique…et cela dans un anglais parfait.
Mademoiselle Yue, si vous pensez que je vais accepter ce genre de torture sous prétexte que le Serpent s’adonne à des mœurs perverses, vous vous fourvoyez complètement !!!! Enfin si je joue son garde du corps, je ne suis pas censé non plus me balader en balançant mes attributs sous le nez des gens qui m’entourent !!!!!
Répète un peu ça ?
Quoi ?
Mei-Ri lui offre un large sourire, à la fois étonné et satisfait…presque admiratif….
Ta phrase était excellente, ton vocabulaire recherché…..et ton accent à peine perceptible !!!
C’est vrai ?
Oui !!!
Un large sourire illumine les traits de Bok-Goo, qui s’enfonce un peu plus dans son fauteuil, content de lui.
En tous les cas les piercings tu oublies !!!!
Je plaisantais, tu trouves que Park à la tête à avoir des piercings ?
La tête non…mais le reste…on sait jamais !

Regardant sa montre, la petite poupée, habituée à des horaires strictes, finit par enchaîner….

Dans dix minutes tu prendras ta douche, puis tu viendras me retrouver sur la terrasse….j’ai une montagne de choses à t’enseigner avant la visite du tatoueur…..
Tu vas me laisser comme ça ?
Tu es un grand garçon, tu peux prendre ta douche tout seul non ?
Mais durant ces dix minutes, je vais m’ennuyer si tu n’es pas là !!!!!

Et bien tant pis !!!!!!

Guillerette, la jeune femme quitte la salle de bain, satisfaite d’avoir cette fois le dernier mot, mais encore plus des progrès de son élève….


30 minutes plus tard, attablée sur la table à la terrasse donnant sur la plage, Mei-Ri tente de rassembler les feuillets qui s’évertuent à voler au vent…..
Un pas résonne derrière elle et lorsqu’elle se retourne…..



Alors ? Je ne suis pas sexy comme ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Mei-Ri Yue
Admin Papillon assassin en reconvertion
Admin Papillon assassin en reconvertion
Mei-Ri Yue

Nombre de messages : 163
Age : 39
Localisation : Dans l'ombre du Phénix et du Serpent.
Date d'inscription : 31/07/2008

Feuille de personnage
Affinités:: Bok-Goo...; Le Serpent qui lui a confié sa mission et le Phénix qui lui donne l'occasion de faire ses preuves...
Situation Profesionnelle:: assassin, femme de main du Phénix
Localisation sur l'ile:: Dans l'ombre du Phénix et du Serpent...

MessageSujet: Re: Villa Blanca (centre d'entraînement)   Ven 6 Fév - 3:07

Ambiance

Deux billes noires, critiques, se rivent sur Bok Goo, tout sourire, fier de sa nouvelle coupe, qui, il est vrai, le change du tout au tout. Ajouté à cela, pour compléter la modification, un pantalon noir, des chaussures italiennes et une chemise blanche, dernier bouton ouvert.

Une lueur approbatrice dans le regard, Mei Ri se lève pour s'arrêter devant lui, contente que ses choix de vêtements conviennent.


Surprenant...
N'est ce pas ... Je te rends muette par ma nouvelle apparence ?

Un petit rire lui répond, loin d'être moqueur, plutôt amusé par son attitude. La petite blonde lève une main vers ses cheveux, les réarrangeant doucement afin de faire tomber la mèche sur son front, comme il se doit. Joueur, il lui attrape le poignet pour qu'elle le regarde enfin.

Avoue que ça te plait !
Je dois avouer que le changement te va bien ! Tu fais plus ..
...Sexy ?
Propre sur toi !

Boudeur, il libère son poignet pour la laisser continuer ses arrangements tout en grommelant. Là, elle replace une mèche, vérifie la nuance de teinture en lui faisant bouger la tête sous le soleil. Enfin, ses doigts descendent vers le col de la chemise, déboutonnant encore un bouton pour révéler le haut du torse du jeune homme.

Hey ... si tu veux commencer à me déshabiller, attend au moins qu'on n'ait pas de risque d'être surpris par le malade des aiguilles !

Dans ses pensées, elle s'interrompt et ramène ses doigts sur la naissance de sa poitrine pour se reculer et observer son œuvre. Pensive, elle semble sortir tout juste d'un songe tant son expression est lointaine en lui répondant.

Plait il ?
Je te disais d'attendre que le tatoueur soit venu pour commencer à me déshabiller, gourmande !
Arrête tes idées saugrenues ! Mais Park porte les chemises ainsi ... Tu dois t'y habituer !
Arrangée de cette façon, je n'ai rien à redire !

A son petit sourire, elle devine bien qu'il ne parle pas du nombre de boutons à laisser lâches mais plutôt de celle qui les déboutonne. Cependant, elle ne relève pas, avisant de l'heure.

Notre rendez vous ne devrait pas tarder à arriver ! A présent, tu comprends pourquoi il est indispensable que tu arbores aussi le serpent !
Ah ? Pourquoi donc ?

Nouveau sourire niais à lui donner envie de lui mettre des claques... néanmoins, elle secoue la tête, faisant voler ses mèches blondes autour d'elle pour l'occasion. Il tente de la faire réagir en l'asticotant, il en sera pour ses frais. Son humeur pour aujourd'hui est étrangement excellente et elle ne compte pas se laisser pousser à une quelconque réaction, dans un sens ou dans l'autre.

Tu as fini de faire l'idiot ? Parce qu'ainsi vêtu, ne pas voir le tatouage prouverait que tu n'es pas l'original... Il manque quelque chose... un détail, mais ce sont les détails qui font la réussite !

La mention de ce qui l'attend lui fait perdre un peu de sa superbe. Le jeune homme grommelle, s'adosse à un montant de fenêtre pendant que son professeur allume une cigarette, livre de cours à la main, commençant déjà à déclamer une phrase à lui faire répéter. Au lieu de cela, c'est avec un air de petit garçon devant la fraise du dentiste qu'il l'interroge, presque timidement.

Dis... Tu voudras bien rester avec moi pendant que le maniaque s'occupera de moi ?
Ce n'est pas un manique mais un professionnel puisque M Zhao nous l'envoie !
Mouais... si tu le dis ... Alors ? Tu resteras ?
Si tu y tiens ... au moins, pendant ce temps, tu n'auras rien de mieux à faire que répéter ton anglais !
Esclavagiste !
Et oui !

D'une tape légère, du bout des ongles sur son torse suivi par une sur les pages du livre, elle attire son attention pour reprendre la leçon. A cet instant, la sonnette de la porte d'entrée les interrompt. Coup d'œil à sa montre, soupir agacé...

Encore un qui ne connait pas le ponctualité, deux heures d'avance !

_________________


Effleures tu seulement la réalité de celle que je suis vraiment Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Jung Bok-Goo
Triade
Triade
Jung Bok-Goo

Nombre de messages : 33
Age : 34
Date d'inscription : 22/01/2009

Feuille de personnage
Affinités:: Mei-Ri ; le Phénix et le Serpent pour qui il travaille
Situation Profesionnelle:: Sosie garde du corps de Park
Localisation sur l'ile:: Villa Bianca pour le moment

MessageSujet: Re: Villa Blanca (centre d'entraînement)   Sam 7 Fév - 0:10

Ambiance


Un doux visage…de longs cheveux noirs de jais tombant jusqu’aux reins, la jeune chinoise qui vient d’entrer est la grâce et la douceur incarnée…..
Un voile parfumé de violette semble flotter dans l’air, accompagnant chacun de ses gestes….sa démarche souple et légère, ses hanches bien dessinées sont un appel à l’amour et aux caresses…
Elle porte une robe chinoise pourpre au liseré doré…visiblement, elle vient d’arriver par le premier avion….
Paradoxalement grande pour une asiatique, elle dépasse carrément Mei-Ri d’une tête….celle-ci, le regard toujours posé sur sa montre, se retient d’émettre une remarque acerbe….
Les hommes de main , déposent deux grandes valises….puis saluent Mei-Ri avec déférence….visiblement, il s’agit là de son matériel...

Vous êtes en avance….
Visiblement embêtée, la jeune fille se confond en excuses, dans un anglais très approximatif…..
Je suis….confuse….mon avion…trop tôt….
Ce n’est pas grave, vous êtes la bienvenue mademoiselle !!!!!
Bok-Goo qui peu avant avait pris l’apparence du loup de Tex Avery, se dirige vers elle d’une démarche virile et sensuelle….
La chinoise le salue à son tour, rougissante, les yeux timidement baissés vers le sol….
Merci...
Ainsi, c’est vous qui allez me torturer ? Je sens que cette opération ne sera pas aussi désagréable que je le pensais.
Elle regarde Mei-Ri, visiblement embêtée…..puis reporte son attention sur le jeune homme…
Je…parler….pas beaucoup anglais……
Une lueur charmeuse dans le regard, il prend la pose, puis ajoute, visiblement sûr de lui….
Je pourrais vous apprendre…..
Toi lui apprendre l’Anglais ? tu plaisantes ?
Le rire de Mei-ri se teinte d’un soupçon de mépris, ce qui n’échappe bien évidemment pas au jeune-homme.
Tu es incapable d’aligner 3 mots cohérents….
Le jeune homme piqué au vif, voit dans cette attaque une pointe de jalousie féminine…
Agacé et à la fois flatté, il ne peut s’empêcher de lui répondre vertement…

Me rabaisser en public ne te fera pas gagner les nombreux centimètres qui te manquent Mei-Ri…..
Les deux protagonistes, semblables à deux dragons tapis dans leur tannière, fumée sortant de leurs naseaux, se regardent, des couteaux dans les yeux, prêts à entamer la prochaine salve.
Le silence glacial qui vient de s’installer, se voit brisé par une voix timide et douce…


Où…puis-je poser mon matériel ?
Sans le quitter du regard, la Coréene, tente de reprendre son calme et c’est avec politesse qu’elle tend la main vers la salle où se trouvent le hamam et les tables à masser….
Par ici mademoiselle…..

Un salut respectueux plus tard, c’est à petit pas qu’elle se met à suivre Mei-ri…
Ses valises c’est Bok-Goo qui s’est proposé de les lui porter, en tout bon gentleman qu’il est, sourire radieux et la lipe aussi gourmande que celle d’un loup prêt à dévorer l’agneau qui vient de naître….

Vous êtes donc la fille de Tsai Shen ……
Oui madame, mon père avant sa mort m’a enseigné tout son savoir…..
Mei-Ri vient de lui parler dans un chinois parfait….la jeune femme, incroyablement jeune pour la réputation qu’elle possède en tant que tatoueur professionnel, lui offre un sourire reconnaissant…..
Dois-je déjà me déshabiller ?
Cette fois c’est Bok-Goo qui vient de s’exprimer dans sa langue….visiblement, il maîtrise à merveille la langue de Lao Tsu, ceci à la grande surprise de Mei-ri, qui pourtant n'en laisse rien paraître....

Oui Monsieur, juste le torse….et si vous voulez bien vous allonger sur la table, je vais commencer les premières esquisses….
Elle n’a pas le temps de terminer sa phrase que le jeune homme déboutonne sa chemise avec une dextérité hors du commun, dévoilant un torse, fin et magnifiquement dessiné…
La jeune fille ne peut s’empêcher d’admirer le corps sublime qui deviendra bientôt son support…. et c’est avec un grand sourire qu’elle finit par dire....

Je vous préviens, ce genre de tatouage est TRES douloureux !!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Villa Blanca (centre d'entraînement)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Villa Blanca (centre d'entraînement)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nouvelle vitesse d'entraînement
» Petite question entraînement
» Etude rentabilité entraînement
» [Joueurs] Entraînements
» Entraînement au départ triathlon...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heaven Island :: Heaven Island (RP) :: En bord de mer :: Milany Beach-
Sauter vers: